Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Chemro, forti, bluesun, les "vieux", où en êtes vous?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 146 lectures | ratingStar_262932_1ratingStar_262932_2ratingStar_262932_3ratingStar_262932_4
Bonjour à toutes, Forti' a déjà dit l'essentiel : ça va plutôt bien. De leur côté, Bluesun et Arcturus ne sont plus ensemble, mais continuent à se parler. Des liens s'étaient tissés entre les deux fratries, de même qu'entre Arcturus et le fils de Bluesun. Il semblerait que leur aventure commune les ai aidé dans leurs chemins de vie respectifs. Pas de nouvelles des autres "vieux"… ;-) ! Pour revenir à notre cas à nous, Forti' et moi, ce sont déjà 4 années de vie commune qui se sont écoulées. En un éclair en fait… Forti' a parlé des relations avec nos progénitures respectives, alors je vais juste ajouter quelques mots sur notre couple, ciment de tout cela. Je crois que jamais le quatuor Demander/Recevoir, Dire/Ecouter n'a été aussi vrai. Ajoutez le verbe "savoir" devant chacun des verbes ci-dessus et vous obtenez une bonne recette du bonheur en couple. Pas seulement du bonheur en couple recomposé d'ailleurs, et pas seulement du couple non plus. Mon expérience personnelle me fait dire que les verbes les plus durs à pratiquer sont les savoir recevoir et savoir dire. Savoir recevoir les compliments, les cadeaux de l'autre. Mais aussi ses excuses sincères, car on se fait mal l'un à l'autre parfois. Savoir recevoir ses excuses sincères, et lui pardonner sincèrement. Il ne s'agit nullement d'oublier, mais de pardonner ; pour passer à autre chose, pour avancer ensemble. Savoir dire. Ses frustrations, son découragement, sa fatigue. Mais pas pour se plaindre, pour marquer des points contre l'autre ou pour se faire dorloter (encore que parfois, se faire dorloter, c'est plutôt cool ; -) !) ; non, pour se faire comprendre de l'autre. Parler de soi au lieu d'accuser l'autre. Parler de son ressenti au lieu d'interpréter les paroles ou les actes de l'autre. Dans les deux cas, on se met en position de "faiblesse", car on accepte que l'autre ait, finalement, du pouvoir sur nos états d'âme. Quand l'autre nous fait un cadeau, ou des excuses sincères, accepter revient à montrer son émotion, à accepter le fait que cette action a le pouvoir de nous faire du bien : on dépend de l'autre, même brièvement. Quand on dit sa fatigue, on accepte le fait que l'autre, par ses actions ou ses paroles, va allèger notre charge. Quand on dit son ressenti, on accepte l'idée que l'on a été touché par l'autre. Encore une fois, même brièvement, on a été dépendant de l'autre. Pour moi, c'est une découverte, une sorte de "petit" miracle. C'est la sortie d'un long tunnel de solitude : on peut dépendre d'un autre et ne pas en être malheureux… voire même, quand la relation est symétrique, en être très heureux ! Un bref retour sur ma position de papa/référent paternel. Mes belle-filles m'adorent (d'après Forti' hein ! ). C'est réciproque. Elles m'émeuvent dans leur fragilité comme dans leurs progrès. Bien sûr, mon fiston sent bien qu'une part de mon coeur va à ses quasi-soeurs, et il en souffre (comme un garçon de 10 ans peut en souffrir). Cela me renvoit à ma propre expérience de petit garçon avec mon père, qui était un peu avare de câlins avec ses 5 enfants. Mon fiston est certainement jaloux de mes belle-filles, bien que je lui ai expliqué encore récemment que le coeur des parents, ce n'est pas comme un gâteau au chocolat ! Un gâteau au chocolat, plus il y a de monde autour de la table, plus les parts sont petites. Le coeur des parents, plus il y a d'enfants à la maison, plus il grossit… C'est comme avec les copains de mon fils : quand il aime un nouveau copain, il n'arrête pas d'aimer les anciens… (cette image là a eu un vrai impact sur lui. L'histoire du gâteau et du coeur des parents, mouais… il était resté méfiant ! ). Bises à toutes, Chemro.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


262932
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages