Histoire vécue Amour - Couple > Amitié homme - femme      (6280 témoignages)

Préc.

Suiv.

Suis-je taré ?

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1650 lectures | ratingStar_14212_1ratingStar_14212_2ratingStar_14212_3ratingStar_14212_4

J'ai 24 ans, je pense être quelqu'un de tout à fait normal, et sur le plan sexuel je pensais être ce qu'il y a de plus "classique".

Cependant… il y a quelques années j'ai eu la connerie de tomber amoureux d'une fille sur internet. Le problème est que cette fille habitait à l'autre bout du monde, mais je pense que nous nous aimions vraiment (le sujet du message ne concerne pas la réalité des relations amoureuses sur internet, je vais y venir) , cependant au bout de pratiquement un an de sentiments à distances…

Elle n'était plus vraiment épanouie, elle disait m'aimer vraiment mais ça ne pouvait plus durer comme ça : je devais accepter qu'elle soit une femme "liberée" ou accepter de la perdre.

Je me suis dit que c'était inadmissible, et que même si je ne pouvais pas lui en vouloir de ne plus "tenir" , je ne pouvais pas accepter qu'elle couche avec d'autres.

J'ai donc opté pour la solution qui vous paraîtra la plus normale… et je me suis fait larguer.

Après l'avoir perdue, j'ai mis un an à m'en remettre, car elle comptait énormément pour moi, et j'ai commencé à regretter mon choix, à me dire que j'aurais du la laisser aller voir ailleurs, que le fait de l'en empecher m'avait coûté l'amour de ma vie etc… et qu'étant donné la situation, je ne pouvais pas lui en vouloir de vouloir voir ailleurs, ce n'est pas comme si je pouvais lui apporter ce dont elle avait besoin.

Je me suis donc fait à l'idée qu'elle puisse aller voir ailleurs, je me suis dit qu'il fallait que je soit heureux pour elle si elle prenait du plaisir avec un autre, car moi je ne pouvais pas le lui donner.

(on était jeunes et l'idée de tout quitter pour m'installer avec elle n'était pas envisageable avant la fin de notre cursus scolaire).

Mais il était déjà trop tard, elle m'avait quitté, les mois avaient passé, et elles ne voulaient plus "revenir" avec moi.

Par la suite, je suis tombé amoureux d'une autre fille après avoir lié amitié avec elle (je lai considérée comme mon amie avant de la voir autrement, d'ailleurs je la trouvais tellement formidable que je voulais qu'elle sorte avec mon meilleur ami, qui je pensais, était le seul à pouvoir la mériter) mais progressivement j'en suis tombé amoureux. Nous sommes donc sortis ensembles, j'étais heureux avec elle.

Au bout de quelques mois, je commençais à lui proposer de faire des choses avec un autre en rigolant, puis c'était de moins en moins pour rigoler. Je lui expliquais que le fait d'être un peu jaloux (vraiment rien de follichon, le genre de petites choses de la vie quotidienne qui peuvent rendre un peu jaloux un mec, comme simplement voir que sa copine plait à d'autres) mettait du piment et que c'était comme une décharge d'adrénaline, que j'appreciais ça.

Apparemment ça l'amusait et elle jouait le jeu, je pense qu'elle n'y voyait rien de malsain.

Franchement, j'aimais bien.

Le fait d'apprécier de ressentir un peu de jalousie peut sembler bizarre à certains mais je pense que le meilleur parallèle à faire est la peur :

Dans l'absolu, avancer l'idée que la peur puisse être un sentiment agréable peut sembler stupide. Et pourtant, ne joue t'on pas à se faire peur dès la plus tendre enfance ? Les films d'horreur, le saut à l'élastique, etc ne trouvent ils pas leur interêt dans la peur qu'il suscitent ?

Cela, mêlé au fait que l'analyse que j'avais fait de ma relation précédente était que : le fait d'avoir refusé à mon ex d'aller voir ailleurs m'avait provoqué la perte de son amour… et mon malheur, m'a conduit à penser inconsciemment (et stupidement ? ) que la solution pour garder cette fille que je considérais comme l'amour de ma vie était de lui proposer d'aller voir ailleurs.

Le problème, c'est que si un type dit à sa copine " tiens au fait, si tu veux coucher avec un autre, vas y te gêne pas" c'est tout à fait compréhensible que la fille mette en doute la réalité des sentiments qu'éprouvent cet homme. (bon évidemment, je n'avais pas présenté les choses comme cela, mais le résultat fut le même).

Du coup, elle a fini par me quitter car elle ne se sentait plus épanouie dans cette relation, et commencait a avoir des sentiments pour son meilleur ami.

J'ai eu du mal à m'en remettre, Je n'ai pas pu regagner sa confiance et son amour, et elle m'a assez vite remplacé.

Biensûr, je continuais à avoir des sentiments pour elle. Je trouvais que c'était une fille géniale. Je voulais vraiment son bonheur mais je ne pouvais plus le lui procurer, ni dans la vie, ni au lit.

Passé les premières énormes douleurs en la voyant avec son copain . (par exemple on voulait continuer à se voir en tant qu'ami, et son "nouveau" copain est venu l'accompagner jusqu'à chez moi même pas 5 jours après qu'elle m'ait quitté, ce qui était plutôt humiliant et douloureux…) je me suis rendu compte que j'avais vraiment réussi à me faire à l'idée qu'elle puisse prendre du plaisir avec un autre, et que l'important était qu'elle soit heureuse même si en même temps ça me faisait un peu mal.

Au fond, ce qui me dérangeait était de ne plus pouvoir lui donner et recevoir de l'amour, mais pas le fait de l'imaginer avec son nouveau copain. Au contraire…

J'étais franchement heureux pour elle qu'elle soit heureuse, et je tenais à la savoir épanouïe… ce qui m'a poussé à avoir une curiosité que l'on peut juger malsaine.

J'avais tendance à poser des questions sur sa vie sexuelle, mais pas en me disant "ah la salo… ", c'était franchement en voulant son plaisir et sans vouloir lui manquer de respect.

Il lui arrivait d'y répondre un peu, mais je pense qu'elle a assez vite du penser que j'étais un pervers… et ça a causé pas mal de chamailleries, même si au fond on a toujours relié nos liens.

Depuis, je la considère franchement comme l'une des personnes qui me sont les plus chères, j'ai déjà eu des "coups de coeur" pour d'autres filles, mais je ne suis pas retombé franchement amoureux.

Le problème, c'est que je continue de vouloir son bonheur, et je sais que par exemple, j'aimerais la voir embrasser un autre type, la voir blottie dans ses bras, ou savoir des détails croustillants… etc, ça me ferait vraiment plaisir. Je la verrais heureuse et j'aurais probablement l'impression de partager un peu de son bonheur.

Je sais aussi que par exemple, si elle voulait sortir avec un mec, je ferais tout pour l'y aider, ou si elle voulait passer un week end tranquille avec je lui donnerais de bon coeur les clefs de mon appartement, etc. Je voudrais vraiment favoriser son bonheur (et pas qu'au niveau sexuel, son bonheur me fait plaisir sur tous les plans, le probleme c'est que souhaiter la réussite de quelqu'un au niveau professionnel, c'est bien vu, tandis que souhaiter que quelqu'un prenne du plaisir au lit, ça fait tout de suite plus étrange).

(Par contre je ne fantasme pas sur le fait de pouvoir lui faire l'amour ou faire quoi que ce soit de sexuel, ça ne me vient même plus à l'esprit, pour moi c'est fini).

Certains penseront que c'est du masochisme, mais de toute façon elle n'est plus avec moi, et je sais que je ne peux plus lui apporter tout ça, donc ça me plait de savoir au moins que quelqu'un le lui apporte.

Et… je n'arrive pas à m'en empecher, cette "curiosité" est plus forte que moi.

Le problème c'est que je voudrais qu'elle me fasse partager tout ça, mais plus que tout, je veux qu'elle saches que même si mon raisonnement n'est pas normal, mes sentiments à son égard son pleins de bienveillance.

Elle compte énormément pour moi, mais j'ai bien peur que tout ça la pousse à croire que je n'ai que peu d'estime envers elle… alors que c'est le contraire. J'ai déjà tenté de lui expliquer mais je doute qu'elle en soit convaincue.

Je conçois que ce soit difficile à comprendre, ce n'est probablement pas "normal", mais je ne pense sincèrement pas être un "gros pervers" ou un "déviant sexuel".

Comment lui expliquer cela ? Suis je taré ? Le seul dans ce cas ?

Ce qui m'importe le plus n'est pas de savoir si c'est bon pour moi ou pas qu'elle partage ces choses avec moi, je sais.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


14212
b
Moi aussi !
28 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

"une amitie banale, en apparence..." premier recit gay termine

image

Bonsoir à vous tous, j'espère que vous avez passé un bon week-end ! Moi oui ça va. Demain dernière semaine et vacances, et qui dit vacances dit anniversaire de Léo, et qui dit anniversaire de Léo eh bah dit moi qui passe à l'action ! Je vous...Lire la suite

3 ans, envie de changement - relations amoureuses

image

Bonjour à tous, Cela fait trois ans que je suis en couple avec copain, j'ai 19 ans donc je l'ai rencontrée lorsque j'avais 16 ans. Je suis sa premiere copine, et moi il est mon premier copain "sérieux". Je l'aime énormément, il me donne vraiment...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
L'amitié d'une autre façon
Sur le même thème
Amitié entre gars et fille ? IMPOSSIBLE !
Notre amitié homme-femme
Voir tous les  autres témoignages