Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis mort en 2004

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 08/10/11 | Mis en ligne le 20/05/12
Mail  
| 153 lectures | ratingStar_257304_1ratingStar_257304_2ratingStar_257304_3ratingStar_257304_4
Bonjour j'ai 23 ans et ma vie a subitement changé un soir d'été 2004.Cela fait à présent 5 ans que je suis mort, ou du moins que je ne me résume qu'à une simple enveloppe corporelle dénuée de vitalité ou de force, mais laissez moi vous raconter mes déboires, peut être pourriez vous ainsi me conseiller. Tout à commencé lorsque je suis parti en guyane ou un poste obtenu à la suite d'une mutation attendait ma mère. (avant de poursuivre il faut prendre en compte le fait que mon existence et ce jusqu'en 2004 fut continuellement animée par la joie de vivre, je n'avais auparavant jamais douté de moi de mes capacités et arborais un éternel sourire en hommage à la vie). Arrivé en guyane, je prenais assez rapidement mes repères m'interessant aux cultures locales, passant mes journées avec les gens de guyane afin d'éviter de me retrancher d'un monde encore inconnu, j'ai même fini par monter un groupe de rap et on animait dans les radios tout allait bien pour moi, si il est vrai que je fumais et buvais pas mal à cette époque surtout en soirée et avant d'animer ou de rapper avec mes potes, ces raisons ne semblent pas être à l'origine de mon malaise je ne bois d'ailleurs pas actuellement ou si oui pendant des periodes extrement courtes. Bref, ce qui suit pourra paraitre aux yeux de bon nombres un tant soit peu ridicule et je vous avourais k il aura fallu ke je me tire les vers du nez moi même pour vous l'annoncer, mais à cette époque, j 'avais une petite amie, très jolie d'aileurs mais avec qui, à cause de ma timidité (j'étais encore puceau) , je n'avais toujours pas réalisé l'acte sexuel et me cantonnais à la masturbation occasionnel. Bref ne parvenant pas à mes fins par manque d'audace je décidais de mettre un terme à notre relation face à la ferveur grandissante de ma partenaire (je me suis défilé n'osant pas lui faire savoir ke j'étais encore puceau à 18 ans et pourtant je suis assez beau gosse d'après ces dames ! ) bref peu après, au cours d'une soirée durant laquelle je me suis embrouillé avec une amie que je convoitais à l'époque encore secrètement, elle me dit un truc du style : "ouais toi de toute façon t'es comme une meuf tu réagis pareil",énervé je quittais les lieux. C'est au terme de cette rixe, peut être 2 jours après, que ma vie commenca à prendre des allures de mort ; j'ai toujours vouhé un culte en l'honneur de la femme, et aujour dhui après bien des difficultés surpassées je me surprends encore avec gaieté à y parvenir au cours de discutions durant lesquelles la femme en général est largement vantée. Enfin 2 jours après, je rentrais un peu déchiré et entreprenais une de ces masturbations occasionelles quand tout un coup du centre d'une agglomération de fantasmes divers et variés impliquant chaires féminines pulpeuses, et autres attirails féminin, vint éclater l'image nette d'un homme. Avais je viré de cap ? Je ne parvins pas à dormir interrogeant mon corps de manière incessante sur ses tendances et attirances sexuel. Tantot tentant d'immuniser mon corps contre les supposés ressentits auquels j'étais sujet à la pensée d'un homme, tantot me forcant à épprouver quelque chose à la pensée d'une femme. Je n'ai pourtant aucuns préjugé à l 'égard de l homosexualité mais n'arrive définitivement pas à envisager la gloire de l'amour et son apogée sans l'implication d'une relation homme femme et toute la sensiblerie mieleuse qui s'en suit : type roméo et juliette, le héro souffrant pour sa bien aimée, ect… bref i l m'est tout a fait impossible d'entrevoir les sentiers de l 'amour dans d'autres termes que dans ceux-ci. Pendant à peu près 2 ans j 'ai tenté de repprendre gout à la vie et à la femme, mais je ne sortais plus, avais perdu le sourire, mon ambition, ma joie communicative pour érrer tel un spectre arpantant le bitume de chez moi à mon école de chez moi au psy, bref, un fantome en convalescence plus rien ne m 'attirais, les rares fois durant lesquelles je discutais avec quelqu'un je perdais le fil de ma pensée coupant nette au beau milieu de mes phrases pou ne plus me rappeler de quoi il était sujet, c'est vous dire dans quelle état j'errais. Je songeais énormément au suicide n 'étant plus bon à rien, mais comme je vous l'ai dit, n 'étant bon à rien, je n'y parvins pas. C'est au terme d'une totale remise en question que je parvins à perdre ma virginité et ke je compris ke j'étais définitivement hétéro (mon dieu j'aime les femmes). Puis je suis resté 1 ans avec une fille ke j'aimais avant de quitter la guyane, je n'y vivais plus mais y survivais, mon histoire avait gravement déreglé mon alchimie et ma psychologie entière avec (complexe du je n'arriverais jamais à faire ce ke je brule d'envie de faire, je suis une merde, personne ne m'aime, un énorme manque de confiance, aujourd hui encore dans le métro par exemple j'ai énormément de difficulté à tenir la tete droite, je regarde mes mephisto). Bref je quittais donc la guyane afin de me ressourcer et d'affronter dans de meilleures conditions se nouveau mal qui m'affligeait, je devais me réhinsérer socialement. Cela me pris 2 ans et voici le nouveau problème auquel je suis sujet et qui semble pour moi être le pire. Je suis actuellement avec une femme que j'aime énormément et avec qui je compte fonder ma vie, seulement, elle m'a coonu pendant mes heures très sombres,. Quand on a commencé, elle est venue vers moi, jusqu'au 11ème mois, alors que je ne ressentais rien pour elle et même pire la traitais avec une particulière indifférence, tirant profit d'elle et elle n'en demeurant pas moins amoureuse. Plus je la traitais avec dédain plus elle semblait m'aimer, Je lui ai même dit un soir après l'avoir utilisé que notre relation se limitait a une amitié entretenue par les petits services que l'on se rendait (ne m'aimant pas moi même). Je l'ai trompait pendant cette pèriode (en fait j'ai essayé mais n'y suis même pas parvenu refusant les avances au derniers moments) , trouvant des prétextes pour lui faire quitter les lieux afin d'en introduire une autre dans ma chambre. Et elle, elle m'apportait des trucs, de l'argent, des sappes, elle remplissait mon frigo toutes les semaines. Bref, au bout du 11 ème mois alors que je ne l'aimais toujours pas, j'ai appris qu'elle entretenait une relation en définitive qu'elle ne tentait même plus d'occulter depuis un moment et que j'ai perçu plus ou moins comme un S. O.S. C' est à ce moment précis que l'intérêt que je lui portais changea en tous points. Peut être parce que je me sentais dépossédé, que l'on avait convoité ce qui faisait partie de ma vie, c'est souvent quand les gens convoitent ce que vous possédez que vous commencez a vous y intéresser je sais c'est très con mais je pense que c'est une notion qui transcende bon nombre d'entre nous. Bref je l'aimais et pire me faisais du souci pour elle, alors l'année dernière je lui ai proposé de s'installer et de vivre chez moi en tenant compte des circonstances. Elle a été placé dans une famille d'accueil des sa première année et en apprenant qu'elle allait vivre chez moi, sa nourrice n'étant pas une des grosses fortunes de France et ayant plusieurs enfants en bs âge a sa charge décida de couper les ponts avec elle mais elles s'aiment encore énormément. Bref, elle vivait chez moi mais chaque nuits de tendresse laissaient place à des aurores et des journées de règlements de comptes quant aux attitudes que nous avions adoptés à l'époque, moi l'indifférence et la tromperie, elle la tromperie (j'appris aux cours de nos disputes qu'il n'y eu pas qu'une tromperie pendant que je ne l'aimait pas). Elle me menaçait en me disant qu' elle avez choppé le soda pour nous détruire et pour se venger, je pétais un cable, la giflant étant violent (j'en ai honte) ,bref je décidais de sauver notre relation je l'ai motivé à reprendre son cursus scolaire elle voulait un psy j'arpentais le bitume de ma ville afin de lui dénicher le meilleur, tentais de me métamorphoser en exemple de tendresse en nettoyant méticuleusement parcelles par parcelles les ratures laissées par les débuts d'une relation laborieuse. Mais quant on s'engueulait et qu' 'elle me reparlait du soda je pétais un câble et la tartais (je sais c'est grave honteux et très con) en l'insultant de… et elle pleurait se barrait et allait voir ailleurs. Puis sa c'est calmé après le test quand on s 'est su en bonne santé. Maintnant c 'est une relation surement passionnelle mais compte tenu du passé nous n'osons plus mettre notre amour a nu, et le doute est constamment présent : "tu m'aimes"?,"tu m'aimes plus", elle a peur que je redevienne comme avant j'ai peur qu'elle me trompe elle aussi d'ailleurs mais je ne peux définitivement pas trahir ceux que je porte dans le coeur. Bref on est constamment scotché l'un à l'autre on doute de l'autre mais on s'aime intensément c'est vraiment étrange comme relation on est jamais restait elle comme moi aussi longtemps avec quelqu'un. Bref cela n'empêche pas des moments de bonheur des conceptions au sujet de l'avenir enfants maison avenir professionel, mais trop souvent les fantômes du passé et une excessive angoisse viennent nous détruire. Ce qui me fait réellement souffrir et pleuré, c'est qu'avant elle avait toujours son orgasme avec moi et ce durant les 11 mois, mais quand elle est parti voir ailleurs, elle a vu et fait des trucs avec un black ce qui fait qu'aujourd hui étant de dimension juste mais blanche et donc modeste j'ai l'impression de lui faire mon d'effets, elle n'a plus son orgasme et je suis au bord de la perdition car nous nous aimons et voulons faire notre vie ensemble mais nous pleurons sans cesse et je ne fais que penser au fait ke je la fesait jouir avant et plus maintenant. Que faire aidez nous, aidez moi, je ne veux pas me détruire, je l'aime mais nous souffrons.
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


257304
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages