Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ne sais même pas comment le qualifier…

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 23/06/11 | Mis en ligne le 26/07/12
Mail  
| 147 lectures | ratingStar_281241_1ratingStar_281241_2ratingStar_281241_3ratingStar_281241_4
Je ne sais plus quoi faire ni penser. Lundi j'ai écrit à… je ne sais même pas comment le qualifier… à "mon addiction" pour lui dire combien je me trouvais moche et combien je me sentais dépassée par les évènements, parce que j'avais l'impression de tomber amoureuse de lui. Bref, je l'ai revu une dernière fois lundi soir, nous avons parlé chastement et nous nous sommes dit au revoir. Lundi soir je me sentais très claire dans mes aspirations : stopper tout contact avec lui. Je pense qu'il l'a senti et a certainement été ému de me voir lui pleurer dans les bras. C'est vraiment naze à raconter, on dirait un épisode de série B !!! Mardi j'ai découvert un mail de lui dans lequel il me dit que je l'ai beaucoup touché, qu'il me souhaite de retrouver un équilibre et dans lequel il me dit un au revoir affectueux. Je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas supporté l'idée qu'il sorte complètement de ma vie et lui ai répondu en ce sens, en disant en gros que je devais à présent passer à autre chose mais que j'aimerais que l'on reste en contact. En faisant cela je pense avoir remis le doigt dans un engrenage. Je me sens complètement perdue, je regrette de lui avoir fait comprendre qu'on devait tout arrêter car aujourd'hui je me surprends à avoir toujours envie de le voir. Je me sens évidemment coupable et honteuse, le pire c'est de me dire que je suis perdante sur tous les tableaux (l'expression est terrible à écrire, je me sens comme une lamentable femme calculatrice) : je ne sais plus où j'en suis de ma relation avec mon mari, pour lequel je n'éprouve vraiment plus aucun désir (à la limite, mon aventure dopait un peu ma libido avec mon mari…) , je remets tout en question, et je n'ai plus cette fenêtre ouverte sur la volupté, cette bouffée d'air, cette renaissance que j'éprouvais avec l'autre. Je me sens désespérée. Et "mon addiction" m'a répondu qu'il voulait bien qu'on garde contact tout en me demandant si j'avais bien conscience de ce que je faisais. Je ne suis claire ni avec lui ni avec mon mari ni, surtout, avec moi. Je crois que ça me rassure de fantasmer et d'imaginer qu'un jour je pourrai le contacter en le proposant de le revoir (et pas pour parler). En même temps je sais pertinemment que ce n'est pas la vraie vie. Mais je ne sais plus ce qu'est ma vie, je ne sais plus ! Je n'ai plus goût à rien et je ne peux même pas pleurer. J'ai commencé à voir une psy, 1er rdvz cette semaine, je ne suis pas certaine d'être à l'aise, elle a mon âge et à mon sens elle manque d'expérience pour m'aider. Je ne sais donc même pas si je devrais continuer à la voir si d'emblée je me braque à cause de son âge… Et en même temps je me dis que je me fais toute une montagne de ce jeune homme peut-être simplement parce qu'il représente une échappatoire dans mon quotidien et qu'évidemment comme j'ai mis fin avec lui à une fidélité de 11 ans il représente un symbole. J'ai toujours été du genre soit à aimer follement des garçons avec lesquels il ne s'est rien passé car j'avais trop peur qu'ils me rejettent si je leur avouais mon amour, soit à sauter sur un garçon pour me prouver que je pouvais plaire et à tomber amoureuse ensuite. Etait-ce bien dudit garçon dont je tombais amoureuse ou de l'idée d'aimer… J'ai l'impression que j'ai tout raté (sauf d'être devenue mère) , que ma vie sentimentale est une illusion complète. J'ai aimé un garçon à la folie avant de rencontrer mon mari, ce garçon n'était pas prêt. Le pire c'est que je pense encore à lui, je pense que j'aimerai son souvenir toute ma vie malgré tout ce que j'ai souffert pour lui. J'ai l'impression d'être une grande malade… au sens "grande cinglée". Une vraie frustrée pourrie d'idées romanesques. Pour la première fois depuis sa naissance je vais laisser mon fils pour 2 jours. Il y a un mois malgré l'angoisse de le laisser je me réjouissais à l'idée d'en profiter. Aujourd'hui j'ai la trouille. Je ne sais pas si je dois parler à mon mari de ce qui s'est passé, ça ne sert à rien si ce n'est soulager ma conscience. Et ce qui se passe actuellement, ce doute qui me paralyse, est-ce qu'il n'est pas la conséquence du trouble que mon aventure a semé ? … Est-ce que je ne dois pas attendre d'avoir les idées un peu plus claires ? J'ai l'impression d'être dans un tunnel qui n'a pas d'issue. Est-ce que le désir peut naître un jour, alors que je n'ai jamais vraiment désiré mon mari ? Quand j'y repense, j'ai eu des doutes plusieurs fois sur la viabilité de notre relation. La 1ère fois alors qu'on était ensemble depuis 9 mois et que je faisais mes études à l'étranger, la 2ème fois moins d'un an plus tard, la 3ème fois lors des 5 ans de notre relation et de nouveau aujourd"hui, 5 ans plus tard… Je suis effrayée à l'idée d'être seule, de reproduire le schéma maternel (j'ai été élevée par ma mère, mes parents se sont séparés avant mes 2 ans). Je suis effrayée à l'idée de le faire souffrir en lui disant que je ne ressens aucun désir pour lui. Mais j'ai tellement peur de devenir une aigrie, une frustrée si je ne fais rien. J'ai peur de bousiller mon fils si un jour je devais quitter mon mari, mais j'ai peur que ça arrive tôt ou tard et aussi trop tard pour avoir assez de perspectives de reconstruire quelque chose. Si je quitte mon mari ce serait pour vivre seule avec mon fils, j'ai peur de ne pas y arriver et comme je n'ai pas un abord avenant je me dis que si ça se trouve je ne rencontrerai jamais d'autre homme. J'ai peur de me rendre compte trop tard que le seul bonheur c'est la sécurité affective et que j'ai tout foutu en l'air. Est-ce qu'il est possible d'aimer son mari tendrement et de ne pas envie de faire l'amour avec lui, de faire l'amour avec d'autres hommes et de vivre ainsi ? Est-il réellement possible de ne partager que du sexe avec quelqu'un ? Je ne me vois pas non plus dans une relation de ce genre…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


281241
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages