Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Elle s'est sentie à nouveau "ado"

Témoignage d'internaute trouvé sur confidentielles
Mail  
| 926 lectures | ratingStar_83846_1ratingStar_83846_2ratingStar_83846_3ratingStar_83846_4

J'ai 33 ans, je connais mon épouse depuis 5 ans, nous avons enchaîné les projets durant ces 5 ans, nous nous sommes connus en 2002, en 2003 nous avons acheté un vieil appartemment dans un corps de ferme que nous avons entièrement rénové, en 2004 nous nous marrions, en 2005 nous avons notre fils âgé de 19 mois aujourd'hui et nous devions déménager début février dans une maison, qui était la "maison de nos rêves" . Mais voilà cette histoire se raconte au passé.

Courant novembre je sens ma femme "fannée" , j'essaye de lui faire dire les choses, à part un "je ne sais pas ce que j'ai, mais ça ira mieux…" je n'ai rien d'autre, elle se ferme et ne me donne aucune explication. Depuis la naissance de notre fils elle avait eu un gros baby-blues, et il est vrai qu'elle se sentait plus (je pense) mère que femme. Nous étions heureux tous les 3, même si dans la dernière année je l'ai senti plusieurs fois perturbée.

Puis fin novembre, elle commence par m'annoncer qu'elle ne veut plus que nous partions dans cette maison, très vite tout s'est enchaîné. Nous avons rompu l'achat de la maison, puis elle m'a dit qu'elle voulait qu'on se sépare, qu'elle avait besoin de prendre du recul.

Je lui ai dit que j'avais ma part de responsabilité dans ce qui se passait, elle a reconnu qu'elle ne m'en a pas parlé (manque de communication flagrant entre nous) , on s'était enterré dans une routine, je l'aidais du plus que je pouvais avec le petit, et sa "double journée de travail" , boulot + bébé, mais que j'étais prêt à me remettre en question, elle m'a dit je ne sais pas pourquoi mais je ne peux pas te donner de 2eme chance, je ne t'aime plus assez.

Je savais qu'à son travail un mec lui tournait autour, pendant 1 mois elle m'a juré au grand dieu qu'il n'y avait rien, alors qu'on ne dormait plus ensemble et qu'elle était énormemment sortie, et que j'avais surpris des SMS qui m'avaient chamboulé (déclaration enflammée de l'autre) , je précise que j'ai jamais été suspicieux de ma femme jusqu'à ces funestes jours. Fin décembre -nous avons passé les fêtes chacun de notre côté, elle Noël chez ses parents avec le petit, et moi le jour de l'an avec notre fils chez mes parents &ndash ; n'y tenant plus de cette situation je la harcèle pour connaître la vérité, et oui elle sortait avec l'autre depuis début décembre- puis elle est partie vivre chez ses parents depuis le 22 décembre.

.

J'ai crû que tout s'écroulait une deuxième fois. J'ai mis un logiciel espion sur mon ordinateur, lui disant que je ne pouvais tolérer que ceci se passe sous notre toit, (conversations mails, SMS… ?Wink?et pendant les fêtes du jour de l'an elle ne s'en est pas privée, elle revenait dormir chez nous uniquement quand je n'y étais pas (son mec était parti en Grèce pendant 10 jours) , mais ils correspondaient… Je n'ai aucune fierté dans ce qui s'est passé après, mais avec ses mots de passe j'ai récupéré tous ses mails et chats qu'ils entretenaient depuis fin novembre, 54 pages que j'ai avalé le 1ER Janvier, j'ai terminé chez des amis qui m'ont récupéré à la petite cuillère .

Le mois de décembre j'étais vraiment bas, le moral à zéro, puis sur Janvier j'ai commencé à remonter un peu la pente, même si c'est dur. Elle s'est trouvée un appart. Et j'en ai fait de même, on a parlé garde-partagée, elle me disait qu'elle voulait prendre du temps avant d'entreprendre le divorce, mais que ceci lui semblait la seule issue.

Pendant tout ce temps j'ai essayé de protéger notre fils au maximum, et à sa manière elle aussi, en tant que mère je n'avais rien à lui reprocher, elle m'a écrit qu'elle voulait avant tout le protéger, et penser à lui… mais l'amour la rend totalement aveugle.

Courant Janvier elle a cumulé angine, grippe, et gastro, à chaque fois je gardai le petit, un samedi matin alors qu'elle avait la grippe, je lui ai dit que j'étais prêt à la pardonner, elle m'a dit merci, le soir elle m'appelle depuis chez son mec, et me fait bien comprendre qu'elle n'est pas seule, elle m'appelle pour prendre des nouvelles du petit, ça dure une minute, juste le temps de me prendre une bonne claque dans la tronche, je trouve ceci irrespectueux au possible.

Le lendemain je lui dis qu'elle passe un peu avant que notre fils se réveille, j'ai des choses à voir avec elle pour le déménagement. Je n'avais pas dormi de la nuit et je m'étais dit, que ça n'était plus de l'amour mais de la dépendance à ce niveau là, qu'il fallait arrêter la machine, sinon, j'allais tomber plus bas, l'engrenage est rapide après (mais bon je maintiens un bon cap au travail, et ai pris plein de dossiers intéresants à traiter) , je lui dis écoute Claire ça n'est pas la peine d'attendre autant divorcer en Mars (elle me regarde complètement défaite, et me dis la semaine dernière on s'est dit qu'on se donnait du temps ; je lui dis du temps pour quoi ta décision est prise…) elle me dit Ok si c'est ce que tu veux ! ! !

Je n'ai pas été très classe après, mais je ne pouvais pas supporter plus (une sorte de réflexe de survie s'est mis en place).

Depuis on alterne les périodes calmes (pour le petit, mon fils que j'adore et qui vraisemblablement ne connaîtra pas ce que c'est qu'une famille avec 2 parents aimant et qui morfle) , début de semaine dernière elle vient pour la première fois avec notre fils dans mon nouvel appart. Le lendemain elle m'écrit qu'il faudra qu'on refasse ceci pour le petit.

Fin de semaine dernière elle est malade, je garde mon fils du jeudi au dimanche soir. Dimanche elle me dit qu'elle passe le chercher alors que je devais l'emmener chez mes beaux-parents, me demande si j'ai de quoi faire goûter le petit, je dis pas de problème. Elle arrive me demande si son sac est prêt et si je peux lui passer le 4H00 de notre Loulou, je lui dis mais tu ne veux pasle faire manger ici ? Elle me dit non, je profite du beau temps pour me promener avec lui ! ! ! Je lui demande si elle veut que je vienne, elle me dit non je veux me retrouver avec Mattéo. Alors je lui demande si ils seront que Mattéo et elle, et elle me répond que non, je l'ai foutu dehors (j'ai vraiment l'impression que l'autre mec me vole ma famille, autant pour ma femme je pense que c'est fini, (je ne vois pas comment elle pourrait revenir, et après toute la destruction et le chaos je ne vois pas comment ce serait possible) , j'étais au 36eme dessous en une phrase elle arrive à me fusiller, j'ai appelé ses parents (j'ai de bonnes relations avec eux, même si je sais qu'ils la couvent, elle est chez eux, depuis plus d'un mois, pas de quotidien à assummer, courses, s'occuper du petit, non elle ressort dès qu'il est couché chez mes beaux-parents, facile la vie) leurs ai dit que je ne pouvais accepter ceci pour notre fils, elle voulait le protéger de tout, mais elle part grave en live, au détriment de notre gamin.

En plus elle semble totalement épanouie quand je la vois, elle ne me calcule plus. Puis le soir elle se retrouve bloquée dehors de chez ses parents (ils étaient parti avec les clefs sur la porte) , j'étais au ciné, je rentre en catastrophe récupérer notre fils chez la nourrice (une femme en or qui m'épaule tous les jours) il était 21H00, ma femme m'avait laissé un message sur mon portable, je repars avec notre fils…puis je la rappelle après avoir couché notre loulou qui n'a rien compris… Là je l'ai ciré au téléphone, lui ai dit qu'elle était bien content de me trouver pour m'occuper de la merde, et que les bons moments c'était avec son mec… elle a le droit de vivre ce qu'elle veut mais au moins elle pourrait épargner le petit, être responsible vis à vis de lui….

Voilà, merci de m'avoir lu, ceci vous semble peut-être très factuel, mais j'ai commencé une analyse dès le début pour essayer de comprendre et de m'apaiser je pense avoir identifier une partie de mes tords dans ce qui nous est arrivé, mais elle je n'ai pas l'impression qu'elle l'ai fait, elle s'est sentie à nouveau "ado." , je sais que tout ceci est loin d'elle qui est méconaissable…

Je ne cherche pas à m'apitoyer sur mon sort, ni à regarder en arrière, c'est vrai que souvent je voudrai quitter mon cerveau pour ne plus y penser….
  Lire la suite de la discussion sur confidentielles.com


83846
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages