Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Monotonie dans mon couple et vie parallèle avec une maitresse

Témoignage d'internaute trouvé sur confidentielles
Mail  
| 2421 lectures | ratingStar_85821_1ratingStar_85821_2ratingStar_85821_3ratingStar_85821_4

Bonjour à tous, et merci de me lire.

Je suis un homme de 49 ans, marié depuis 15 ans avec une femme que j'aime, deux enfants adolescents.

Je ne veux pas remonter trop loin mais j'écris cette histoire pour me permettre de comprendre ce qui m'est arrivé, et aussi de vous donner un exemple de ce qu'il ne faut pas faire.

A la fin des années 90, notre relation de couple s'est peu à peu détendue, jusqu'à vivre ensemble sans avoir de rapports sexuels, une sorte de vies parallèles. Sans tromperie de part ou d'autre. Disons que je m'investissais beaucoup dans un nouveau poste de travail, à 50 km de mon domicile, qu'il y avait des soucis récurrents avec les enfants, que nous n'étions souvent pas d'accord sur l'éducation à leur donner, etc… Peu de disputes mais une certaine indifférence s'était installée.

En 2003, nous avons déménagé dans la ville où je travaillais, donc plus de route pour moi, mais changement d'écoles pour les enfants (très difficile pour les deux) et changement de travail pour mon épouse (plusieurs problèmes professionnels coup sur coup, difficultés d'adaptation dans la nouvelle ville, etc…). Moi, je commence à m'investir de plus en plus dans une association, donc je passais moins de temps à la maison, mais sans aucune tromperie ni mensonge.

Coup de théâtre le 15 août 2005 : ma femme m'annonce sans agressivité que "nos relations de couple sont terminées". Elle ne parle pas de divorce ni même de séparation. Elle m'annonce en suivant qu'elle a un amant.

Là, je suis perdu. J'arrête immédiatement mes investissements à l'extérieur du foyer, je me sens comme perdu, très triste, je ne comprends pas. Je lui demande une seconde chance, de reconsidérer notre histoire, que je veux vivre autrement. Je songe au suicide, je vais voir une psychothérapeute et je commence un travail sur moi.

Je poste déjà cette histoire sur "Confidentielles" (je l'ai ensuite effacée à la demande de ma femme) et je reçois beaucoup d'aides, de conseils, j'ai été bien soutenu, j'en remercie toutes celles qui m'ont aidé à l'époque.

D'un autre côté, je me sens trop mal et mon médecin décèle une dépression "sévère", dont il m'aidera à me sortir grâce à des antidépresseurs et des anxiolytiques qui me permettront de me garder à flot. Mon analyse (que je n'ai pas encore terminée) me sera aussi d'un grand soutien.

Ma femme se dit "libérée" de m'avoir fait cette annonce, longuement mûrie et surtout elle n'attend plus rien de moi, cela la soulage cer elle sait qu'elle doit maintenant compter seulement sur elle.

Fin octobre 2005, je rencontre via Internet une autre femme, plus âgée que moi, libre avec laquelle je (re) découvre les plaisirs des sens. Je passe chez elle (au vu et au su de ma famille bien entendu) la soirée du samedi, ainsi que la nuit, je rentre chez moi le dimanche en fin de matinée. Ma femme, qui entretemps a rompu avec son amant, sort aussi un peu.

Ainsi vont les choses jusqu'en avril 2006. Ma maîtresse est amoureuse de moi, très fortement. Cela me valorise, j'aime tant que l'on me dise que je suis le plus beau, le plus fort, celui qui fait le mieux l'amour ! Moi, je l'aime bien, mais en parallèle, je cherche à reconquérir ma femme, que je n'ai jamais oubliée.

Donc, au printemps, ma femme (avec qui je vis toujours et que je courtise assidûment) m'annonce que ses "griefs contre moi ont disparu". Fou de joie, j'annonce à ma maîtresse que tout est terminé et je reviens avec ma femme… Durant l'été, je me rends compte que les choses ne vont pas si bien que cela, je décide de "prendre le large" pendant 4 jours en camping avec ma maîtresse pour qu'en septembre 2006, je décide d'arrêter toute relation avec elle, ma femme m'ayant déclaré son amour par écrit.

Donc, de septembre à fin octobre, je baigne dans le bonheur, ma femme fait de gros efforts surtout pour me soutenir auprès des enfants car jusque là, elle disait quand elle n'était pas d'accord avec moi devant eux par exemple.

Hélas, je n'avais pas rompu tout contact (messagerie) avec mon ex-maîtresse. A l'occasion d'une hospitalisation, je suis allé la visiter (en ami) , puis je suis allé SANS EN PARLER A MA FEMME me promener quelques heures avec elle. Peu à peu, les messages sont devenus plus enflammés, plus amoureux, jusquà ce que nous ayons de nouveau des rapports sexuels, peu fréquents (une à deux fois par mois au plus) , mais énormément de mails et de SMS. Tout cela dans le mensonge et la double vie.

Ma femme avait bien des doutes, j'étais plus souvent absent, un peu dans la lune. Je devenais irascible, moins patient avec les enfants, sans m'en rendre vraiment compte…

Jeudi 15 mars dernier, elle a fini par tomber sur des mails explicites et elle m'a mis face à mes responsabilités : elle veut des explications. Je me suis embrouillé dans des excuses, des "plus jamais ça", que c'était un "jeu" avec ma maîtresse, que je m'engageais à ne plus la voir ni lui écrire, etc… Je prends cet engagement devant toute la famille réunie…

Or, j'avais rendez-vous avec ma maîtresse le mardi 20 en fin d'après-midi.

Le dimanche 18, comme prévu avec ma femme, je vais voir ma maîtresse et je lui annonce, assez mollement sans doute, que je ne veux plus la voir, que "je ne l'aime pas". Je lui parle d'un délai de trois mois "sans se voir ni s'écrire", et faire le point après. Je pensais que ce serait moins dur pour elle que de lui dire que je ne voulais plus la voir du tout. Je vous l'ai dit, je suis un lâche ! Et que je ne viendrai pas mardi 20. Là, elle commence à menacer de se suicider, et d'envoyer tous mes mails "amoureux" à ma femme. Je craque, et je vais la voir (contrairement à mes promesses).

Je lui dis que c'est la dernière fois. Le lendemain, elle envoie un SMS à ma femme lui racontant dans les détails notre fin d'après-midi ! Ma femme, mardi soir, m'annonce qu'elle appelle une avocate pour DIVORCER ! Je supplie, je promets que c'est fini. MINABLE !!!

J'efface le lendemain tous les mails, les photos, les adresses de messagerie, les numéros de téléphone, etc…

Je ne réponds pas aux nombreux SMS que je reçois d'elle depuis, et ses mails sont automatiquement effacés de ma messagerie sans que j'aie à le faire.

Samedi dernier, je me suis investi dans la maison, tranquillement, hier, je me suis occupé de nos finances (désastreuses au passage). En bref, j'ai dit à ma femme qu'elle "me jugerait sur mes actes".

Voilà mon histoire. J'ai écrit cela pour m'aider à comprendre pourquoi j'avais commis ces ignominies et pour avertir ceux qui sont tentés par une double vie et des mensonges que cela ne sert à rien. Car dans mon cas, c'est beaucoup plus grave que le "coup de canif dans le contrat" (que ma femme aurait mieux accepté). Il y a mensonge ET parjure. Finalement, tout le monde est malheureux : ma femme, mon ex-maîtresse, et moi. J'ai voulu jouer au "coq", je me suis senti au-dessus, plus fort, plus habile. Mon égo a gonflé mais comme la grenouille de la fable, il a éclaté.

Et j'ai perdu.

J'ai demandé pardon. Ma femme, qui, en plus de ses qualités, est aussi magnanime, m'a dit qu'elle ne pourrait jamais oublier. Et je pense que ce genre d'affront ne s'oublie jamais, sachant que je l'ai aussi critiquée dans les mails que j'ai adressés à mon ex-maîtresse.

J'ai vraiment eu tout faux ! J'ai honte, je me sens ignoble, veule, lâche, menteur, sans honneur, un crétin irresponsable et immature.

Et pourquoi en suis-je arrivé là ? Je n'avais pas de raison. Ma femme et moi avions des rapports satisfaisants, faits de confiance et de complicité depuis nos retrouvailles.

Nous nous entendions bien, même si nous sommes très différents. Nous manquions certes de projets communs, mais j'ai la certitude que le fait que cette vie de mensonges soit terminée (nos ordinateurs et mon téléphone sont accessibles sans mot de passe) m'a libéré et me permettra de me réinvestir dans mon foyer et avec mes enfants qui me trouvaient "loin" ces derniers temps.

Je regrette aussi de les avoir mêlés à mes histoires, ce n'est pas leur place, surtout que mon ex-maîtresse, qui n'est pas non plus à une vilemnie près, a tenté par "MSN" de manipuler mon second fils pour qu'il "mette le bordel" entre ma femme et moi ! Quel gâchis !

Et maintenant ? "Qui a bu, boira" dit-on. Mais alors, cela veut dire que toute rédemption est impossible ? Que les criminels sont toujours irrécupérables ?

Je sais qu'il m'a fallu attendre des menaces pour me décidér, que j'ai fait souffrir beaucoup trop de gens y compris dans ma famille. J'attends vos messages, je pense qu'il y aura des réactions très négatives et c'est normal.

Pardon d'avoir été trop long, mais j'ai voulu aussi être le plus clair possible.

JSUC.
  Lire la suite de la discussion sur confidentielles.com


85821
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par alcide | le 02/09/10 à 14:53

Bonjour
Je suis une femme mariée et vis à l'heure actuelle une relation avec un homme également marié cela fait 2 mois tout est clair entre nous lui ne divorcera pas c'est dans sa culture et je l'accepte. Moi je n'ai pas dutout l'intention de divorcer pour l'instant mais même si je devais le faire ce ne serais pas pour lui causer des problèmes. Je ne suis pas là pour te juger, ton histoire m'a simplement interessée. la vie n'est pas facile pour personne,parfoisil arrive que nous vivions des évènements auxquels nous ne pensions pas. Nous nous retrouvons par la suite face à nous mêmes et c'est là le plus difficile. je suis convaincue que rien n'arrive par hasard, que nous devons accepter ce qui arrive prendre également ce qui arrive et ce qui nous est donné à vivre. Après voilà infidélité, fidélité !!! Gros dilemne! Toujours je te souhaite une vie des plus agréables vie ce que tu as à vivre avec tout ce que cela comporte! et surtout assume ce que tu fais et qui tu es après tout la seule personne dont tu es sûr qui va rester avec toi toute ta vie c'est toi.

Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages