Histoire vécue Amour - Couple > Autres      (33584 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment faire pour trouver le garçon de ses rêves ?

Témoignage d'internaute trouvé sur web-libre - 04/11/10 | Mis en ligne le 26/05/12
Mail  
| 92 lectures | ratingStar_259601_1ratingStar_259601_2ratingStar_259601_3ratingStar_259601_4
Nous restions discrète, le coeur en émoi… L'époque faisait que… Nous nous retrouvons en 2010 avec des enfants qui ont la possibilité d'accéder à tout et là, nous voyons l'importance du rôle éducatif des parents. Cela commence dès le plus jeune âge. Non seulement le petit enfant veut tout (la sucette, la voiture de pompiers, les bras…) , mais il le veut tout de suite. Il ne peut différer son désir d'un instant alors qu'il a sa vie devant lui et c'est une banalité de dire que plus on vieillit et plus le temps passe vite. C'est pourtant avec l'âge que l'on apprend la patience. Nos grands mères nous disaient que les choses viennent à leur heure, pas avant : si l'on force un bouton de rose à s'ouvrir, il se fane ; si l'on attend une journée, la fleur s'épanouit et elle est splendide. " Oh, pourquoi pas maintenant ? " Parce qu'il y a un temps pour tout, certaines choses demandent du temps, de la préparation. Nous savions que l'attente faisait souvent partie du plaisir lui-même. Comment faire entendre cela à l'enfant impatient et à la soif de vivre qui soupire : " Vivement que je sois majeure pour pouvoir faire ce que je veux… ". Le goût de l'effort n'est pas le propre de l'adolescent et l'éducation aujourd'hui est souvent ainsi : par peur d'attrister, de s'attirer sa rancune, on ne refuse rien comme pour le bébé, on satisfait ses besoins, ce qui est normal, mais aussi ses désirs. Nous savions donc que pour réaliser un projet, nous devions faire des efforts et nous ne mélangions pas tout. Un temps pour tout. Respect de soi, respect de l'autre : notions fondamentales qui supposent de s'aimer soi-même et de ne pas être débordé, comme on l'est souvent à l'adolescence, par les conflits intérieurs ou extérieurs. Le respect que l'on se doit n'a pas seulement à voir avec les relations amoureuses. Faire de vrais choix demande beaucoup de pertinence, de lucidité et d'humilité. Le slogan de mai 1968 était " Faites l'amour, pas la guerre " : vouloir s'aimer librement et faire circuler un peu d'air frais dans cette société empesée. Résultat : cet amour a été récupéré, perverti, commercialisé, détourné. N'allez pas trop vite dans le sens du courant et si les pesanteurs sont énormes, comme chacun des de vos gestes de refus et d'amour y met un peu de légèreté, il faut vous confronter à vos propres difficultés et les mettre en ordre au jour le jour. C'est ainsi que l'on devient adulte et l'on acquiert au fil du temps, un brin de sagesse. Commencez par le commencement et continuez. " Carpe diem "
  Lire la suite de la discussion sur web-libre.org


259601
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A deux doigts de fuir parce que la rencontre m'angoisse - relations amoureuses

image

Bonsoir et merci de passer sur mon post. J'ai pas mal hésité à écrire ici (ou ailleurs ^^) , mais je crois qu'il faut que je mette les choses a plat et je suis ouverte à tous conseils et toutes critiques constructives. Voila, je suis une jeune...Lire la suite

Est-ce un point de non-retour ? - affaires de couples

image

Il s'en fout et il m'a dit "De toute façon, je ne vois pas l'intérêt de me prendre en main, il est trop tard maintenant." (il reste un mois à la fin de l'année). Ce qu'il a envie de faire en garçon normalement constituée. Je parle de le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages