Histoire vécue Amour - Couple > Autres      (33584 témoignages)

Préc.

Suiv.

Et pourtant... j'y croyais

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados - 13/08/11 | Mis en ligne le 04/05/12
Mail  
| 164 lectures | ratingStar_250367_1ratingStar_250367_2ratingStar_250367_3ratingStar_250367_4
Re-bonjour chers lecteurs/correcteurs/critiques ! Et voici un autre de mes textes (sans aucuns rapport avec les précédents) ! C'est une nouvelle que j'ai écrite il y a quelques mois, pour la présenter à un concours (que j'ai malheureusement perdu, mais il en faudra plus pour abattre ! ) , et que j'ai décidé aujourd'hui de partager avec vous. Elle fait 50 pages, c'est pourquoi je ne mettrai la suite que si j'ai des critiques et/ou des messages me le demandant… Quelques points à éclaircir avant le texte : 1) C'est un texte à l'eau de rose, je préfère vous prévenir ! 2) J'accepte toutes les critiques, qu'elle soient bonnes ou mauvaises, du moment qu'elles sont CONSTRUCTIVES ! 3) Les critiques ne doivent pas être méchantes. 4) Elle ne doivent pas viser l'auteur mais le texte, 5) Et surtout, elles doivent être sincères !! Bonne lecture ! Prologue : Je vis dans un monde où la magie fait partie du quotidien. Du moins pour certains. Nous vivions depuis des millénaires en paix avec les autres peuples : Elfes, Egéons, … A vrai dire, nous ne nous en souciions pas. Mais aujourd'hui, la guerre fait rage. La terre est souillée de sang. Celui de nos ennemis mais aussi – et surtout – celui de nos alliés. Nous sommes en train de perdre bataille après bataille. Nos lointains aïeux, en débarquant en Cyllené, ont forcé les précédents autochtones à se réfugier à la lisière du désert. Ceux-ci, après des milliers d'années de trêve, se sont décidés à reprendre le contrôle de "leur" monde. Je ne tiens pas à les présenter comme les "méchants" de l'histoire. Ni mes ancêtres comme les héros qui nous ont donné une terre où vivre. Pas plus que je tiens à inverser les rôles, et à exposer les Thys comme les victimes, et mes aïeux comme les lâches ayant attaqué sans raisons un peuple jusque-là pacifique. Je ne suis pas comme ça. Le Bien et le Mal ne sont qu'une question de point de vue. Malheureusement, ces points de vue, lorsqu'ils divergent, conduisent bien trop souvent à des guerres sans fin. Comme celle-ci. Dans une guerre, il est rare que l'un des deux partis soit complètement innocent. Chacun agit selon son intérêt, sans se soucier du reste. C'est le triste et pathétique égoïsme qui est notre lot commun à tous. On dit que l'erreur est humaine. Nous avons déjà fait tellement d'erreurs, nous sommes déjà tellement humains, que nous en devenons des monstres assoiffés de pouvoir et de sang. Paradoxal, non ? Malheureusement, en ce bas monde, beaucoup de choses sont paradoxales. L'amour par exemple : comment une chose aussi belle peut-elle faire souffrir à ce point ? L'amour peut détruire, comme il peut reconstruire. Pas forcément dans cet ordre. Je suis bien placée pour parler de la souffrance de l'amour. J'ai beaucoup souffert. Trop pour mon âge, diront certains. Je ne pense pas. Il n'y a pas d'âge pour souffrir, comme il n'y a pas d'âge pour aimer… En fin de compte, la souffrance est une chose bénéfique. Elle m'a appris à grandir, appris à vivre. Parce que, non, la vie n'est pas toujours rose. Pas souvent pour certains. Plus fréquemment pour d'autres. L'essentiel, c'est de se relever à chaque fois qu'on tombe, et de s'accrocher à tout l'espoir possible, si futile soit-il. Car, quoi qu'on en dise, la vie est un cadeau qu'il ne faut pas négliger. Ne pas choisir la facilité, agir selon ses envies, sur un coup de tête, sans se soucier des conséquences. Voilà ce que je n'ai jamais appris à faire, et ce que je n'ai jamais fait. Ce qu'il m'a appris à faire. Ma vie aurait-elle été plus belle si j'avais su agir ainsi dès le début ? Peut-être. Mais, dans ce cas, je ne l'aurais sans doute jamais rencontré. Il m'a apporté beaucoup de choses. Pas que de la joie. Malheureusement. Mais le peu qu'il m'a apporté me suffit. Il, c'est l'homme dont je suis tombée amoureuse. J'utilise "amoureuse" , faute d'un meilleur terme. Pour moi, c'est plus qu'un vulgaire "amoureuse" . Ce mot a souvent été utilisé à tors et à travers par des gens trop superficiels pour connaître vraiment le sens du mot "aimer" . Je croyais connaitre cette définition, jusqu'à ce que je le rencontre. Ce n'est pas vraiment un Homme, c'est plus que ça. Mais je l'aime. De tout mon coeur, et de toute mon âme. Je vais vous conter mon histoire, mais je ne m'attends pas à ce qu'elle vous intéresse. Vous ne pouvez pas comprendre. Ou peut-être que si. Qui sait ? Vous êtes peut-être plus intelligents que les humains à qui j'ai eu affaire jusqu'à présent… Je l'espère sincèrement. Pour vous. Peut-être que vous saisirez, en fait. Peut-être que ma nature pessimiste a repris le dessus… Je vais vous raconter cette histoire, dans tous ses détails. Je m'en souviens comme si c'était hier. Oublier ? Tourner la page ? J'aimerais. Je ne peux pas. Tant pis, c'est ainsi, et je ne referai pas le monde. J'en ai déjà assez fait.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


250367
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A deux doigts de fuir parce que la rencontre m'angoisse - relations amoureuses

image

Bonsoir et merci de passer sur mon post. J'ai pas mal hésité à écrire ici (ou ailleurs ^^) , mais je crois qu'il faut que je mette les choses a plat et je suis ouverte à tous conseils et toutes critiques constructives. Voila, je suis une jeune...Lire la suite

Est-ce un point de non-retour ? - affaires de couples

image

Il s'en fout et il m'a dit "De toute façon, je ne vois pas l'intérêt de me prendre en main, il est trop tard maintenant." (il reste un mois à la fin de l'année). Ce qu'il a envie de faire en garçon normalement constituée. Je parle de le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages