Histoire vécue Amour - Couple > Autres      (33584 témoignages)

Préc.

Suiv.

Qu'est qu'une äme?

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr
Mail  
| 111 lectures | ratingStar_272289_1ratingStar_272289_2ratingStar_272289_3ratingStar_272289_4
Dans la Mythologie grecque, Ce sont deux composantes en chacun de nous, et c'est éclairant : Anima permet à l'homme de comprendre sa compagne ; Animus permet à sa compagne de le comprendre. De plus cela leur permet de faire des choses ensemble. => anima c'est la sensibilité, l'intuition, l'écoute, la tendance à s'ouvrir.., à accueillir, à partager nourriture et vêtement… => animus c'est le dynamisme créateur, la force de donner, la rude franchise, l'esprit d'entreprise.., Le désir de vérité, de pénétrer. Si l'éducation amène à refouler un des aspects il y aura des difficultés de relations : - Par exemple si on fait honte à un garçon qui pleure, s'il refoule anima, il ne comprendra pas sa compagne : on l'entendra grogner : "Elle complique tout, c'est une hypocrite, elle coupe les cheveux en quatre… " - Si on amène une fille à refouler animus elle ne comprendra pas son homme et elle organisera des "thés". == Comme refouler un aspect de soi ça épuise et ça culpabilise, beaucoup d'énergie se perd. On comprend que la virilité implique l'acceptation et l'utilisation d'anima et qu'une féminité épanouie et désirable implique l'acceptation d'animus… D'ailleurs c'est la complexité, la difficulté, la liberté que l'on désire. Est-ce que cette domination animus ou anima est définitive ? L'exemple du couple d'universitaire emploie "dominer" parce que cela semblait être le cas. L'idéal est que animus et anima dialoguent, s'unissent sans se confondre en chacun, car de la confusion naît la domination par la disparition de l'un ou de l'autre. Je pense à l'union des contraires chez Baudelaire ou à la conception politique du moi chez Nietzsche. Dans tous les cas il y a le souci de préserver une multiplicité en lui donnant un ordre, grâce à un dialogue. = Il faudrait alors que l'un soit nécessairement plus animus et l'autre plus anima ? Probablement, mais c'est là encore la composante des deux qui permet de comprendre l'autre. Ce serait la complexité, figure de la fuite et de l'impossible qui exaspèrerait le désir. Dans L'échange, Claudel présente quatre aspects de la multiplicité qui le compose! Marthe-marie : anima qu'il vient de découvrir dans une conversion, l'âme qui écoute… etc… Thomas, animus, qui conçoit, ajuste les moyens à la fin (=intelligence) , produit, échange… etc. Mais aussi : Louis, la liberté naturelle qui ne fait pas la guerre aux hommes mais aux animaux, un indien dans la ville… Lécky, la tentation du dérèglement des sens et de l'imagination. La chair. Le dialogue entre ces quatre composantes n'est possible que parce que chacun est capable d'écouter l'autre, puisqu'il porte en lui l'autre comme on porte un enfant, à protéger. Ne jamais oublier Rimbaud, "Je est autre", "La vraie vie est absente". Claudel nous amène au plus près de nous-mêmes et au plus près de la création. "l'exhibition", quand l'amour ne suffit pas, on appelle le paraître au secours. == Jung 1875 - 1961. Vous trouverez chez cet auteur l'origine explicite de la distinction animus et anima, même si on peut considérer que cette distinction s'enracine dans le mythe de l'androgyne. Pour Jung, il s'agit d'archétype, de mouvement : à comprendre comme des dynamismes en relation avec le sacré, avec ce qui attire vers le haut. Anima est d'abord une puissance informe, l'inverse du rationnel qui pousse à ce risque tout où en se perdant on se sauve par une crise propédeutique, à l'harmonie comme union des contraires. On le comprendra si on compare les deux versions de L'échange de Claudel. Claudel reprend en l'élargissant la distinction animus anima. Dans la première version, Marthe est anima à l'état brut, à la limite, une puissance un peu stupide. Dans la deuxième version elle s'est élevée vers l'harmonie, l'intelligence, la maîtrise de soi. La conscience serait ainsi habitée par l'image du sexe opposé qui l'enrichit et la féconde dans un dialogue intérieur, une balance intérieure entre la sensibilité et la rationalité. Le succès de cette hypothèse tient à ce qu'elle permet de comprendre la complexité d'un être humain, la possibilité d'une compréhension d'autrui : s'aimer soi-même, s'accepter pour aimer et accepter autrui. Dans sa pièce de théâtre L'échange, Claudel se montre soucieux de ne refouler aucune de ces possibilités mais d'utiliser leur dynamisme à la réussite de sa vie dans une organisation qui relèverait de lui. Les quatre personnages sont quatre aspects de son moi et il est très intéressant d'étudier dans la deuxième version ce qu'ils sont devenus cinquante après. Ainsi, Louis Laine qui au début de la pièce est débiteur devient créancier à la fin de la pièce. Ainsi Thomas devient dans la deuxième version ce publicain qui dans le royaume des cieux passera devant beaucoup de prêcheur. == Il s'agit donc d'un inconscient collectif qui se développe et se particularise en fonction des choix de chacun, une sorte de condition humaine pour ne pas dire plus, qui permet à chacun de se comprendre et de comprendre l'autre.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


272289
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A deux doigts de fuir parce que la rencontre m'angoisse - relations amoureuses

image

Bonsoir et merci de passer sur mon post. J'ai pas mal hésité à écrire ici (ou ailleurs ^^) , mais je crois qu'il faut que je mette les choses a plat et je suis ouverte à tous conseils et toutes critiques constructives. Voila, je suis une jeune...Lire la suite

Est-ce un point de non-retour ? - affaires de couples

image

Il s'en fout et il m'a dit "De toute façon, je ne vois pas l'intérêt de me prendre en main, il est trop tard maintenant." (il reste un mois à la fin de l'année). Ce qu'il a envie de faire en garçon normalement constituée. Je parle de le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages