Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Laius sur l'adultère

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 705 lectures | ratingStar_98098_1ratingStar_98098_2ratingStar_98098_3ratingStar_98098_4

Je n'avais qu'une idée très XIX° ; siècle de " l'adultère", c'est à dire que je croyais que cela n'existait que dans les mariages arrangés, les mariages "de raison" , où on allait chercher un peu d'amour dans d'autres bras, et pas dans les mariages d'amour. Je croyais qu'aujourd'hui en 2007, en europe, en France de surcroit, on avait tous la possibilité de choisir librement notre vie et de l'assumer. Je croyais que nous les femmes, nous avions grace à nos ainées, qui se sont battues pour nous, le choix de vivre pleinement nos envies et nos amours. Et qu'elle ne fut pas ma surprise, de découvrir que… ben non. Qu'il existe encore aujourd'hui des femmes qui acceptent, cette vie dans l'ombre d'une autre. Cela pourrait, ou cela aurait pu être un choix de vie, la liberté d'être une Gheisha, une courtisane, qui voulant vivre d'une manière indépendante, choisit de ne donner aux hommes, que des moments de plaisirs partagés et se fichant royalement de savoir si l'homme est avec une autre femme ou pas. Pourquoi pas ? Malheureusement, ce type de réflexion, même s'il est parfois évoqué, même s'il est bien souvent à l'origine du début des histoires, fond, au fil des semaines pour laisser place " aux sentiments" , qu'on nomme parfois " amour" mais bien souvent la distinction est faite d'elle-même, on sait pas trop comment appeler ça. Il existerait plsieurs formes d'amour. Une sorte d'amour"social" réservé aux mères et une sorte d'amour " physique" réservé aux maitresses. L'un exluant l'autre ! La femme idéale de l'homme, celle qu'il épouse, serait quelque part et d'une manière inconsciente sa "mère", avec laquelle il ne fait plus l'amour, qu'il ne désire plus physiquement, mais qui est là pour les tâches ménagères, et pour s'occuper de ses enfants. A qui il voue un respect filial, pour laquelle il a une sorte d'amitié intellectuelle, plus fort que tout le reste. Mais avec laquelle il ne peut réaliser pleinement sa vie sexuelle, car bien sur il aurait une étrange impression incestuelle, comme un arrière gout amer. Donc, et comme bien sur on ne peut vivre sans "mamour" , monsieur trouve une autre femme, toute disposée à l'attendre sans rien dire les longs week end, les soirées à pleurer devant sa TV, et les vacances. Comme il a dit lors de la première rencontre " je ne quitterai pas ma femme" on le trouve honnête, on l'admire du sens des responsabilités qu'il a et devant lesquelles on s'incline. Ben voyons ! Les enfants bien sur, la maison, le chien et la grand mère ! Le pauvre ! On a beau savoir que 97% ne quitte jamais leur femme, on espère toujours, on attend, on vit dans l'ombre. On s'imagine que cette histoire est unique et on refuse d'y voir un semblant de ressemblance avec l'histoire de la voisine, à qui son amant a raconté exactement la même chose. On accepte tout, même de savoir que Madame, l'officielle est encore enceinte. Ben voyons… c'est clair que monsieur va quitter sa femme enceinte ! C'est visiblement l'amour avec un grand A, qui endort notre libre-arbitre, qui justifie toutes les souffrances, qui met des lunettes noires et déformantes sur les yeux de notre réalité. On en arrive même à dire et à penser réellement que le mensonge est protecteur et la vérité destructrice. Qu'elles sont les vraies raisons qui poussent les êtres humains à se rendre malheureux tout seul, où bien à rendre malheureux les autres ? Pfffff ça j'ai pas encore compris. Elles me semblent se trouver dans un non-dit qui se situerait plutôt entre une sorte exitation homosexuelle d'une d'histoire à trois, le plaisir ou la reproduction de conduites ancestrales ou familiales, de la trahison.

Quoi qu'il en soit, je le savais déjà, mais j'en ai tiré une règle d'or, pour ma part je vais FUIR, tous les hommes mariés ou les hommes déjà engagé dans une autre histoire. Je vais respecter toutes les femmes de cette planète, qui pensent bêtement, avoir l'exclusivité sexuelle avec leur "homme". Parce que ces femmes ça pourrait aussi être moi. Je conseillerais à toutes les maitresses de ce forum de prendre, fissa, leurs jambes à leur cou et d'enlever leurs lunettes noires et déformantes et se réaliser que quelque soit leur âge, leur taille, leur couleur, leur religion, leur idée politique, l'amour avec un grand A, ça rend HEUREUX ! Que c'est possible. Qu"elles regardent autour d'elles et qu'elles y verront certainement celui qui, libre de tout engagement, seul et dans son coin, leur apportera des sensations bien plus riches et profondes. Sans prise de tête ! Arrêtez de croire que l'amour dure toujours, vivez intensément les moments forts dont la vie nous fait parfois cadeau…

Et je conseillerai aussi à toutes les femmes " officielles" , ces mères idéales de foutre à la porte, avec ou sans valise, l'homme qui les a placées dans cet immaginaire social et qui les prive de plaisir sans le moindre remord !
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


98098
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages