Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai mal d'être une femme infidèle

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 4589 lectures | ratingStar_83562_1ratingStar_83562_2ratingStar_83562_3ratingStar_83562_4

Le cahot… on m'avait mise en garde il y a plus d'un an lorsque je suis venue raconter mon histoire ici…

On m'avait dit que le cahot serait l'issue de ces histoires là, même les plus jolies ou celles qui sont baignées d'amour…

Bonsoir à toutes et tous… je viens ici, comme pour fermer cette boucle que j'avais ouverte une soirée d'hiver 2004.

Juin 2002, il fait son entrée dans la société où je travaille. Un regard… et une étincelle au fond de nous.

Il est en couple, va avoir un enfant, je suis mariée. Aucune idée de ce qui allait nous tomber dessus et les sentiments qui allaient naitre 2 ans plus tard…

Rien de plus. Nous sommes collègues, nos vies se font comme ça, quelques boutades et clin d'oeil complice, mais ni l'un ni l'autre ne voit venir l'ombre d'un amour interdit.

Je tombe enceinte et je suis à la maison pour 18 mois, grossesse difficile, enfant prématuré…

Je reprends le travail en avril 2004, le jour même de "son" anniversaire… un signe ?

Il entre dans mon bureau et me dit gentiment : quel beau cadeau pour mes 29 ans !

Nous sommes collègues, il est mignon on s'entend bien mais rien de plus.

Les mois passent… Mon couple bat de l'aile, les soucis s'accumulent. Je perds pieds doucement, mon mari n'est plus le même… il se terni, s'assombri, ne rit plus, s'énerve pour un rien… il se laisse aller, je continu à être moi, pour lui, pour nous… mais rien n'y fait. On se dispute souvent… et puis, de l'autre côté, ce collègue avec qui se forme une jolie et ambigüe amitié…

On se cherche, comme deux gamins de primaire… commence alors en août 2004 une valse de signaux lumineux et envoûtants… quelques étincelles dans une vie assombrie… des petites lumières qui réchauffe l'âme parfois si froide.

Je redeviens femme par ce jeu platonique. Je me sens belle, je me sens vivante… le feu… je sens le feu a creu de moi.

Décembre 2004, un après midi il vient me voir chez moi, nous discutons… et puis… et puis nous sautons le pas. Nous frôlons l'interdit, le pénétrons, le consumons… Un rêve. Je vis tout ça au travers un brouillard… j'ai les yeux ouverts, c'est moi qui vit ça, moi qui trompe, qui devient toutes ces femmes que j'avais détesté jusque là. Moi… moi qui disait "oui" à un homme ayant femme et enfant ! Moi… mère de famille. Moi qui juré ne jamais tomber dans ce vice détestable… moi… (soupir).

L'histoire a commencé à ce moment là… j'étais sure et certaine qu'elle ne durerait pas. Que c'était ma vague à l'ame qui m'avait conduit jusque là et que allait me faire reprendre pied sous peu… j'y ai cru, tellement fort. Je jurait ne rien ressentir pour cet homme, je me battais contre ça ! Je le savais pourtant au fond de moi que ces satanés sentiments prenaient le pas sur mon fort intérieur, qu'ils me bouffaient de dedans que je m'enfonçais dans les sables mouvants de l'adultère et que le temps passant l'amour gonflait sans retenu.

Je m'en suis d'abord voulu… et puis je me suis résignée lorsque je voyais que chez moi rien ne changeait. J'ai décidé de vivre cette histoire cachée… de goûter à ces nouveaux sentiments… Je ne me sentais pas… je ne faisais rien de mal… je croyais.

18 mois de cet amour allant crescendo ! Une histoire comme en rêve les petites filles ! Fous amoureux ! On jurait ne pas faire souffrir nos familles. Ironie du sort, disant "respecter" l'autre…

(ne riez pas je vous en prie… c'est difficile à comprendre oui… mais c'était bien le cas ! ).

18 mois… et un texto.

Mon mari est tombé dessus… il a tout compris. S'en ai suivi un cyclone de douleur, de larmes et de haine… voilà seulement 3 semaines que ça s'est produit.

Mon mari m'a tout pardonné, comprenant mon geste. Haïssant cette homme de m'avoir cueilli comme ça !

Je veus divorcer. Je ne peux pas rester avec mon mari après lui avoir fait tout ce mal. Involontèrement certe… malgré vos yeux qui s'aggrandissent… mais je ne voulais pas tout ce mal !

Je veux partir, le libérer. Qu'il ne vive plus avec la femme que je suis. Mes sentiments pour lui ne sont plus "amoureux". Non. J'ai un profond respect, un attachement, une fierté, mais plus de l'amour… et je ne peux plus lui mentir, jouer ou vivre avec ça entre nous.

Il n'accepte pas. Veut que je reste… comment peut-on pardonner à ce point ? Comment ! Je ne mérite pas tout cet amour qu'il me donne… j'ai honte parfois. Je lui ai demandé pardon…

Notre fille de 3 ans est au centre de ça, mais ne voit rien, nous la préservons…

L'homme qui a fait de moi une femme infidèle, je l'aime oui… mais quel avenir avons-nous ?

Je ne veux pas penser à ça, mettant notre relation entre parenthèses pour règler mes problèmes personnels. Me consacrer à ma décision et à mon enfant.

Ce soir… il a tout avoué à sa femme… Elle vient de m'appeler, en larmes… (nous nous connaissions par la force des choses - les repas société). Elle m'a demandé comme j'avais pu faire ça, comment j'avais pu détruire une famille !

Elle pleurait… j'ai eu mal, tellement mal ! Elle m'a dit que je venais de priver deux enfants de leur papa… que je n'étais qu'une… de ce genre qu'on ne faisait plus…

Je n'ai rien dit, je lui ai dit qu'elle avait le droit de le penser et de le dire, que je ne pouvais rien contre ça. Je me suis excuser et je lui ai dit que je ne voulais faire de… personne, quoiqu'elle en pense…

J'ai voulu affronté et assumé ça, je voulais la voir en face pour lui parler, elle a refusé, je comprends, mais un jour je le ferai.

On nous reproche tout ce temps de silence et de mensonge… c'est vrai je l'avoue… pourquoi ne pas avoir pris le courage de partir plus tôt ? Sachant que nos couples n'étaient que pacotille ?

La lacheté ? La peur ? Non… ;enfin pas pour moi, je croyais encore que mon mari et moi allions nous reconstruire…

Foutaises !

Ce soir j'ai mal, je me sens sale, je voudrais hurler "pardon", je voudrais qu'on me comprenne, mais je sais que c'est impossible.

J'ai détruit. J'ai trompé.

Je suis devenue ce que j'aurai voulu tuer lorsque j'étais petite… je suis devenue mon père. Celui qui avait fait… ma mère.

Ce soir, j'ai mal. Ce soir je saigne.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


83562
b
Moi aussi !
18 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par alice | le 18/06/10 à 22:15

Votre histoire me touche beaucoup et je comprends tout à fait votre geste car j'étais en passe de faire la même chose mais votre témoignage me fait réfléchir.
En effet je suis mariée depuis 10 ans , 2 enfants mais je n'aime plus mon mari même si je ne suis pas malheureuse avec lui; et là je me découvre une passion amoureuse pour un collègue que je connais depuis plus de 2 ans, cet amour est réciproque mais lui aussi est en couple et il aime toujours sa compagne en plus de moi, on souffre beaucoup tous les 2 car on se voit régulièrement, le désir est très fort et nous ne savons pas combien de temps on tiendra avant de faire ce pas fatidique qui ferait souffrir nos compagnons. Moi je suis prête à quitter mon mari pour lui mais lui ne sait pas quoi faire.
Donc en vous lisant, je tenterai de ne rien faire malgré le sentiments.

Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages