Histoire vécue Amour - Couple > Autres      (33584 témoignages)

Préc.

Suiv.

C'est comme un vide sans fin !

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 24/02/10 | Mis en ligne le 11/07/12
Mail  
| 129 lectures | ratingStar_274136_1ratingStar_274136_2ratingStar_274136_3ratingStar_274136_4
Nous partons toujours de nous même pour aller vers l'autres… mais il y a toujours une attirance consciente ou inconsciente qui peut être nevrose quand il sagit d'un etat de dependance affective… J'ai vecu 17 an avec une femme qui quelque part me demandait de la combler : c'est comme un vide sans fin ! Et en plus je culpabilisais d'être un incompetant de l'amour … Cela corespondait a ma nevrose du sauveur (besoin de reparation) … En même temps j'ai rencontré de loins en loins des femmes qui avaient besoins d'un sauveur momentanément mais je savais et je leur disait que ce n'etait qu'un passage, ou au mieux une amitié durable … ce sont ces liens, tres differents les uns des autres qui m'ont apris une autre forme d'amour ou la distance extreme (geographique et temporelle) nous permetait d'aller a l'essentiel, notre joie de nous retrouver et de regarder nos vie a l'ombre d'une difference d'histoire et d'aspirations, ou le dialogue (la vraie ecoute) avait la priorité et les contingences materielles differentes … Le veritable amour n'est pas fusionnel, mais il nous permet dans la fusion sexuelle de relier le monde physique et le monde spirituel, a condition d'avoir trouver la bonne distance et une confiance en soi qui permet d'avoir confiance en l'autre … il n'est pas exclusif puisque il n'a pas pour objet de combler ou d'être comblé par l'autre, mais plutot de conforter le fait que l'humain est l'expression d'une ame a travers un corps, et que donc a partir d'un couple ou la confiance reigne, il peut y avoir d'autres liens qui se cree sur d'autres plans, et qui nous permettent d'auttres avancé a l'interieur de nous même, des autres, du monde, comme une aspiration a l'amour universel … J'ai croisé rescemment une femme qui fait ce chemin de l'amour fusionnel a l'amour tout court, celui qui n'est pas une proprieté materielle (ou corporelle) celui qui n'est pas dependant effectivement du regard de l'autre, mais juste celui qui prend comme un cadeau de la vie ce regard qui viens de loins, qui a été buriné par les coups de la vie tout en ayant confiance en cette vie… ce chemin n'est pas facile, je le connais et j'y ai laisser beaucoup de soufrance a briser ces chaines de la dependance, aussi j'aime cette femme dans son courage a s'assumer depuis plus d'un an, j'aime être le temoin d'un tel chemin vers la liberté, la force interieure, celle comme le disait cezarine plus haut qui fait que nous ne somme jamais seul, même quand tout s'ecroule autour de nous … cette conscience d'un amour universel… À côté de cette femme j'ai peut être moi même fait comme un chemin inverse, comme s'il fallait quelque part que je me sente a egalité dans un parcour qui nous fairait mieux rebondir par la suite vers des endroits de nous même qui s'ouvrent vers cette même autonomie qui nous anime et qui nous rendrait encore plus confiant l'un dans l'autre … Les listes effectivement sur un tel chemin peuvent ressembler a un reve ou bien a l'autre extreme a une reaction sur notre histoire que nous somme en train de detruire pour mieux rebondir donc vers cette vie libre et choisi detaché de notre histoire … Mais, une histoire humaine, de 20 ans ou de 50 ans, n'en finit pas d'evoluer, a travers des situations inedites par l'un ou l'autre ou les deux … et donc une liste sera toujours evolutive, sinon a nous figer et donc a nous emprisonner dans une autre dependance… Il y a a mon sens, mieux qu'une liste ou un contrat, une forme de tolerance contructive a la difference, a la difference qui n'ait de cette evolution ineluctable … comme une procedure de ratrapage des eclats, des tensions qui explosent un jour ou l'autre quand le bébé pleure des heures et que l'un ou l'autre se sent arceler dans son boulot ou epuisé par des journée trop longue … ou bien quand une chose nous surprend dans un endroit que nous ne comprenons pas sur le coup, ou bien suite a un banal derapage de mots qui blessent sans le vouloir, ou même au pire en le voulant comme un appel au secour justement a ce dialogue que chacun a oublier un temps de reprendre a son compte par paraisse ou autre … etc, ect … Savoir qu'avant de tout envoyer promener pour satisfaire notre suceptibilité mise a cran, il y aura par exemple, une pause, un retour au calme, pour ce parler vraiment et ainsi mieux comprendre comment les limites de l'autres sont en train d'evoluer, ou de ce decaler avec les notre… et ainsi renforcer l'idée que nous pouvons ajuster les distances, repousser ce qui pourait être un piege, un enfermement, et ouvrir a nouveau la voie a cette liberté de vivre sa vie à côté de l'autre, sans être obliger de fuir ou de se fuir sois même … S'avoir que tout est possible, y compris que cette distance peut être une porte ouverte si un liens doit laisser la place a autre chose, en tout conscience, en tout amour car l'amour comme l'homme est un paradoxe … Comme une peur qui nous est etrangere et qui ne brisera plus un liens pour une phrase ou un mot de trop … comme une force qui nous est propre et qui permet de laisser s'exprimer l'inedit avant de le rejeter sur un coup de sang … Lol ! Je sens que je vais pas tout comprendre si je me reli, alors pas d'inquietudes, ça me passera ! Les marchés bousiers sont sources de tensions pour moi en ce moment, faut bien que j'explose quelque part ! Bonne recherche a tous … Jean.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


274136
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A deux doigts de fuir parce que la rencontre m'angoisse - relations amoureuses

image

Bonsoir et merci de passer sur mon post. J'ai pas mal hésité à écrire ici (ou ailleurs ^^) , mais je crois qu'il faut que je mette les choses a plat et je suis ouverte à tous conseils et toutes critiques constructives. Voila, je suis une jeune...Lire la suite

Est-ce un point de non-retour ? - affaires de couples

image

Il s'en fout et il m'a dit "De toute façon, je ne vois pas l'intérêt de me prendre en main, il est trop tard maintenant." (il reste un mois à la fin de l'année). Ce qu'il a envie de faire en garçon normalement constituée. Je parle de le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages