Histoire vécue Amour - Couple > Autres      (33584 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon couple peut-il encore être sauvé?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 17/03/11 | Mis en ligne le 30/03/12
Mail  
| 141 lectures | ratingStar_234536_1ratingStar_234536_2ratingStar_234536_3ratingStar_234536_4
Je me présente : je suis une femme de 37 ans et j'ai 3 enfants (7,9 et 11 ans). Je suis en couple depuis bientôt 16 ans avec le père de mes enfants. Et je doute… au cours de ces années, nous avons construit une belle famille et une complicité certaine, que je n'ai pas envie de jeter aux orties. Mais la vie au quotidien n'est pas toujours facile, conjuguer une vie de famille, de couple, de travail, sociale avec des amis,… Cela fait plusieurs années que je ne me sens plus épanouie, heureuse… notre couple évolue de crise en crise, avec des hauts et des bas, mais les 'bas' deviennent de plus en plus fréquent. Au début de notre relation, avant l'arrivée des enfants, nous sortions beaucoup tous les deux ou avec des amis. Quand les enfants étaient petits, mon compagnon sortait souvent sans moi mais nous recevions aussi souvent des amis à la maison. Moi, je ne sortais quasi jamais. Les enfants grandissant, je me suis reconstruite une vie d'adulte un peu plus large. Je m'investis dans une association, je fais de temps en temps un restaurant ou un théâtre avec une amie, pendant que mon compagnong garde les enfants. C'est une petite bulle d'oxygène dont j'ai réellement besoin. Nous sortons régulièrement à deux quand nous trouvons quelqu'un pour garder les enfants. J'ai tendance à culpabiliser beaucoup : quand je commençais à quitter de temps en temps la maison, j'ai eu droit à des commentaires de plus en plus acerbes, à des coups de fil à répétition pendant la soirée évoquant des problèmes avec les enfants, à des reproches et des méchancetés gratuites. J'essaye d'expliquer que j'ai besoin de temps en temps de voir du monde sans lui, que cela n'enlèvre rien à mon amour, que ce n'est pas pour aller voir ailleurs,… mais même si dans un moment rationnel, il comprend, c'est à chaque fois le même cirque quand je fais quelque chose sans lui. Un exemple : la semaine dernière nous étions en vacances, pas très loin de la maison. Lui a du rentrer 1 jour pour travailler, moi 2, c'était prévu ainsi. Le soir qu'il a passé sans moi, il a été manger avec des amis, je lui ai souhaité de passer une agréable soirée et on s'est retéléphoné le matin. Quand moi j'étais à la maison et au boulot, j'ai eu plus de 10 coups de fil, m'accusant d'être une mauvaise mère, de fuir ma famille et de le prendre pour un babysitteur. Il était malheureux seul avec les enfants, tandis que j'aime parfois me retrouvers seule avec eux, la dynamique est différente. Un autre : il suit une formation résidentielle pour son travail et veut rentrer car il n'aime pas me savoir seule à la maison (seule avec les trois enfants). Je le persuade de rester, car cela ne se fait pas de quitter un séminaire ainsi, et il m'en veut horriblement. Un dernier : on va à un anniversaire ensemble, je rentre tôt pour relayer la babysitteuse. Il rentre tard, rate le dernier transport et rentre à peid (7 km). Il me téléphone tard la nuit pour me dire ça, me retéléphone 5 fois pensant le trajet tout en m'accusant de dormir pendant que lui il a froid en rentrant. Je vis des bêtes situations comme ça tout le temps. Il boit trop aussi et est parfois très agressif dans son langage. Quand je lui dis que je n'apprécie pas quelque chose, il arrive d'une façon ou l'autre à 'retourner la situation' pourque "la faute" se trouve chez moi. Je ne me sens plus à l'aise à la maison, toujours sur le qui vive, j'ai toujours peur de faire quelque chose qui pourrait encore une fois attirer les insultes ou les accusations. J'ai comme l'impression de ne plus être moi-même, d'être diminuée, de me sentir trop et trop souvent coupable. Je suis plus sereine les moments passés seule avec mes enfants, qui sont moins énervés aussi quand mon compagnon n'est pas la. Je me sens si impuissante que je crie parfois… et je me trouve nulle en le faisant. J'ai lancé il y a quelques jours encore un cri d'alarme, une demande très nette de se respecter plus, d'être plus gentils l'un avec l'autre. Je ne tiendrai pas dans cette ambiance pendant des années encore.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


234536
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A deux doigts de fuir parce que la rencontre m'angoisse - relations amoureuses

image

Bonsoir et merci de passer sur mon post. J'ai pas mal hésité à écrire ici (ou ailleurs ^^) , mais je crois qu'il faut que je mette les choses a plat et je suis ouverte à tous conseils et toutes critiques constructives. Voila, je suis une jeune...Lire la suite

Est-ce un point de non-retour ? - affaires de couples

image

Il s'en fout et il m'a dit "De toute façon, je ne vois pas l'intérêt de me prendre en main, il est trop tard maintenant." (il reste un mois à la fin de l'année). Ce qu'il a envie de faire en garçon normalement constituée. Je parle de le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages