Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je vous aime

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 05/02/10 | Mis en ligne le 27/04/12
Mail  
| 168 lectures | ratingStar_247139_1ratingStar_247139_2ratingStar_247139_3ratingStar_247139_4
Cette soirée m'ennuie, il est tard, je vais bientôt partir. A ce moment là, tes yeux noisettes croisent le bleu des miens. Ce n'est pas un regard, c'est une communion. L'impression étrange qu'on me regarde dans le coeur, l'impression étrange de voir dans le tien. Très vite, nos odeurs se sont attirées, l'alchimie de l'amour pouvait commencer. Premiers mots, premières approches, premiers contacts. Là, très vite, nos corps se sont reconnus, nos peaux se sont touchées, nos sueurs se sont mêlées, l'orgasme est arrivé. Si fort, si intense, si brutal, comme si la terre ne faisait plus partie de l'univers, comme si le big bang venait juste d'arriver. Il faut admettre que ce n'était pas la première fois, ni pour toi, ni pour moi. Même si, quelque part, nous restons tous un peu des adolescents, voire des enfants, les années sont belle et bien passées : quarante cinq ans bientôt, d'après mes papiers d'état civil, quelques années de plus pour toi, dont le calendrier de la vie a pris de l'avance sur la cinquième décennie. Juste l'impression d'avoir trouvé mon yang, juste l'impression d'avoir été ton ying, dans cet instant. Une compatibilité sexuelle sans limite, une compatibilité sexuelle fusionnelle venait de se déclarer. Nous qui avions commencé par la fin, il nous fallait reprendre pour écrire le début, pour que notre histoire puisse s'étoffer. Alors, nous nous sommes revus, nos avons tissé les liens que deux êtres qui s'aiment ont besoin de créer. Chaque moment passé ensemble à se découvrir, à se parler, à se taire aussi quand les mots sont désuets, est un vrai bonheur, un moment de paix, un moment que pour rien au monde on n'a envie de gâcher. Pour autant, la vie de tous les jours a décidé de nous éloigner. Plus de 500 kms entre toi et moi, ça ne permet pas de s'aimer comme on le souhaiterait. On se voit, on ne se voit plus… On s'enivre autant qu'on le peut, entre deux gares, entre deux trajets, entre deux pays quand on voyage tous les deux. Plus d'un an que notre histoire a commencé et toujours le même plaisir quand on se voit, toujours la même déchirure quand on doit se quitter, sans vraiment savoir quand on pourra de nouveau s'effleurer, se caresser, s'aimer. La Saint Valentin est la fête des amoureux, alors il me fallait te dire à quel point je t'aime, Belle anglaise de mon coeur, jolie Luciole qui m'éclaire tant depuis que je t'ai allumée. Il me fallait aussi te dire à quel point je dois, à présent, apprendre à vivre encore plus loin de toi, cette fois par la pensée. Apprendre à ne plus te toucher, à ne plus te désirer, juste le droit de t'aimer en silence, sans pouvoir, ma flamme au grand jour, déclarer. J'ai parfois menti, par commodité, mais ma situation, depuis le début, on en avait parlé : marié ! Depuis le début, tu ne voulais pas de cette idylle, d'une histoire compliquée à gérer. Pas envie de mensonge, pas envie de tromper qui que se soit, pas envie d'une histoire d'amour qui n'en serait pas. Nous avons donc essayé de devenir des amis, de se voir sans se toucher. Plusieurs mois ça a duré et les sentiments se sont, à nouveau, réveillés. Il paraît que ça n'est pas concevable, dans notre société, d'être marié, d'aimer sa femme depuis de nombreuses années, et d'aimer une autre femme que l'on vient de rencontrer. Moi, je sais que c'est possible. Je sais aussi ce que c'est, maintenant, qu'un amour passionnel, un amour qui vous réveille la nuit, vous empêche de manger, vous rend si heureux que vous seriez prêt à renier les valeurs auxquelles vous êtes le plus attaché. Je vis cette passion depuis que je t'ai rencontrée, j'apprends à vivre avec les maux qui vont avec, avec les mots que jamais je n'aurais pensé dire à celle que j'ai épousée : "Je t'aime mais mon coeur est assez grand pour qu'une autre y soit rentrée" . Ma femme est adorable, et tu l'es aussi. Quelle chance que d'avoir rencontré, dans une vie, deux personnes comme vous alors que d'autres vivent sans jamais, une seule, en rencontrer. "Je suis béni des Dieux de t'avoir rencontré" , c'est ce que tu m'as dit, c'est ce que j'ai ressenti aussi depuis que je te connais. A présent, je dois continuer à avancer, tu dois continuer à vivre sans te retourner, elle doit essayer de continuer à m'aimer, malgré le mal que je lui ai fait. Je vous aime toutes les deux et ça, personne ne peut le nier mais, comme ce n'est pas convenable, je vais essayer de vivre aux seuls côtés de celle avec qui je me suis marié le premier, sans savoir vraiment, de quoi demain sera fait. Je vous aime.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


247139
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages