Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon amant me manque

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1938 lectures | ratingStar_91335_1ratingStar_91335_2ratingStar_91335_3ratingStar_91335_4

Je suis amoureuse de mon conjoint, j'ai aussi aimé mon amant mais différemment, plus passionnément (l'attrait de la nouveauté, la "folie", son regard et son sourire aussi - son physique quoi).

Mon amant m'a fait vibrer, je ne peux pas le nier, sinon ce serait con de se prendre la tête si on s'emmerde au lit avec un amant, non ? Mais j'essaie progressivement de vibrer encore plus avec mon conjoint, avoir un max de plaisirs…

Peut-être simplement que si je parle peu de mon conjoint c'est parce que ce n'est pas lui qui me "prend la tête", qui m'a poussé à écrire… C'est mon histoire avec mon amant que je n'arrive pas à gérer, ni ma culpabilité…

Je prendrais les paroles d'une chanson pour illustrer :

J'écris sur ce que j'endure.

Les petites morts, sur les blessures.

J'écris ma peur.

Mon manque d'amour.

J'écris du coeur.

Mais c'est toujours.

Sur ce que je n'ai pas pu dire.

Pas pu vivre, pas su retenir.

J'écris en vers.

Et contre tous.

C'est toujours l'enfer.

Qui me pousse.

A jeter l'encre sur le papier.

La faute sur ceux qui m'ont laissée.

Ecrire, c'est toujours reculer.

L'instant où tout s'est écroulé.

On n'écrit pas.

Sur ce qu'on aime.

Sur ce qui ne pose pas.

Problème.

Voilà pourquoi.

Je n'écris pas.

Sur toi.

Rassure-toi.

J'écris sur ce qui me blesse.

La liste des forces qu'il me reste.

Mes kilomètres de vie manquée.

De mal en prose, de vers brisés.

J'écris comme on miaule sous la lune.

Dans la nuit, je trempe ma plume.

J'écris l'abcès.

J'écris l'absent.

J'écris la pluie.

Pas le beau temps.

J'écris ce qui ne se dit pas.

Sur les murs, j'écris sur les toits.

Ecrire, c'est toujours revenir.

A ceux qui nous ont fait partir.

On n'écrit pas qu'on manque de rien.

Qu'on est heureux, que tout va bien.

Voilà pourquoi.

Je n'écris pas.

Sur toi.

Rassure-toi.

J'écris quand j'ai mal aux autres.

Quand ma peine ressemble à la votre.

Quand le monde me fait le gros dos.

Je lui fais porter le chapeau.

J'écris le blues indélébile.

Ça me paraît moins difficile.

De dire à tous plutôt qu'à un.

Et d'avoir le mot de la fin.

Il faut qu'elle soit partie déjà.

Pour écrire " ne me quitte pas "

Qu'ils ne vivent plus sous le même toit.

Pour qu'il vienne lui dire qu'il s'en va.

On n'écrit pas la chance qu'on a.

Pas de chanson d'amour quand on en a.

Voilà pourquoi, mon amour.

Je n'écris rien.

Sur toi.

Rassure-toi.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


91335
b
Moi aussi !
4 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages