Histoire vécue Amour - Couple > Autres      (33584 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le manque de ce qui peut lui apporter le bonheur, bien perçu.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 20/05/11 | Mis en ligne le 17/07/12
Mail  
| 106 lectures | ratingStar_276812_1ratingStar_276812_2ratingStar_276812_3ratingStar_276812_4
Il y a quelque chose qui me gêne un peu avec cette affirmation… La ou les raisons d'une dépression sont bien réelles ! Le manque de ce qui peut lui apporter le bonheur, bien perçu. Mais si les raisons sont parfois connues, les moyens et/ou les solutions sont comme inaccessibles. Et si cette perception qu'elles ont "tout pour être heureuses" est la plupart du temps extérieure, lorsque celle ci devient aussi intérieure, renforce encore davantage ce sentiment de dépression, ou tout au moins un sentiment supplémentaire de "culpabilité"… Reste que si l'on connaît les symptômes de sa dépression, on en connaît bien souvent pas le "pourquoi", et encore moins le "comment" en sortir ! Avec quelque fois peut-être, cet inconscient auto-destructeur qui refuse de se donner les moyens d'en sortir… Bref, ce n'est finalement pas le sujet principal ! Le tien est bien que tu n'as pas d'ami (e) (en tout cas, que tu en as l'impression) , et que tu te demandes "pourquoi". J'ai la "chance" d'avoir de nombreuses connaissances, et d'avoir ce que je considère comme de vrais amis. Des personnes qui peuvent compter à 100% sur moi, et sur lesquels, je sais pour l'avoir déjà expérimenté, je peux compter à 100%. Et que je peux compter, même s'ils "ne sont pas si nombreux", sur un peu plus d'une main. Alors, je ne voudrais pas te donner de "mauvais" conseils, ou rendre encore plus difficile la situation que tu vis. Mais si "j'ose" intervenir, c'est que ce que je vis actuellement n'a pas toujours été le cas… Je voudrais donc te dire que cette situation peut être à la fois due à toi, mais sans doute aussi à l'opportunité (ou plus exactement ici, au manque d'opportunité ! ) de rencontrer des personnes qui te ressemblent, et si ce n'est un peu, avec qui vous appréciez passer du temps ensemble… J'aime beaucoup cette image de dire que "sourire au monde, aux autres, c'est aussi se sourire à soi-même"! Soi-même, cela me semble être justement la "clef"! Pas dans ce qui nous entoure, mais en soi. Tu le dis un peu toi même, tu as cette belle âme qui te pousse à te donner aux autres, à penser aux autres, quelques fois (souvent ? Toujours ) plus qu'à toi-même… finalement à t'oublier un peu… beaucoup ! Et à te perdre. Sentiment de tellement donner, et recevoir si peu en retour. Tout cela part d'une si belle intention, mais finit la plupart du temps, à ne plus se respecter. Et si l'on ne respecte pas soi-même, il ne faut pas s'attendre à ce que ceux qui nous entourent nous respectent ! Timidité, manque de confiance en soi, honte… culpabilité ? Tellement de mots que je comprends. Et qu'il va te falloir vaincre, dépasser. Et remplacer par le mot… OSER ! Peut-être en te faisant aider. Oser être toi-même, oser rire de toi et de tes faiblesses, oser croire en toi, oser te mettre en avant, oser aller au devant de l'autre, oser choisir… Quant à te créer l'opportunité de rencontrer de nouvelles personnes, s'il est vrai que notre société rend facile ce sentiment de solitude, nous avons aussi à disposition un grand nombre de moyens d'en sortir… Xfois2 en donne quelques moyens. Il en existe d'autres. Quelque soit le moyen utilisé, l'approche qui me semble pertinente est de le choisir non pas pour rencontrer d'autres personnes, mais pour te faire du bien d'abord à toi-même, quelque chose qui te plaise et te construise toi-même. Le reste viendra alors naturellement… ou presque ! Je ne pense pas avoir LA solution. Et ma démarche personnelle est loin d'être terminée. Et ce n'est sans doute pas en quelques lignes que tout peut se dénouer… Certains diront ici, et à juste titre, que ce n'est que nous-mêmes qui créons notre propre "prison". Il est temps d'oser en sortir, et d'OSER ETRE TOI. Ta démarche ici montre que tu as déjà commencé ce chemin. Bravo.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


276812
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A deux doigts de fuir parce que la rencontre m'angoisse - relations amoureuses

image

Bonsoir et merci de passer sur mon post. J'ai pas mal hésité à écrire ici (ou ailleurs ^^) , mais je crois qu'il faut que je mette les choses a plat et je suis ouverte à tous conseils et toutes critiques constructives. Voila, je suis une jeune...Lire la suite

Est-ce un point de non-retour ? - affaires de couples

image

Il s'en fout et il m'a dit "De toute façon, je ne vois pas l'intérêt de me prendre en main, il est trop tard maintenant." (il reste un mois à la fin de l'année). Ce qu'il a envie de faire en garçon normalement constituée. Je parle de le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages