Histoire vécue Amour - Couple > Autres      (33584 témoignages)

Préc.

Suiv.

Doutes...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 162 lectures | ratingStar_270312_1ratingStar_270312_2ratingStar_270312_3ratingStar_270312_4
Doutes intenses… Sur tous les fronts. Je ressens en moi une énorme tristesse. Le déclin, le retour à la Terre, retour au Centre. La fin d'une histoire, la fin des mes histoires. Et la vie, chevillée au corps. E est définitivement parti. Hors de ma vie. Chaque jour qui passe me fait ressentir à quel point j'aime cet homme. Amour qui n'est plus partagé. Depuis hier, je peux à nouveau le pleurer. Il est venu s'installer dans mon coeur, à côté de JL, à cette place si spéciale. Sur le trône de mes Princes. Quelque chose s'est arrêté en moi il y a quinze jours. Je sens toute l'inertie du mouvement encore présent, ça ralentit, et va finir par se stabiliser, s'arrêter. Immobile, la mort. Fin de cycle, terreau de la vie qui renaît. C'est comme si je regardais ma vie. Je ne suis pas complètement dedans, ni complètement dehors. Mon père est venu passer deux jours chez moi la semaine dernière. Rien à lui dire, rien à partager avec lui. Un mort dans un corps de vivant. Il a 63 ans, en paraît 10 de plus. Sa boîte va mal, il s'obstine à croire que tout va bien, repoussant toutes les remarques d'experts qui tirent la sonnette d'alarme. Je le sens prêt à partir. Crise cardiaque, suicide. Je n'ai pas le courage de lui demander s'il est mon père biologique. Quand j'ai eu ce dernier regard à son départ, j'ai pensé que c'était peut-être la dernière fois. Mon ex-patron m'a déclaré son amour lundi. Cela me laisse de marbre. J'apprécie cet homme, mais je ne l'aime pas. Je ne peux pas lui dire pour l'instant : au delà de mes forces. Mon fils est loin. Il me manque. Comme si ceux que j'aime devaient être loin de moi pour vivre leur vie. Je sais que ce n'est pas la réalité. Dans le doute, c'est une idée qui m'effleure. Et ce cadeau tombé du ciel ! Cette chatte m'a fait mentir ! Il n'y a pas que les merdes de pigeons qui tombent du ciel ! Il y a aussi les chatons ! Une chatte est venue déposer son chaton chez moi puis est répartie. Je l'ai adopté. Je lui donne du lait, comme un bébé. Pourquoi cette vie débordante dans cette fin de cycle ? Pour me montrer qu'il ne suffit pas d'avoir envie de mourir pour y passer ? Pour me dire de me secouer ? Pour que je ne meurs pas ? Pour me montrer la Voie ? Le Vide se fait autour de moi. En moi. J'ai la nausée. Cette sensation m'évoque la naissance. Paradoxalement. Ou pas. La mort, la naissance… Ça lâche… Lapipelette.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


270312
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A deux doigts de fuir parce que la rencontre m'angoisse - relations amoureuses

image

Bonsoir et merci de passer sur mon post. J'ai pas mal hésité à écrire ici (ou ailleurs ^^) , mais je crois qu'il faut que je mette les choses a plat et je suis ouverte à tous conseils et toutes critiques constructives. Voila, je suis une jeune...Lire la suite

Est-ce un point de non-retour ? - affaires de couples

image

Il s'en fout et il m'a dit "De toute façon, je ne vois pas l'intérêt de me prendre en main, il est trop tard maintenant." (il reste un mois à la fin de l'année). Ce qu'il a envie de faire en garçon normalement constituée. Je parle de le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages