Histoire vécue Amour - Couple > Autres      (33584 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je place ma frontière avec lui dans l'utilisation du mot amour.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 27/02/11 | Mis en ligne le 16/07/12
Mail  
| 89 lectures | ratingStar_276447_1ratingStar_276447_2ratingStar_276447_3ratingStar_276447_4
Moi non plus je ne partage pas l'intégralité de ce qui est écrit dans cet article. Je place ma frontière avec lui dans l'utilisation du mot amour. Oui je suis d'accord avec toi qu'il y aurait ici une intention de présenter l'infidélité comme une forme d'amour plus proche de l'amour vrai du fait de sa supposée plus grande générosité et plus grande liberté. Cela ne me gêne pas, c'est un point de vue comme un autre, mais il n'est pas le mien car il suppose qu'il existerait un amour plus vrai que les autres. Or pour moi il n'existe pas un, mais des amours qui sont tous aussi vrais et réels les uns que les autres. A chacun de trouver celui qui lui convient et la, ou les personnes avec qui faire cet amour là. Donc je ne partage pas non plus ton point de vue mais cela ne devrait pas te surprendre depuis le temps. Je ne le partage pas parce que lui aussi suppose l'existence d'un amour type, d'un amour modèle originel auquel se référer. Exemples de phrases qui me le laisse penser : - Est-ce aimer "vraiment" que…etc. - Est-on "au service de l'amour" ou de ses désirs ? - "Nous" avons besoin de preuves tangibles de l'amour… - une des qualités de l'amour c'est de pouvoir offrir à l'autre un sentiment d'unité que la solitude ne permet pas d'atteindre (!). Et pourtant tu étais à deux doigts de dire la même chose que moi mais avec une plus belle écriture en proposant ceci : "La difficulté avec l'amour c'est qu'il échappe à tout ce qu'on peut en dire et cet article en voulant le saisir, en prétendant s'en saisir échoue encore à l'atteindre." Oui c'est aussi ce que je pense ! Comme tu peux maintenant le constater il semble difficile de résister à la puissante tentation de le définir, de dire ce qu'il est vraiment, la façon de vérifier qu'il est présent, etc. Ce que je partage avec l'auteur de cet article c'est l'expérience de relations plurielles épanouïssantes et assumées, c'est à dire dans l'absence de la honte, de la culpabilité ou de l'inconfort d'une forme d'a-normalité qui résulterait d'une comparaison avec ce qu'est l'amour véritable, comparaison qui serait le produit de mon propre regard ou de celui de la société. Tes interrogations sur les personnes jouant le rôle de partenaires ponctuels sont certainement charitables mais elles sont basées sur des suppositions, en particulier celle que ces relations soient systématiquement ponctuelles et systématiquement réïfiantes, des relations dans lesquelles chacun utiliserait l'autre comme un sextoy : tout le contraire de mon expérience ! Il y a un couple autour de cela tu as raison. C'est paradoxal mais c'est un couple dont la différence reposerait sur une autre façon de se lier, de se relier et de se délier : - ne pas voir l'attachement comme une fin en soi mais comme la conséquence d'un bien être ensemble et de l'expérience renouvelée de ce bien être, - accepter le principe de l'éventualité que ce bien être soit possible avec d'autres personnes que les deux protagonistes, - ne pas être ensemble pour éviter d'être seuls, - accepter la certitude de la mort de ce couple et l'incertitude de son moment. Donc il y a un couple mais ce couple préfère l'expérience d'être ensemble d'une manière différente. Pas meilleure. Pas moins bien. Juste une autre façon qui ne se compare pas. Au lieu de regarder les façons d'être ensemble avec des lunettes de sociologues ou de psy je préfère nous regarder comme le ferait un anthropologue en portant mon attention sur ce qui les différencie sans chercher à les hiérarchiser.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


276447
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A deux doigts de fuir parce que la rencontre m'angoisse - relations amoureuses

image

Bonsoir et merci de passer sur mon post. J'ai pas mal hésité à écrire ici (ou ailleurs ^^) , mais je crois qu'il faut que je mette les choses a plat et je suis ouverte à tous conseils et toutes critiques constructives. Voila, je suis une jeune...Lire la suite

Est-ce un point de non-retour ? - affaires de couples

image

Il s'en fout et il m'a dit "De toute façon, je ne vois pas l'intérêt de me prendre en main, il est trop tard maintenant." (il reste un mois à la fin de l'année). Ce qu'il a envie de faire en garçon normalement constituée. Je parle de le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages