Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Nous vivons dans l'attente de nous retrouver

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 402 lectures | ratingStar_42372_1ratingStar_42372_2ratingStar_42372_3ratingStar_42372_4

Nous sommes tous deux plongés dans cette relation. Il me propose de l'accompagner à un congrès à Bordeaux en novembre 1998, le week-end prolongé qui suivait notre éblouissement de Prague. J'accepte avec quelques réticences.

Nous nous sommes toujours vus en tête à tête et jamais dans un milieu professionnel. De plus, je connais la majorité de ses confrères.

Mais le plaisir de passer du temps avec lui est plus fort. Bien évidemment lors de mon arrivée, nous rencontrons une connaissance commune dans le hall de l'hôtel. Il est surpris de me revoir, j'ai changé de fonction et n'ai pas de raison d'être en ce lieu. Bon, ça passe, mais je le sens mal ce week-end.

Le cauchemar arrive le lendemain soir. Nous sommes sortis dîner tous les deux. Et il me demande de m'arrêter avant et me dit de façon très naturelle qu'il va rentrer tout seul dans le hall pendant que je gare la voiture. Je pourrais ainsi rejoindre notre chambre seule. Et nous éviterons toute rencontre non appropriée.

Là, ça fait mal…

J'ai touché le sordide. Je suis une fille qu'on cache. Juste bonne à meubler un lit. Sans existence. Ma réaction est extrême, je suis totalement humiliée, même si je comprends sa gêne ensuite. Cà me fait trop mal. J'exécute ce quil souhaite. S'en suit une sombre discussion. Il me dit qu'il n'est pas prêt à montrer publiquement "qu'il aime ailleurs".

Je voulais partir mais il était trop tard ce soir là. Après avoir une nuit difficile et beaucoup réfléchi, je suis restée.

C'est ce jour là que j'aurais du suivre ma réaction immédiate : fuir et ne pas regarder en arrière. Je ne l'ai pas fait.

Des années ont suivi. De grands bonheurs, de grandes crises. On se sent vivre tous les deux. Nous vivons dans l'attente de nous retrouver.

Au bout de deux ans, nous nous sommes dit "je t'aime" pour la première fois. Je ne l'avais jamais dit à personne avant et trouvais ces deux petits mots un peu ridicules. Avec lui, ils avaient un sens.

Nous parlons beaucoup tous les jours au téléphone, nous écrivons, nous voyons le plus possible. Des week-ends, des escapades, des vacances, des soirées de semaine.

Nous nous retrouvons parfois pour la soirée et la nuit à mi-parcours entre nos deux villes.

Parfois nous passons une soirée de semaine en bord de mer, nous nous faisons plaisir tous les deux. Le bonheur de quitter mon bureau à Paris à 15 heures pour être à dans ses bras à Saint-Malo à 19 heures, c'est inouï.

Les mois passent et nous sommes toujours avides l'un de l'autre. La passion est toujours là, même pas assagie. Nous nous connaissons bien maintenant.

Je souffre beaucoup mais me sens vivre. Son absence me pèse terriblement. Mais le plus lourd est le fait qu'il vive toujours avec sa famille. Qui lui reproche ses absences. Je ne cherche pas à en savoir davantage.

Sa dernière fille avait 6 mois quand nous avons commencé à nous voir. Elle est maintenant à la maternelle, puis à la primaire. Les autres passent du collège au lycée.

Nous traversons des crises certes. La période d'avant vacances familiales est redoutable et nous sommes à chaque fois au bord de la rupture. A ce moment là, je rabaisse ce que je considère comme un amour unique à une petite liaison adultère de bas étage tellement banale et qui n'est pas à magnifier.

Je ne sais toujours pas où nous allons mais je veux croire qu'il y aura un "après". Il sait que je souffre. Mais…

Nous avons une discussion de fond lors d'un voyage à Philadelphie. Il me dit qu'il m'en voudrait beaucoup s'il quittait tout pour vivre avec moi et que ça ne marche pas entre nous. Je suis interloquée. La vie se construit à deux et la moitié de la faute si ça se passait mal serait la sienne !

Il ne m'a jamais fait de promesses. Et il est bien dans cette situation. Il est installé dans sa double vie. Le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière. Pourquoi tout bouleverser ?

Je me rends compte qu'il veut une nuit là où je veux une nuit. Il m'aime, c'est une certitude pour moi. Il m'aime à la folie tout en gardant la tête sur les épaules.

De mon côté, il est le seul, l'unique, dans ma tête comme dans ma vie. Je me suis mis des oeillères et n'imagine pas qu'un autre que lui puisse exister pour moi. Il est ma base, mon ancre, ma folie, ma vie.

Marché de dupes. Miroir aux alouettes.

Mes deux amies proches connaissent la situation ou de moins en connaissent ce que je leur en ai dit. Elles me mettent en garde en permanence. Bien sûr je ne veux rien entendre et ne veux plus le moindre commentaire ou analyse ma vie sentimentale. C'est mon histoire et pas la leur. Je me rends compte maintenant que j'étais totalement inconsciente.

Autour de moi, les gens se marient, font des enfants, construisent leurs vies. Je reste sur place.

Petit à petit, de façon insidieuse, je me renferme sur moi-même. Je donne maintenant l'image d'une éternelle célibataire à mon entourage. Il y a un certain mystère autour de ma vie tout de même.

Je ne partage plus sa vie professionnelle. L'épisode de Bordeaux m'a suffi…

Nous avançons tranquillement dans le statisme pour la situation. Dans un mélange douloureux de bonheur et désespoir.

Jusqu'en juin 2004. Bouleversement majeur, drame, tsunami pour nous deux, qui a ravagé ma vie même si ça n'a pas changé la face du monde.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


42372
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages