Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

La suite de mon histoire

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 150 lectures | ratingStar_273778_1ratingStar_273778_2ratingStar_273778_3ratingStar_273778_4
Je vais réécrire ce que j'avais déjà écrit il y a quelques temps et qui m'avait valu quelques reproches. Quand un homme dit "je suis malheureux" , la femme ouvre son corsage. Quand il dit "je t'aime" elle ouvre les cuisses. == >> Klam, comment veux-tu que la logique de la maîtresse reste dans la normale ? Le monsieur n'est déjà pas logique ! Et quand tu dis que "c'est dans la logique de la maîtresse d'imaginer qu'il est malheureux avec sa femme", oui, bien sur, sinon il ferait quoi avec une maîtresse -comme tu dis - ? Oui, Butterflys, c'est bien ce que je dis. Une personne équilibrée (la maîtresse dans notre exemple) a qui on dit "je suis malheureux" elle va essayer de comprendre pourquoi et trouver des solutions. Elle ne peut pas imaginer que le mec soit tordu au point de vouloir rester dans une situation en souffrant le martyre qu'il lui décrit. Et comme il est assez subtil pour laisser planer les doutes et ne pas rectifier les interprétations (logiques) de la maîtresse, l'interrogation perdure. Et oui, une maîtresse imagine toujours (enfin, à 95 %) que si un homme prend une maîtresse c'est qu'il n'est pas bien AVEC SA FEMME. Et je ne critique pas, c'est tellement évident comme explication. On le lit ici tous les jours et tous les jours j'essaie de faire passer un message un peu différent. Et si elle veut se faire préciser que c'est bien le cas, monsieur ne va surtout pas détromper. Il lui dira ce qu'elle veut entendre en emberlificotant bien les explications pour pouvoir lui dire plus tard qu'elle a mal interprété … == >> si un homme est malheureux, mais pas à cause de sa femme, pourquoi ne se tournerait-il pas vers sa femme justement pour se confier.? Pourquoi vers une autre ? Ne serait-ce pas parce qu'il ne peut pas parler de son problème avec sa femme parce que son problème c'est justement sa femme ? Ben oui, pourquoi ? C'était aussi ma logique il y a 5 ans. Je lui ai dit "mais je suis quand même avant tout ton amie. Pourquoi ne pas m'avoir parlé de ton mal-être ? " Réponse : Mon amie ? (avec l'oeil rond et la mine interloquée qui va avec … !). Ben oui, grave erreur : le conjoint n'est pas un ami. Il ne peut pas être un ami, ou alors à la fin de toute une vie partagée quand plus rien n'a vraiment d'importance ? Je ne sais pas. En tout cas, ce n'est pas une évidence pour tout le monde apparemment. J'ai mis pour ma part 20 ans et une armoire normande sur la gueule pour me réveiller. Mon compagnon/amant/amour n'est pas un ami. Il est un compagnon/amant/amour seulement… (ce qui n'est déjà pas si mal). Mes amies … c'est VOUS ! Le problème de mon compagnon dans notre histoire n'était pas notre couple ou ma personnalité, ni son amour pour moi ou mon amour pour lui. Le problème était le temps qui passe, la peur de vieillir, de ne plus être "superman" . Peur panique qui a pris racine quand j'ai fêté mes 50 ans en pleurant (quelle gourde ! Ne faites jamais ça les filles ! Pleurer le jour de son anniversaire vous fait pleurer toute l'année, j'ai vérifié, c'est vrai ! ) et de lui demander de me tenir la main pour passer le cap de la ménopause (seconde connerie à éviter !! Ils ne peuvent pas comprendre, il faut gérer seule). Cette fille est passée, l'a admiré pour ses qualités de pédagogue, sa douceur, son écoute (pro). Elle était seule et paumée et il s'est vu Zorro dans ses yeux. Il a plongé. Je n'y étais pour rien. Moi aussi je l'admirais, depuis 20 ans il était aussi mon superman à moi. Mais moi je venais de passer dans la seconde moitié de mon âge et elle avait 34 ans… Il a préféré me décevoir en prenant une maîtresse ("elles me veulent toutes" "je suis un hommme, un vrai" !) que me décevoir en m'avouant ses angoisses existentielles ("je suis paumé, j'ai peur". Me parler de son mal-être A MOI, c'était ruiner son image. C'était montrer à sa compagne qu'il n'était pas le superman qu'elle croyait, avouer sa peur, avouer une faiblesse et ça, pas question. C'est cette pauvre fille qui a du tenir le dégueuloir… Aucune histoire ne se ressemble et les motivations (et la personnalité particulière) de mon compagnon ne sont pas celles de l'amant de Gloomy ou de Kira ou de toutes nos amies-maitresses d'ici… Je ne veux pas en faire un modèle, c'est juste un exemple.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


273778
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages