Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Si tu as prit amant, tu pouvais avoir une multitude de raisons…

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 07/09/10 | Mis en ligne le 24/07/12
Mail  
| 175 lectures | ratingStar_280246_1ratingStar_280246_2ratingStar_280246_3ratingStar_280246_4
Je comprends que tu ne puisses pas comprendre : Je vais donc tenter d'être plus clair et simple : Si tu as prit amant, tu pouvais avoir une multitude de raisons…te faire plaisir, être tombée amoureuse. Avoir une multitude de causes : mon "officiel" me délaisse, je me sent seul… Mais ton intention (ta volonté) était bel et bien de prendre amant - personne ne t'y a contraint-, c'était ton choix ton libre arbitre… Si tu étais dans un couple où il y avait promesse explicite ou implicite d'être fidèle à l'autre et dont tu avais particulièrement conscience, en prenant amant, ton intention était bel et bien d'être infidèle… à ton conjoint, à ta parole donnée… Tu ne pouvais ignorer qu'en étant infidèle, ne serait-ce qu'en ayant l'intention de l'être (sans le devenir) tu allais en même temps faire mal à ton conjoint (surtout si toi même, en conscience et si les rôles avaient été inversés tu aurais eu mal) … donc tu avais la volonté de faire mal à l'autre. Qui plus est, ta conscience ou " mauvaise conscience" te guide… Si tu as pu te sentir coupable d'avoir était infidèle, n'est-ce pas surtout du fait d'avoir fait mal à ton officiel ; plutôt que du fait de lui avoir été infidèle. Déjà qu'on peut se sentir coupable d'avoir fait mal à autrui alors même qu'on ignorait qu'on pouvait lui faire mal, à plus forte raison quand on ne l'ignore pas. Je me souviens, avoir eu quelques opportunités d'être infidèle. Et à chaque fois, même si le désir pouvait être présent, je me disais : Pourquoi irais-je faire mal à machine, pour quelques moments de plaisirs ? J'avais bien en tête, le fait de faire mal ou pas. Ceci dit, je ne suis pas non plus à l'abri de commettre l'infidélité… je suis humain, je suis homme… ça peut arriver. Mais je pense franchement, que si cela arrivait, m'arrivait, j'aurais conscience que j'aurais privilégié mon propre plaisir, bonheur, "pied", fantasme et autre au détriment de ma parole donnée, et du bien être de ma conjointe. Autrement dit, je ne viendrait pas dire, pfff, je ne voulais pas te faire du mal… ! Je pense en toute franchise, et dans l'état actuel de la connaissance que je peux avoir de moi-même, je pense que s'il m'arrivait de trahir un jour, je prendrait la décision de le dire à l'autre et, de le quitter. Ceci dit encore, on peut aussi faire mal à son propre conjoint, sa propre conjointe parce qu'on ne l'aime plus… Mais en ce cas, rester impliquerait de se faire mal à soi et par ricochet à l'autre. Bref, il est des cas où on peut éviter de faire mal, et des cas où on ne peut pas. Personnellement, dans mes relations amoureuses, je m'efforce d'éviter autant que possible de faire mal à l'autre.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


280246
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages