Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

A mon tour d'essayer de vous éclairer un peu plus

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 25/08/10 | Mis en ligne le 23/07/12
Mail  
| 189 lectures | ratingStar_279488_1ratingStar_279488_2ratingStar_279488_3ratingStar_279488_4
Merci pour vos conseils éclairés. A mon tour d'essayer de vous éclairer un peu plus : - mon pseudo veut dire que dorénavant vivre c'est vivre avec elle mais pas pour elle. Je veut davantage m'investir sur moi, mes capacités, mon réseau car j'ai du l'étouffer à un moment et je ne l'ai pas vu. C'est une bonne base. C'est la recette magique des couples solides. "Avec" plutôt que "pour". - elle m'a trompé avec un ami… les clichés sont dûrs… et comme je l'aime comme un fou je lui ai dit que je lui pardonnait après qu'elle m'ait expliquée en détail les circonstances de cet échec et qu'elle ait formulée des regrès et l'envie de reconstruire quelquechose entre nous… Dans les relations amoureuses, celui qui "aime comme un fou" est en situation de faiblesse par rapport à l'autre si ce sentiment n'est pas partagé. En est-tu conscient ? Essaye de l'aimer un peu moins et de partager avec elle un peu plus d'amour (si c'est possible). Mais je pense en effet qu'accepter parait plus net que pardonner… mais c'était dans l'instant, dans la douleur et dans le besoin très fort de parler ensemble (on en a discuté une partie de la nuit où je lui ai dit que j'avais tout découvert) car nous ne nous parlons pas assez et manquons aujourd'hui de connivence. Je lui ai fait clairement comprendre que je trouvait cela moche, que je désapprouivait et qu'elle m'avait trahi au sein d'un couple dont la fidélité était la première valeur avancée et qu'il n'y aurait pas de seconde chance. Je crois avoir pardonné mais pas avec un béni oui oui rapide et sans conditions, ce n'est pas mon genre. Parler de pardon ou de trahison, c'est toujours dans le même registre. Je comprend ta déception, mais ce n'est pas en culpabilisant ta femme que tu la récupèrera. Je suis convaincu qu'il faut réinventer notre couple et que je dois davantage la rassurer, lui faire prendre confiance… en bref ne pas la négliger… Tout à fait. Mais dans les faits c'est moi qui ait découvert l'adultère, c'est moi qui ai mis les points sur les "i" à son amant et c'est ensuite que nous avons discuté (tout ça le même jour, sans qu'elle ait su avant notre discussion que j'étais intervenu). Le fait que ce soit toi qui l'ai découvert ne change rien au problème. Cela n'a servi qu'à faire basculer votre vie d'une réalité dans une autre. Sera elle meilleure ? L'histoire te le dira. En tout cas leur histoire est terminée, ils me l'ont juré sur la tête de leurs enfants tous les deux et je les crois. Si tu les crois… alors fais lui confiance. Nous essayons de reconstituer notre couple qui était avant génial. Ce qui est dûr aujourd'hui c'est que je ne veux pas aller dans le sens qu'elle indique (confer premier message) et que je crois qu'elle me teste en permanence pour éprouver sa réelle volonté de "re" vivre avec moi : - elle me dit qu'elle veut se sentir libre, - elle me demande de ne pas essayer de tout verbaliser, d'attendre patiemment, - elle me dit qu'il faudra du temps (elle est encore amoureuse) , De l'extérieur, je m'en voudrait de ne pas t'orienter vers une autre hypothèse beaucoup moins agréable. Imagine qu'elle ne t'aime plus et qu'elle ait prévu de partir avec son amant. Imagine dans le même temps qu'elle t'apprécie, qu'elle te reconnaisse une valeur humaine et n'ait pas envie de te faire souffrir parce qu'elle trouve cela injuste pour toi et qu'elle culpabilise d'en aimer maintenant un autre. Quelles seraient alors ses paroles ? A mon avis, celles que tu nous a rapportées… Son idée de te suggérer de la tromper peut aussi aller dans le même sens. "si par bonheur il tombait amoureux d'une autre, je pourrai librement le quitter". Tout ceci n'est évidement qu'une hypothèse. Je comprends et rien ne me garantis qu'après ce purgatoire l'issue sera positive pour notre couple et c'est très dûr ne rien avoir en face de soi à se raccrocher, à part nos deux enfants, - elle investie une grande partie de son temps sur son travail, qui devient aujourd'hui son unique moyen d'être indépendante si on "clashe", - son ex amant est son employeur et elle n'a pas l'intention de quitter son emploi pour l'instant même si elle se questionne beaucoup et je dois tout les jours l'imaginer à son contact. On ne peut pas faire pire comme situation, pour elle comme pour toi. A moins que ma seconde hypothèse ne soit la bonne. Dans ce cas, c'est la pire pour toi uniquement. J'ai parfois l'impression qu'elle cherche à me faire du mal pour voir si je tiens le coup, si je suis solide, si je suis un dûr, Je ne pense pas. Ça n'aurait pas de sens. Et effectivement je crois que j'en suis un mais ça fait beaucoup pour un seul homme qui ne l'a jamais trompé en 20 ans de vie commune (si, si, vous ne revez pas ! Cela existe). Chacun met la fidélité au niveau ou il le veut. Je connais des couples très unis, très heureux après 20 ans pour lesquels la fidélité n'a pas été une valeur primordiale. Donc je ne me sens ni prêt ni bien dans le rôle du futur "amant" téléguidé, qui serais chargé de rehausser son image auprès de sa femme (celle si le trouvant à ce moment là plus attirant car en situation de partir) et de diminuer sa culpabilité (on ferait jeu égal) , mais pourquoi faire jeu égal, ce n'est pas mon souhait. Il faudra pourtant bien que tu trouve un moyen de te valoriser sans la dévaloriser. Être attirant pour ta femme est essentiel, tu ne crois pas ? Aimer ta femme pour ce qu'elle est sans la culpabiliser est essentiel, tu ne crois pas ? Mon voeux c'est de reconquérir ma femme pour qu'elle ait envie de vivre avec moi et que je reprenne goût à la vie avec elle, est ce trop demander ? Non. Mais à qui le demande tu ? N'oublie pas que tu a un des rôles principaux dans cette histoire. Il y a des jours où j'ai envie de me fouttre en l'air même si je sais que ce n'est pas responsable (famille…) , mais en amour qui a dit que tout était raisonnable ? L'amour ça fait mal, on l'apprend toujours un jour. Ce n'est pas exactement l'amour qui fait mal, mais je comprend ta douleur. Elle doit être terrible et je compatis. Pose toi aussi la question sur l'envie de se foutre en l'air. Est-ce pour mettre un terme à une souffrance, ou est ce pour punir l'autre en espérant qu'il en portera la culpabilité ? Merci de réagir, vos conseils, notamment féminins, m'aident à y voir plus clair, surtout si certaines se reconnaissent en partie dans cette histoire. Mes conseils ne sont pas féminins, mais ne t'inquiète pas. Ceux ci arriveront. Pour l'instant courage. Il y aura des moments de désespoir et d'accablement… mais il y aura aussi d'autres moments. Ce genre d'histoire rend parfois un couple indestructible.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


279488
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite