Histoire vécue Amour - Couple > Autres      (33584 témoignages)

Préc.

Suiv.

Sous l'emprise d'un pervers narcissique

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies 20 ans
Mail  
| 1483 lectures | ratingStar_122759_1ratingStar_122759_2ratingStar_122759_3ratingStar_122759_4

Ce fut très simple. Il m'a posé 2 ultimatums successifs qui m'ont permis de reprendre un peu de pouvoir sur moi et sur ma vie et ensuite ma liberté. Le premier a été : tu te soumets un peu plus sexuellement à mes désirs ou tu t'en vas de la maison. Je suis alors retournée chez mes parents avec lesquels j'étais pourtant fâchée depuis que j'étais avec cet homme. A ce moment là, j'ai repris mes études avec une motivation qui frisait l'énergie du désespoir. Mais notre relation ne s'est pas pour autant terminée là. J'étais encore sous son emprise et il ne souhaitait pas mettre fin à notre relation. Même après une tentative de viol de sa part, je ne l'ai pas quitté alors que nous ne vivions même plus sous le même toit. Il a fallu un autre ultimatum pour que je puisse reprendre entièrement ma liberté. Il m'a dit : tu te soumets sexuellement complètement à mes désirs ou c'est fini entre nous. Je n'ai pas hésité une seule seconde. Je lui ai dit c'est fini. J'étais sauvée, libérée. Il n'en revenait pas et a cherché à me récupérer sans succès. Il m'a fallu encore quelques années supplémentaires avant de rompre tout lien avec lui car il demeurait malgré tout une sorte de référent pour moi. Au sortir de cette relation, j'étais détruite et trop fragile pour me pencher sur ce qu'il m'était arrivé. Je me suis lancée à corps perdu dans mon projet professionnel. Et heureusement, j'ai réussi. Ce fut ma bouée de secours pendant des années. Plus tard, je me suis demandée si cet homme n'avait pas abusé de moi. Et j'ai mis un voile sur cette question jusqu'à l'annonce de ma maladie et une énième rupture sentimentale. J'ai compris que je ne pouvais plus faire l'économie d'une introspection sur cette histoire. J'ai alors compris ce qui s'était joué, les mécanismes de l'emprise et comment il m'avait niée en tant qu'individu en niant mes émotions, en me dénigrant, en m'humiliant, en m'effrayant par sa violence… pour faire de moi, au final, sa chose, à son service, au service de ses besoins et de son image. J'ai été longtemps dans le déni de la réalité. Voilà pourquoi il est si dur pour les victimes de partir. D'autant qu'elles n'ont plus de pouvoir sur leur vie. Elles ne s'appartiennent plus. Dans mon cas, je ne vivais plus que pour lui et à travers lui. J'avais renoncé à tout ce que j'étais, à mes études, à mes ambitions, à mes désirs, à mes rêves… Je n'étais plus rien, je n'existais plus pour moi-même. Je ne sais pas si vous pouvez prendre la mesure d'une telle souffrance. J'ai souvent pensé au suicide à cette époque et parfois la frontière pour basculer dans la folie me semblait si mince. Le pervers narcissique est un être extrêmement dangereux. C'est un assassin en puissance. Son forfait, c'est le meurtre psychique qui parfois conduit ses victimes au suicide. Le pervers narcissique, comme le harcèlement moral, est effectivement un terme à la mode. L'effet "pervers" de cela ne réside pas à mes yeux dans le fait de voir de la perversion narcissique partout ! Il est pour les véritables victimes dans la crainte de ne pas être prises au sérieux et de ne pas oser parler. La honte et la culpabilité sont déjà si fortes. Les faits se déroulent la plupart du temps dans l'alcôve du couple, sans témoin. La victime est souvent isolée et le pervers présente souvent très bien. Ce n'est pas une brute épaisse et il paraît souvent sympathique. La difficulté pour les victimes, lorsqu'elles ont pris conscience de la réalité est d'oser parler et de dénoncer les faits. Mais quel recours ont-elles, vers quelles associations peuvent-elles se tourner pour obtenir du soutien quand le travail de destruction psychique n'a pas laissé de trace physique ? Il est impératif d'informer les femmes et surtout les jeunes femmes pour les protéger de ce genre d'individu. On leur dit bien enfant, de se méfier des inconnus.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


122759
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A deux doigts de fuir parce que la rencontre m'angoisse - relations amoureuses

image

Bonsoir et merci de passer sur mon post. J'ai pas mal hésité à écrire ici (ou ailleurs ^^) , mais je crois qu'il faut que je mette les choses a plat et je suis ouverte à tous conseils et toutes critiques constructives. Voila, je suis une jeune...Lire la suite

Est-ce un point de non-retour ? - affaires de couples

image

Il s'en fout et il m'a dit "De toute façon, je ne vois pas l'intérêt de me prendre en main, il est trop tard maintenant." (il reste un mois à la fin de l'année). Ce qu'il a envie de faire en garçon normalement constituée. Je parle de le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages