Histoire vécue Amour - Couple > Autres      (33584 témoignages)

Préc.

Suiv.

Avant/après

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 118 lectures | ratingStar_264039_1ratingStar_264039_2ratingStar_264039_3ratingStar_264039_4
Après le débat, c'est pire qu'avant, c'est souvent le cas ! Notamment cette malhonnêteté intellectuelle qui consiste à instrumentaliser un individu célèbre jusqu'à l'accuser sans respect de la présomption d'innocence pour défendre une cause, sa cause. Tant pis si la chose est publiquement incorrecte, s'il est de bon ton de se prosterner devant le discours de "ni p*** ni soumise" -et j'en fus cependant ce que j'ai entendu ce soir est inacceptable. De fait nous n'avons pas le dossier, nous ne savons pas ce que sont les faits, il est dit que la jeune fille aurait déposé plainte à l'époque alors que ce sont ses parents… Nous ne savons pas si c'est une histoire de désir … Car moi-même, j'ai épousé un homme de trente ans de plus que mon âge et que j'avais connu à l'âge de quatorze ans, et il est devenu le père de mon enfant beaucoup plus tard. J'étais tout à fait consentante alors, je dirais même plus consentante que lui, et les années n'ont fait que confirmer mes sentiments. Je ne vois pas qui pourrait dire que je ne savais pas ce que je ressentais à quatorze ans, je suis la seule à le savoir. Et je n'ai jamais subi aucune violence ni physique, ni psychologique, au contraire, je me suis élevée dans mon couple, et lui aussi disait-il. Il est décédé maintenant, et notre histoire était terminée bien auparavant, cependant je suis reconnaissante à ceux qui ont ouvert mon coeur jusqu'à m'offrir ce cadeau de pouvoir les aimer totalement et définitivement quel que soit le temps que cela a duré. L'âge ne fait rien à l'humanité échangée, bien au contraire. Je vois pas comment on peut parler de viol quand au dossier de sans preuve. Il faudrait la faire à l'envers, si je puis dire, se dire M. Durand, il y a trente ans, a vécu une histoire de désir avec une toute jeune fille pour une nuit. Qui le poursuivrait pendant trente ans. Un philosophe a demandé de ne pas confondre la part juridique et la morale. Juridiquement, il n'y a plus de plainte, tout est dit. Jean d'Ormesson a parlé de celle qui serait plus victime que l'autre… Là encore qui peut dire sans savoir ce qui a eu lieu qui est plus victime que l'autre ? Ce qui est intéressant au fond, c'est le trouble créé par cette affaire qui passionne… Au moment où l'on compte vingt-quatre salariés s'étant donné la mort sur le lieu du travail, ce qui n'intéresse personne, c'est un fait. À toute la vie. Laura Conti.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


264039
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A deux doigts de fuir parce que la rencontre m'angoisse - relations amoureuses

image

Bonsoir et merci de passer sur mon post. J'ai pas mal hésité à écrire ici (ou ailleurs ^^) , mais je crois qu'il faut que je mette les choses a plat et je suis ouverte à tous conseils et toutes critiques constructives. Voila, je suis une jeune...Lire la suite

Est-ce un point de non-retour ? - affaires de couples

image

Il s'en fout et il m'a dit "De toute façon, je ne vois pas l'intérêt de me prendre en main, il est trop tard maintenant." (il reste un mois à la fin de l'année). Ce qu'il a envie de faire en garçon normalement constituée. Je parle de le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages