Histoire vécue Amour - Couple > Autres      (33584 témoignages)

Préc.

Suiv.

29 ans, aucune vie amoureuse et pas envie d'en avoir...

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 09/03/11 | Mis en ligne le 11/04/12
Mail  
| 140 lectures | ratingStar_239948_1ratingStar_239948_2ratingStar_239948_3ratingStar_239948_4
Bonsoir, Je ne sais pas si je correspond totalement a tes criteres vu que je suis relativement plus jeune que toi (21 ans) , mais je ne jamais connu aucune relation amoureuse et je doute d'en connaitre une un jour. Comme toi, je n'ai jamais ressenti le besoin d'avoir de vrais amis ou bien d'être constamment entouré par des personnes gravitant autour de mon centre d'attraction. J'aime être seul, faire ce que j'ai envie et surtout pouvoir réfléchir tout seul. Certe, j'ai eu quelques traumatismes de jeunesses qui m'ont poussé a me cloitrer dans un mutisme absolu. A cet age la je pensais que la raison était bien supérieure aux sentiments, et je me suis enfermé lachement dans cette pensée en pensant me proteger. D'ailleurs, chose marquante, je me rapelle avoir dit a ma cousine a l'age de 14 ans "j'te parie ce que je veux qu'a 18 ou 25 ans, je serais célibataire et je serais jamais sortie avec une femme". "Mais non, tu dis n'importe quoi, tu es mignion et intelligent, y a pas de raison" m'avait-elle répondu. Ba oui, mais bon, je le sentais bien que j'étais different des autres, que je réflechissais pas pareil, que je ne voyais pas le même monde et que je ne l'appréhendais pas pareil. Je savais deja trés bien que j'étais pas fait pour être avec quelqun. Tout le monde dit "l'amour, c'est un sentiment extraordinaire, c'est magnifique, d'une beauté tellement inexprimable qu'on ne peut le conceptualiser". Et bien moi, je me dis, si l'amour existe, alors pourquoi ne me touche t-il pas ? Ai-je fais quelque chose pour mériter cela ? Pourquoi est-ce que je n'ai pas le droit d'être aimé ou d'aimer ? Il en fut a un point, ou je pensais encore il y a quelque temps que l'amour n'existait point et que les gens déclarant qu'il existait ne faisait que suivre comme des moutons la société. J'avais la vague intuition que les personnes confondaient tout les sentiments et qu'ils entouraient le mot "amour" d'un mysticisme opaque, tout en confondant les sentiments d'attirances physique ou psychologique qu'ils nommaient amour. Mais aprés tout, je suis qui pour dire que l'amour n'existe pas ? Est-ce que parceque je n'ai pas été frappé par la fleche de cupidon que j'ai le droit d'affirmer que l'amour n'existe pas ? Mais est-ce parceque les autres déclarent son existance qu'il existe ? Au final peu importe la réponse a cette question. Je m'appercois que maintenant, le grand solitaire, reveur, utopiste et réaliste que je suis, veut partager un bout de sa vie avec une femme. Faire tout tout seul, c'est bien, mais c'est s'enfermer. C'est devenir garant de l'insociable-sociabilité humaine. J'aimerais partager un peu la personne que je suis. En observant, les autres hommes (et femmes) , je me dis que je suis plutot une personne interessante et que je pourrais apporter quelque chose de bien a une femme. Tu dis que ça ne te pose aucun probleme. Alors pourquoi venir en parler sur le forum ? Pourquoi parler de normaliter ? Pourquoi avoir peur d'être anormale ? Le solitaire n'en a que faire des avis d'autrui. Il vit avec lui même et ça lui suffit. Toi tu te poses des questions, et le fait que tu viennes en parler prouve en partie que tu penses avoir tord et que tu as peur de passer à côté de quelque chose d'extraordinaire. Oui je pense que c'est "pas normal" de ne pas avoir eu de "relation amoureuse" car ça veut dire qu'on est fermé aux autres. Et je trouve quand tant qu'être humain, et de part le fait d'être et de vivre en communauté, je ne trouve pas normal d'être fermé aux autres. Tu dis que tu n'es pas malheurese, et je viens bien te croire vu que je suis comme ça. Mais comment être sur que nous ne sommes pas en train de rater LA chose dans la vie qu'il ne faut pas rater ? Je n'ai pas l'impression d'un manque en lui même, mais j'ai quand même l'impression de rater une partie de ma vie.  Bon, je m'arrete la car la je fais fort, je m'autocritique en plus 
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


239948
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A deux doigts de fuir parce que la rencontre m'angoisse - relations amoureuses

image

Bonsoir et merci de passer sur mon post. J'ai pas mal hésité à écrire ici (ou ailleurs ^^) , mais je crois qu'il faut que je mette les choses a plat et je suis ouverte à tous conseils et toutes critiques constructives. Voila, je suis une jeune...Lire la suite

Est-ce un point de non-retour ? - affaires de couples

image

Il s'en fout et il m'a dit "De toute façon, je ne vois pas l'intérêt de me prendre en main, il est trop tard maintenant." (il reste un mois à la fin de l'année). Ce qu'il a envie de faire en garçon normalement constituée. Je parle de le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages