Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Aide sur baudelaire, le poème lesbos

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados - 05/04/11 | Mis en ligne le 17/05/12
Mail  
| 818 lectures | ratingStar_256070_1ratingStar_256070_2ratingStar_256070_3ratingStar_256070_4
J'avais un livre avec l'analyse de tout les poème de Baudelaire je le chercherais mais là la flemme mais je te conseil cette dissertation : LES FEMMES. La moitié du XIX ème siècle est une période de transition entre le romantisme et le naturalisme mais aussi une période marquée par l'apparition du symbolisme et du parnasse. Baudelaire, surnommé "poète maudit" , publie en 1857 un recueil de poésie intitulé Les Fleurs du Mal dans lequel il exprime dans plusieurs poèmes le thème de la femme. La partie des Les Fleurs du Mal que Baudelaire consacre aux femmes est située dans la section Spleen et Idéal et est habituellement décomposée en plusieurs cycles, bien qu'on trouve des poèmes sur les femmes dans Tableaux Parisiens jusqu'à la Mort. Dans ces poèmes, la femme est présentée comme sensuelle et envoutante, maternelle et aimante, mais aussi belle et 'inaccessible. Dans un premier temps nous analyserons l'influence des femmes dans l'oeuvre de Baudelaire. Ensuite dans un deuxième temps nous analyserons la fascination pour le féminin pour ensuite traiter, dans un dernier temps la conception ambivalente de la femme. I) L'influence des femmes. Les amantes de Baudelaire vont être une des principales sources d'inspiration. C'est pour cette raison, qu'on peut distinguer plusieurs cycles, chacun correspondant a une amante de l'auteur dans ce recueil. Le premier cycle, constitué par les poèmes compris entre "Parfum exotique" et "Je te donne ces vers afin que si mon nom" , dans la section "Spleen et Idéal" , correspond à Jeanne Duval, une mulâtresse avec laquelle Baudelaire avait entamé une relation. Sa apparence physique est décrite : elle avait des cheveux noirs éclatants, qui sont décrits avec sensualité, exotisme et désir dans "La Chevelure" , où les cheveux évoqués au vers 26 "enivrent ardemment" le poète et le remplissent de désir au vers 29. Baudelaire aussi la décrit avec des grands yeux bruns, dans "Sed non Satiata" , des lèvres sensuelles, et ce que Baudelaire appelle des "seins aigus" . Psychologiquement, elle est caractérisée comme sournoise, menteuse, dépensière, alcoolique, notamment dans "Le Vampire" avec la comparaison "Comme à la bouteille ivrogne" , ignorante et stupide. Caractérisée positivement que par son aspect physique, Baudelaire représente Jeanne Duval comme une "Vénus noire" qui incarne l'amour sensuel. Le poète voit dans cette femme une source d'exotisme en de plaisir esthétique. La beauté brune de Jeanne Duval, le parfum de sa chevelure éveillent un monde de sensations et d'images sensorielles. Il aime voir "miroiter sa peau" comme l'exprime dans "Le Serpent qui Danse" , et s'émeut devant sa beauté sculpturale : "Statue aux yeux de jais, grand ange au front d'airain" dans "Je te donne ces vers afin que si mon nom" . Jeanne Duval incarne donc la femme sensuelle, tentatrice, dangereuse, infidèle, troublant l'âme du poète épris d'une passion charnelle, qui prend la forme d'une dépendance forte. Le second cycle, constitué par les poèmes compris entre "Semper Eadem" et "Le Flacon" correspond à Mme Apollonie Sabatier, surnommée "La Présidente" . Cette femme va être un amour platonique de Baudelaire à cause de sa exceptionnelle beauté, ce qui va faire que Baudelaire l'envoie des lettres anonymes qui contiennent des poèmes comme par exemple "À celle qui es trop gaie" où il exprime son désir sexuel envers elle. Baudelaire et Mme Sabatier deviennent des amants pour une nuit. Le poète se désintéresse ensuite peu à peu de son "ange plein de gaîté" comme exprime dans "Réversibilité" et lui envoie une lettre où il exprime comme il a perdu l'intérêt : "Il y a quelques jours, tu étais une divinité, ce qui est si commode, ce qui est si beau, si inviolable. Te voilà femme maintenant… '' Cette femme va symboliser l'idéalisation féminine mais aussi la déception et va incarner l'amour spiritualisé. Du physique, Mme Sabatier apparaît comme désincarnée dans le recueil. Pour le poète, en effet, l'amour est un remède aux maux de l'âme s'il se maintient hors des désirs charnels. La femme aimée devient "l'ange gardien et la muse" et l'amour s'établit ainsi sur des hauteurs divines, inaccessibles au spleen. Le troisième cycle, constitué par les poèmes compris entre "Le Poison" et "Chanson d'après-midi" correspond à Marie Daubrun une actrice avec laquelle Baudelaire aurait eu une courte relation. Elle surnommée "la femme aux yeux verts" dans plusieurs poèmes comme par exemple dans "Le Poison" . Baudelaire exprime son amour vers elle comme une façon d'échapper au pêché : "Qui plonge dans l'oubli mon âme son remord" dans "Le Poison" et la considère comme l'idéal de pureté et beauté. Cette femme va symboliser le désir et également l'idéalisation. On peu donc observer notamment l'influence des amants de Baudelaire dans ce recueil. Ces femmes restent surtout l'expression de la beauté et du plaisir et sont idéalisées, ce qui par conséquent va décevoir l'auteur quand il fait face à la réalité. Cette influence féminine va emmener le poète dans une fascination pour le féminin. II) La fascination pour le féminin. Dans ce recueil, à cause de l'influence des femmes, Baudelaire va traiter beaucoup de thèmes liés à l'univers féminin, ce qui va souciter chez lui une fascination envers l'autre sexe. Dans plusieurs poèmes on peut observer des allégories féminines, c'est-à-dire que, différentes réalités abstraites vont être présentées sous les traits d'une femme, le plus souvent par l'utilisation de la majuscule. C'est par exemple le cas de la nature dans le poème "La Géante" où la nature est personnifié comme une femme et conçoit des enfants "Du temps que la Nature en sa verve puissante, concevait chaque jour des enfants monstrueux" ou le cas de la beauté dans le poème "Hymne à la beauté" où Baudelaire décrit une beauté paradisiaque et à la fois diabolique avec les traits une femme. On trouve aussi d'autres allégories féminines comme par exemple l'élégance et la force dans "Le masque" : "L'Élégance et la Force abondent, soeurs divines, Cette femme, morceau vraiment miraculeux" ou la mort dans "Semper Eadem" : "La mort nous tient souvent par des liens subtils" . Baudelaire va traiter aussi dans ce recueil le sujet de l'homosexualité féminine. Il faut rappeler que le premier titre que le poète avait envisagé pour Les Fleurs du Mal était : Lesbos, titre destiné à choquer le public. Bien si les poèmes consacrés à ce sujet ne sont pas nombreux, ils vont faire fort scandale lors de la parution du recueil. Ces poèmes sont "Femmes Damnés" et "Lesbos" . Baudelaire retrouve en ces lesbiennes l'expression de plusieurs thématiques en commun avec lui. Ces femmes "chercheuses d'infini" comme exprime le poète en "Femmes Damnés" sont comme lui condamnées par la société et sont des êtres de souffrance : "Vous que dans votre enfer mon âme a poursuivies, Pauvres soeurs, je vous aime autant que je vous plains," . En plus, l'impossibilité de l'acte sexuel renvoie à la conception de Baudelaire avec Mme Sabatier sur le désir et l'amour, qui ne doit pas chercher seulement le désir charnel. Finalement, on retrouve dans le poème "Lesbos" la description que fait le poète de l'île de Lesbos le thème du paradis perdu qu'il exploite dans d'autres poèmes du recueil. On peut donc observer une très forte fascination pour le féminin de la part de Baudelaire. Mais celui-ci va à avoir une conception ambigüe de la femme en soie. III) Une conception ambivalente de la femme. Comme on a déjà expliqué, les amants de Baudelaire vont influencer sur Les Fleurs du Mal. Les expériences vécues avec chacune vont marquer l'auteur positive et négativement, ce qui va créer une conception ambivalente de la femme. L'amour pour les femmes est un thème privilégie de l'oeuvre. La grande majorité des poèmes qui composent la section "Spleen et Idéal" vont refléter la double conception que l'auteur a sur ce sentiment d'attraction envers ces amants. L'amour est tout d'abord perçu comme un moyen d'évasion pour échapper au Spleen, qui symbolise le sentiment de mélancolie. Dans un premier temps, l'amour va être représenté comme un sentiment qui permet le poète de s'échapper vers un monde plus paisible, où dominent les sensations physiques comme on peut voir dans "La Chevelure" , où il exprime : "Je plongerai ma tête amoureuse d'ivresse, Dans ce noir océan où l'autre est enfermé" . Ce noir océan symbolise la chevelure noire de Jeanne Duval. Mais l'amour est autant présenté comme un plaisir que comme un mal : même le sentiment romantique le plus pur contient une part de mal. Les mauvaises expériences vécues avec ses amants reflètent ce côté obscur de l'amour qui fait souffrir l'auteur. Par exemple, dans "Le Vampire" , le poète se plaint de sa relation avec Jeanne Duval : "Toi qui comme un coup de couteau, Dans mon coeur plaintif es entrée" . Ceci démontre que même les expériences mauvaises avec les femmes vont influencer sur le recueil. En plus de cette conception ambivalente de l'amour pour les femmes, Baudelaire va aussi exprimer un double postulat entre deux types de femmes différentes. D'un côté, un peut observer la femme naturelle, qui Baudelaire qualifie comme esclave de ses impulses et ses désirs. Ce type de femme est caractérisé par une dégradation graduelle de l'aspect et de la beauté comme on peut observer dans le poème "La Charogne" où le poète décrit le stéréotype d'une femme naturelle qui a perdu tous ses charmes : "Et pourtant vous serez semblable à cette ordure, À cette horrible infection" . Cette femme représente également le mal, c'est-à-dire le Diable qui se cache derrière la beauté comme exprime le poète dans le poème "Mon coeur mis à nu" : "L'éternelle Vénus est une des formes les plus séduisantes de diable" . C'est pour cette raison que l'auteur ressent quelques fois l'amour comme une souffrance, comme c'est le cas avec Jeanne Duval avec laquelle il se trouve attrapé par ses charmes. De l'autre côté on trouve également la femme angélique qui est un miroir de la sensualité pure qui inspire un désir qui va au-delà du sentiment charnel et qui incarner l'amour spiritualisé. Ce type de femme représente le bien à différence de la femme naturelle, comme c'est le cas de Mme Apollonie Sabatier. Quand Jeanne attire le poète vers le péché du désir charnel, Apollonie le sauve par sa vertu et inversement, quand le poète apprécie la sensualité de Jeanne, il quitte Apollonie. On peut observer donc dans cette double conception de la femme et de l'amour le concept du "Spleen et Idéal" , c'est-à-dire la lutte entre le bien désirée et le mal vécu. La plus part des poèmes qui parlent du sentiment amoureux avec les femmes respectent cette double relation entre le spleen et le idéal où normalement gagne le spleen, c'est-à -dire la mélancolie, qui apporte le poète dans un état de souffrance et angoisse. En conclusion on peut observer que la femme est un des sujets privilegiés par Baudelaire. Dans ce recueil on peut observer clairement l'influence des amants du poète, principalement Jeanne Duval et Apolline Sabatier, puisqu'il consacre plusieures poèmes sur ces femmes, qui se trouvent principalement dans la séction Spleen et Idéal. En plus, on peut constater clairement une fascination pour le féminin de la part du poète à cause de l'influence de ces figures féminines. Mais, cette influence des différentes femmes va aussi également se réffleter sur la conception ambivalente qui a l'auteur sur ces figures. Cette double conception va respeter le concept de Spleen et Idéal.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


256070
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages