Histoire vécue Amour - Couple > Autres      (33584 témoignages)

Préc.

Suiv.

C'est à cela qu'il faut être attentifs.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 16/11/10 | Mis en ligne le 24/07/12
Mail  
| 100 lectures | ratingStar_280267_1ratingStar_280267_2ratingStar_280267_3ratingStar_280267_4
Je ne crois pas non plus à la simple disparition des sentiments, ou du moins, je crois profondément que ce n'est pas irréversible. Il y a des saisons dans l'amour, ce n'est pas toujours le printemps, ni l'hiver d'ailleurs… Par contre, certaines souffrances, certains manques, lorsqu'ils se prolongent, peuvent épuiser la relation, épuiser l'individu. C'est à cela qu'il faut être attentifs. Pour ma part, c'est cela, je n'en pouvais juste plus et je ne savais plus où trouver les ressources pour continuer. Un ou deux ans plus tôt, je crois que j'aurais encore su trouver en moi cette énergie, mais là je m'y perdais, j'étais cassée à l'intérieur. Mais la question ne s'arrêtait pas à savoir si je ressentais ou non encore de l'amour pour lui. Quand je lis certaines personnes qui ont choisi de partir, je réalise qu'il est difficile de comprendre et d'analyser très clairement les raisons qui nous poussent à mettre fin à une relation. On essaie d'expliquer, de se justifier car on se sent coupable et malheureuse… mais sans forcément mettre tout de suite les bons mots sur nos explications. Evidemment, cela renforce l'incompréhension de l'autre. Pourtant, il faut être deux pour réussir une relation et il y a toujours deux responsables lors d'un échec. Le plus coupable serait-il celui qui cesse d'accepter une relation insatisfaisante ? En général, il s'agit de la personne qui souffre depuis longtemps sans que l'autre entende ou réagisse… Et soudain, la personne "abandonnée" reprend vie, déclare son amour, se dit prêt à tout faire pour sauver son couple, et oui, c'est là qu'il se met à souffrir, sans réaliser que l'autre a déjà fait une partie du deuil de la relation. Alors oui, vous souffrez, vous qui avez été "jetés" si brusquement, je le reconnais, vous souffrez et nul ne songe à le nier ni à vous le reprocher. Pourquoi faut-il attendre que les choses aillent jusque là, au stade où la cassure s'est produite, pour enfin montrer à quel point on tient à quelqu'un, pour être prêt à s'investir avec l'énergie du désespoir ? Pourquoi ? Je ne parle que de mon histoire bien sûr, mais je regrette profondément qu'il ait fallu en arriver là, et moi aussi je suis blessée.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


280267
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A deux doigts de fuir parce que la rencontre m'angoisse - relations amoureuses

image

Bonsoir et merci de passer sur mon post. J'ai pas mal hésité à écrire ici (ou ailleurs ^^) , mais je crois qu'il faut que je mette les choses a plat et je suis ouverte à tous conseils et toutes critiques constructives. Voila, je suis une jeune...Lire la suite

Est-ce un point de non-retour ? - affaires de couples

image

Il s'en fout et il m'a dit "De toute façon, je ne vois pas l'intérêt de me prendre en main, il est trop tard maintenant." (il reste un mois à la fin de l'année). Ce qu'il a envie de faire en garçon normalement constituée. Je parle de le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages