Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon mari m'a avoué son infidélité

Témoignage d'internaute trouvé sur magicmaman
Mail  
| 1234 lectures | ratingStar_46859_1ratingStar_46859_2ratingStar_46859_3ratingStar_46859_4

Je sais que fleurissent ces derniers temps les posts sur l'infidélité mais… j'ai besoin de vous raconter MON histoire :

Mariée depuis 10 ans, ensemble depuis nos 17 et 18 ans, devenus parents jeunes, en sautant l'étape "vie de couple". 16 ans et 4 enfants plus tard, nous avons traversé des tempêtes, fait face à un drame, construit les fondements d'une famille que je croyais solide et saine. Et il y a 10 jours, alors que notre couple va de mieux en mieux, mon mari me fait un aveu, terrible et si banal : il m'a trompée. C'était il y a presque 2 ans maintenant, avec une collègue. Pas un dérapage charnel (à mon avis excusable) non, une vraie relation suivie pendant un mois. Un long mois pendant lequel il faisait l'amour à cette fille et rentrait bien sagement auprès de sa famille le soir. A cette époque, nous étions dans une période plutôt maussade, c'est vrai, mais pas en crise, surtout surmenés.

Il m'a fait cet aveu sans que je lui demande rien, je lui ai toujours fait une confiance aveugle. Mais son secret était devenu trop lourd à porter sans doute, alors il me l'a fait partager… depuis je me sens sale, vraiment honteuse. Je sais que lorsqu'un homme va voir ailleurs, c'est souvent pour chercher ce qu'il ne trouve pas chez lui. C'est tout à fait le cas. Sa maîtresse cherchait purement et simplement du sexe, elle l'a dit, aucune ambiguité. Il n'a jamais été question de sentiments, ni pour elle, ni pour lui. Il n'empêche que de l'imaginer descendre à la cave pour aller retrouver sa maîtresse (dans le genre glauque en plus, ça ne s'invente pas ! ) , j'ai mal… au-delà même de l'acte, c'est de penser à toute la mise en scène, de penser à son désir d'elle qui montait au fur et à mesure que l'heure de leur rencontre approchait… tout ça me blesse profondément. Il la désirait si fort, il avait une telle envie d'elle que pas un instant il n'a pensé à moi, à sa famille, à tout ce qu'il risquait de perdre. Il a agit comme un enfant qui ne supporte pas la frustration, une femme s'offre, il en a envie, pourquoi lutter ?

J'ai décidé de pardonner, parce que je l'aime. Mais je fini par me demander si ça n'est pas la peur de me retrouver seule avec mes enfants, à devoir tout recommencer qui me fait pardonner. Il a tant gâcher ! J'avais tellement l'impression que nous allions de mieux en mieux, que nous avions enfin réussi à faire émerger ce "nous" que nous n'avions pas su créer… J'ai peur de ne pas savoir oublier ce coup de canif, de devenir suspiscieuse en permanence, m'inquiétant au moindre retard. Je ne veux pas de cette vie là. Mais vais-je arriver à ne pas tomber dans ce schéma ? J'ai quand même posé mes conditions, nous allons entreprendre une thérapie de couple. Enfin, normalement… parce que, exepté les 2 jours qui ont suivi "l'annonce", aucun effort de sa part, j'ai à nouveau l'impression d'être un meuble, qu'il aime oui sans doute, mais qu'il considére comme définitivement acquis et qui ne nécessite pas d'attention particulière. Mes rêves de tendresse s'envolent et mes doutes sur la longévité de mon couple reviennent… la thérapie est remise à plus tard car en ce moment, il n'a vraiment pas de temps. J'ai peur de comprendre que je ne suis pas sa priorité, que sa famille n'est pas sa priorité. J'ai l'impression que sa vie lui convient et qu'il n'a pas envie d'en changer (par contre, je crois sincèrement qu'il n'a plus eu de maîtresse depuis et qu'il n'en aura pas d'autres, il dit avoir compris…) , il ne comprend pas à quel point je suis blessée et combien j'ai vraiment besoin d'être rassurée sur l'amour qu'il me porte.

Voilà. Je ne sais pas ce que je cherche. Sans doute rien, personne ne peut me dire ce que je dois faire, et d'ailleurs, je sais que je vais rester. Je l'aime, c'est idiot, hein, moi qui en avait si souvent douté. Mais j'avais besoin de le dire, de le raconter, peut-être juste pour qu'on me dise qu'on me comprend, que c'est normal d'avoir mal, que j'ai le droit d'être blessée. Je crois que je ne sais tellement pas exprimer mes sentiments que tout reste bloqué en moi. Cette boule au fond de ma gorge, j'aimerai qu'elle s'en aille, et je suis sûre que d'en parler pourrait m'aider. Mais je ne veux pas en parler à ma famille ou mes amies, j'ai trop honte de n'avoir pas su aimer mon homme suffisament pour lui passer l'envie d'aller voir ailleurs. Il commet la faute et c'est moi qui me sens sale… alors voilà, voir mes mots et mon histoire sur un écran, j'espère que ça va m'aider un peu à digérer la pilule…
  Lire la suite de la discussion sur magicmaman.com


46859
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages