Histoire vécue Amour - Couple > Autres      (33584 témoignages)

Préc.

Suiv.

Spiritualité ou anti-spiritualité ?

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 27/03/11 | Mis en ligne le 23/03/12
Mail  
| 137 lectures | ratingStar_231441_1ratingStar_231441_2ratingStar_231441_3ratingStar_231441_4
Non, je dis que dans la religion, quand on demande l'humilité aux gens, généralement cela veut dire s'agenouiller et obéir, ou bien encore se nier soi-même. Ok, j'ai compris ta position avec ta dernière phrase. Tu te places en opposition avec l'idée de lier l'humilité à Dieu. Eh bien tu n'as pas d'opposition avec moi sur ce sujet, puisque pour moi Dieu n'existe pas, donc le lien n'existe pas. J'ai lu ta définition de l'amour de Dieu. Je comprends. Cela revient à faire un lien entre l'admiration du monde et le social, du genre on ajoute une personne qui serait à l'origine de ce qui est. Je pense alors qu'on peut rendre le débat compatible avec l'athéisme en parlant d'amour du monde et d'amour des gens. Il me semble que ta définition de l'amour de Dieu revient à utiliser l'enthousiasme qu'on peut avoir pour la réalité comme levier pour obtenir la soumission à une moralité dont le détenteur serait ce Dieu. Dans l'athéisme, on peut avoir une moralité, mais on a pas ce levier en question. L'amour du monde peut motiver à profiter de la vie et à aider les autres à profiter de la vie, et d'une certaine façon, motive à ne pas faire la guerre parce que c'est dommage de pas profiter, de se nuire alors qu'on peut tous être heureux. En plus, en étant heureux à plusieurs, on est davantage heureux que quand on est heureux tout seul. Donc on a tout à y gagner à accompagner les autres vers le bonheur. Mais, il y a un mais. Tout ceci se base sur l'amour du monde, mais plus on en sait sur le monde, plus on constate qu'il est horrible. Donc, comment en profiter ? On peut essayer de développer de bonnes relations avec nos proches, et dans ce cas, on peut avoir de l'amour et du respect pour les bouts du monde, créés par nous-mêmes ou par d'autres personnes, qui rendent la vie agréable. Mais il ne s'agit pas du monde dans sa totalité. Et quand on est soi-même dans la difficulté, ce n'est pas évident de développer un quelconque amour de la réalité. En d'autres termes, d'un point de vue athée, la réalité peut être un instrument pour développer le bonheur de soi, des proches, des inconnus etc. On peut donc seulement aimer la potentialité de ce qu'on peut faire avec le monde et de ce qui est réalisé dans le monde. Enfin, là j'ai supposé que ta définition d'amour était l'attraction, la réjouissance au sujet de quelque chose. Dans le bouddhisme, on définit l'amour que le souhait qu'autrui trouve le bonheur, et l'amour de soi alors est le souhait qu'on trouve soi-même le bonheur, ce n'est pas l'admiration de soi ou l'égocentrisme. Avec cette définition, l'amour des autres prend du sens. Cela ne veut pas dire qu'on veut à tout prix être avec tout le monde et profiter de la présence de tout le monde, mais qu'on souhaite le bonheur de tout le monde. On se rapproche de l'humanisme, parce que la finalité est l'humain, le bonheur des humains. Dans cette optique, on ne fait pas les choses pour plaire à une divinité ou pour avoir une place au paradis, mais pour la cessation des souffrances terrestres. Euh, on peut ne pas être mégalo et être une crapule quand même. Mais oui, tu as raison, je suis un Tsadik. Il est important de ne pas enlever le T dans le mot en question. Sauf que en gros ce que tu dis là est une approche déontologique, que personnellement je réfute totalement. Je préfère l'approche utilitariste. Note que les actions entreprises peuvent être proches au final, mais la façon de penser est différente. Je dis pas qu'il y a tout à jeter dans le christianisme. Mais je ne suis pas d'accord pour apposer le tampon chrétien sur certains principes ou certaines valeurs sous prétexte que cela a été inclus dans le christianisme.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


231441
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

A deux doigts de fuir parce que la rencontre m'angoisse - relations amoureuses

image

Bonsoir et merci de passer sur mon post. J'ai pas mal hésité à écrire ici (ou ailleurs ^^) , mais je crois qu'il faut que je mette les choses a plat et je suis ouverte à tous conseils et toutes critiques constructives. Voila, je suis une jeune...Lire la suite

Est-ce un point de non-retour ? - affaires de couples

image

Il s'en fout et il m'a dit "De toute façon, je ne vois pas l'intérêt de me prendre en main, il est trop tard maintenant." (il reste un mois à la fin de l'année). Ce qu'il a envie de faire en garçon normalement constituée. Je parle de le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages