Histoire vécue Amour - Couple > Autres      (33584 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le couple et le transfert

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 153 lectures | ratingStar_271446_1ratingStar_271446_2ratingStar_271446_3ratingStar_271446_4
Bonjour à tous, J'ai été très présente à une époque sur ce forum, et puis j'ai ressenti le besoin d'aller voir ailleurs si j'y suis. Me voilà maintenant en Licence 2 de psychologie. J'ai finalement réussi à dépasser la réussite de l'échec, ce qui n'est pas rien. Il y a aussi un homme dans ma vie que j'aime, et parfois que je fuis. J'en viens au titre de ce post. A ma séance d'hier, mon analyste m'a dit "le couple s'invente" en réponse à ma question "qu'est-ce que le couple ? ". J'ai toujours pensé le couple comme une norme. Etre à deux jour et nuit, comme aimer jour et nuit, désirer jour et nuit la personne avec qui l'on a choisi de vivre. Est-ce une vérité qui s'impose à moi ? J'ai l'impression que le couple existe à des moments, qu'il y a des temps de solitudes, des temps de partages, des temps de paroles, des temps d'Amour, des temps de caresses, des temps où le désir nous amène à être seul avec soi-même (professionnel, loisirs, lectures etc.). Je pensais le couple seulement dans un lit, or il n'y a pas que le lit. Finalement revient cette question de la sexualité. Quelle est cette chose étrange qui nous lie à l'autre ? Le week-end dernier, j'ai eu envie de quitter mon copain, me sentant seule avec mes doutes. Mon ami est un passionné de sport, souvent quand il allume la télévion c'est pour regarder un match de foot, de rugby etc. Moment où je me dis que je serais mieux ailleurs. Je lui en ai parlé hier soir. Il a souffert de mon isolement, de ma distance de ce week-end, il m'a été impossible de le rejoindre, d'aller vers lui. J'étouffais d'être enfermée. J'aurais voulu crier de cette errance, de cette fatigue générale à lutter intérieurement, de ne pas savoir où aller, quoi faire. J'ai tendance à poser des traits de caractères négatifs sur mon copain, si bien que la colère n'est jamais bien loin. Je ne peux lui parler de ces ressentis au risque de le blesser. De cette violence qui m'habite parfois sans être capable de dire pourquoi. Depuis quelques mois, le moindre mot que je vais ressentir agressif peut me faire fondre en larmes. Je ne supporte plus la violence, la colère des autres. Je le vis très mal. Dès que mon ami dit une phrase, un mot de travers, je me renferme sur moi-même, le rejetant, l'aimant moins, voire le détester. Il y a du regard dans cette violence des mots que j'entends. J'ai de plus en plus le sentiment d'être enfermée dans mes fantasmes, dans le regard. Le transfert. Quelle est la part de vérité de l'autre quand notre regard se sait faussé par le transfert ? S'agit-il d'y voir plus clair, de regarder l'autre ou de l'écouter ? Le transfert n'est-il pas un fantasme ? Je vois mon copain, le fantasme, mais je ne l'écoute pas. Plus j'avance dans les méandres de mon analyse et plus il me semble que l'autre est une énigme. Comment faire la distinction du voir et du parler ? Puisque quand nous parlons nous nous servons des mots pour créer des images, des fantasmes en images. Merci d'avoir pris le temps pour ceux qui m'auront lu.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


271446
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A deux doigts de fuir parce que la rencontre m'angoisse - relations amoureuses

image

Bonsoir et merci de passer sur mon post. J'ai pas mal hésité à écrire ici (ou ailleurs ^^) , mais je crois qu'il faut que je mette les choses a plat et je suis ouverte à tous conseils et toutes critiques constructives. Voila, je suis une jeune...Lire la suite

Est-ce un point de non-retour ? - affaires de couples

image

Il s'en fout et il m'a dit "De toute façon, je ne vois pas l'intérêt de me prendre en main, il est trop tard maintenant." (il reste un mois à la fin de l'année). Ce qu'il a envie de faire en garçon normalement constituée. Je parle de le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages