Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Toujours toi . . .

Témoignage samestory par 26 ans. - 24/02/10
Mail  
| 1024 lectures | ratingStar_213767_1ratingStar_213767_2ratingStar_213767_3ratingStar_213767_4

Aujourd'hui, vingt-trois février deux mille dix, je ressens de nouveau le besoin d'agrémenter cette page de mes pensées.

Pour ce faire, j'allume mon fameux ordinateur, petite boîte magique dans laquelle je peux écrire, lire, jouer, travailler … et écouter la musique ! J'allume donc mon lecteur multimédia et je mets en route ma sélection intitulée "lecture en cours" , je n'ai pas su comment la renommer, alors je lui ai laissé le nom que lui a conféré le lecteur. La première chanson est Apologize de Timbaland, une chanson qui parle de pardon, elle dit précisément qu'il est trop tard pour pardonner. A chaque fois que je l'écoute, je suis transportée dans cet autre univers, celui de la mélancolie et des sentiments, celui où les émotions tentent de ressortir clairement établies. C'est donc sur cette chanson, qui, je trouve, parle bien de la situation dans laquelle nous sommes, que je commence les premiers mots de chaque écrit.

Cela fait à présent trois semaines que nous avons eu notre dernière entrevue sur la plage, et un peu plus d'une semaine que je ne te parle plus.

A présent, Phil Collins a prit la relève avec I can feel it coming in the air tonight : je peux le sentir arriver dans l'air ce soir, et j'ai attendu ce moment toute ma vie. Je ne sais pourquoi, mais la puissance de cette chanson me transporte encore plus loin dans cet univers des émotions.

Enfin, revenons-en à notre sujet, si j'écris ces pages aujourd'hui, c'est parce qu'hier au soir, vers vingt deux heures quinze, pendant que j'étais confortablement assise sur le canapé avec mon cher et tendre, mon portable s'est mit à vibrer : c'était toi. J'étais surprise que tu m'écrives, je te pensais plus lâche et moins attentionné que cela.

Dorénavant, je comprends mieux pourquoi certaines de celles que tu as su envouter s'accrochent à toi : tu les attires de nouveau dans ton univers lorsqu'elles y sont presque sorties.

Sur ce message, tu me demandais de te donner des nouvelles de mon couple étant donné que dans la dernière conversation que nous avions eue, je te confiais qu'il était à deux doigts de me quitter. Je t'avouerai que j'hésite à te répondre, mais je ne le ferai pas, je lui ai promis, je me le suis promis. De toute façon, tu n'es pas mon ami, tu es le sien, c'est donc à lui que tu dois demander cela, pas à moi, et ce n'est de ce fait pas à moi de te répondre, mais à lui.

De plus, je pense que te répondre nous referait plonger dans un nouvel engrenage.

Je le sais maintenant, j'ai pris conscience que j'étais tombée amoureuse de toi, mais je n'ai pas le droit de t'aimer, je n'ai pas le droit de te désirer, alors pour arrêter cela, je pense qu'il vaut mieux ne pas te laisser réapparaître dans ma vie, sauf par son biais à lui.

Il est à présent sept heures et demie du matin, je viens de prendre conscience qu'il fallait que j'efface ce message afin de ne plus me sentir coupable de le lire. En outre, comme j'ai effacé tes coordonnées, autrement dit, je n'ai plus ton numéro, je ne serai pas tentée de te répondre plus tard.

Mon train arrive à destination dans environ dix minutes, et j'ai encore tant de choses à dire. Je terminerai peut-être ce soir, sur le trajet du retour, en espérant que mes pensées vers toi ne vont pas parasiter ma journée.

Je me demande encore ce qui t'as poussé à écrire ce sms, dans quel état tu étais quand tu m'as écrit, si tu étais angoissé, stressé, troublé ou simplement serein, comme un ami qui demanderait à une vieille connaissance comment elle se porte depuis leur dernière conversation, soucieux de son bien-être.

J'aimerais que tu aies été tourmenté et agité lors de cette écriture, avec un petit pincement au c&oelig ; ur lorsque tu en as reçu l'accusé de réception, et une immense déception en voyant que je ne te réponds pas. Oui, je me venge, tu m'as fait souffrir comme cela, et je souffre de t'aimer, alors je t'évite, je reste silencieuse, afin de ne jamais succomber à la tentation.

Finalement, je n'ai pas terminé cette page sur le trajet du retour. Nous sommes le lendemain matin. Je continue cette page un peu moins tourmentée que la veille, ceci est peut-être dû au fait que je me sente mieux dans mon travail. Je n'ai d'ailleurs plus beaucoup d'inspiration ce jour sur le sujet, ou peut-être est-ce parce que je veux t'oublier ?

J'aimerais tant que tout cela ne soit jamais arrivé, j'aimerais ne jamais t'avoir véritablement rencontré et avoir juste rencontré le meilleur ami de mon amoureux, celui qui ne me fait pas autant d'effet parce qu'il ne s'est jamais confié à moi, parce qu'il ne m'a jamais dévoilé sa sensibilité, parce qu'il a toujours su conserver une certaine distante avec moi, je ne te reproche pas tout cela, je sais que moi aussi je suis coupable, coupable de m'être laissé charmer, mais aussi de t'avoir charmé, d'être entrée dans ce jeu de séduction avec toi.

C'est vrai que, comme tu le disais, ça arrive souvent ce genre de situation, à croire que le meilleur ami et la petite amie sont tellement rivaux qu'ils ne savent plus comment se placer l'un vis-à-vis de l'autre. Alors dans certains cas, ces deux personnalités se détestent, dans d'autres ils ressentent un désir passionnel qui les pousse à se rapprocher jusqu'à être confus dans leurs relations. Ce qui est notre cas.

Tu dis que tu pense qu'il ne te le pardonnera jamais, mais n'est-ce pas plutôt toi qui ne te le pardonneras pas ? De mon côté, je sais que l'impardonnable vient de moi, et non de lui qui m'a toujours assuré qu'il ferait un trait sur ce qui était arrivé. Il va donc falloir que j'apprenne à me pardonner cela, bien que je n'en voie pour l'instant pas du tout l'issue.

Ce matin il fait beau, un soleil radieux caresse mon visage à travers la vitre du train, pourtant, une personne a tenté de se suicider en se jetant sur les rails. Notre train vient de s'immobiliser durant une vingtaine de minutes car dans ce cas, ils coupent l'électricité sur toute la ligne, en attendant que les secours arrivent. Un acte de désespoir, pour quelques instants d'attention : elle existe ou elle existait, je ne sais si demain dans la presse je trouverai son nom, mais mes pensées s'adressent à cette personne en ce moment. Oui, (à l'attention de cette personne) vous avez, l'espace de vos (presque ? ) derniers instants réussi à faire venir l'attention sur vous, mais pas dans les bonnes conditions, les personnes dans le train s'agitaient, elles allaient être en retard à leur travail. Cependant, certaines, lorsqu'elles ont su que cet arrêt était dû à un retard ont feint une expression de gêne concernant leur précédent agacement. Mon train arrive, je me dois donc d'interrompre cette réflexion.

Cette fois-ci, je suis sur le trajet du retour, une envie soudaine d'écrire de nouveau sur cette page.

Tu m'as envoyé un sms ce midi, il était seulement composé de deux points d'interrogations signifiant ton incompréhension face à mon silence. Je commence à hésiter, dois-je te répondre ? C'est vrai que partir dans le silence comme cela n'est pas de mon habitude, j'aime bien expliquer les choses afin que celles-ci ne soient pas ambigües.

Pourtant, avec toi, tout est ambigu. Je ne sais jamais quoi penser de tes interventions, un jour tu me dis noir, l'autre blanc. Tu désire ne m'offrir que ton amitié alors que tu sais aussi bien que moi qu'entre nous l'amitié est impossible. Tu es SON ami, et moi la copine de ton meilleur ami, pas ton amie, c'est impossible. D'autant plus que ce qui s'est passé entre nous, cette ambigüité, perdurera.

Malgré moi, je ne cesse de croire que tu m'as dit n'avoir aucun sentiment pour moi pour te protéger, protéger mon couple et me protéger de toi. J'ai l'impression que tu as peur de toi, que tu n'es tellement pas sur de toi que tu préfères te désengager afin de ne pas souffrir et ne pas souffrir de faire souffrir.

Alors tu peux déjà souffrir, car mon couple souffre, oui, tu as raison, nous souffrons. Mais ça n'est pas entièrement à cause de toi, c'est aussi à cause de moi.

Si tu ressens réellement quelque chose pour moi, je préfère que tu me le dises, afin de me permettre de te fuir sereinement. En effet, pour l'instant je doute toujours de ta parole, est-ce vrai que tu ne ressens rien pour moi ?

Mais alors tout ça, ces deux ans de détresse, d'incompréhension, de séduction n'étaient vraiment rien ?

Que du vent ?

J'ai mis mon couple en péril pour du vent ?

Est-ce vraiment ça ?

Est-ce que tu veux me faire comprendre que je suis de nouveau toute seule ?

Que tu me laisse encore une fois sans réponse ?

Encore une fois dans la m**** ?

Au final, j'espère naïvement que tu me dises que tu m'aimes, mais cela n'aboutirait à rien, juste à le savoir.

Cependant, aimer et se savoir aimé, n'est-ce pas ça le bonheur ?

A-t-on réellement besoin de voir, sentir, toucher, embrasser une personne pour l'aimer ?

Je crois que le simple fait de le savoir m'aiderait à t'oublier et peut-être t'aiderait aussi.

Je ne comprends pas, tu m'as dit ressentir quelque chose pour moi, ton regard avait l'air si sincère, j'avais le sentiment que tu disais la vérité.

Pourquoi tu me fais ça, à moi ?

J'ai l'impression d'avoir été trahie …

C'est idiot d'ailleurs, trahie de quoi ?

Trahie parce que tu m'as fait croire l'espace d'un instant que tu n'étais pas celui qu'on étiquetait de coureur de jupons, de don juan des temps modernes ou même de salaud.

Trahie parce que tu m'as fait croire que tu étais capable d'aimer, j'avoue que là où je suis idiote c'est que j'ai naïvement cru que c'était grâce à moi.

Je me rends compte en écrivant ces lignes que c'est un sentiment égoïste, au final, j'aime savoir que je peux être celle qui te fera croire en l'amour, en gros, je veux être ta princesse charmante, et toi mon "blanc neige". Quelle idiote !

Et je suis vexée parce que je me rends compte que finalement je ne suis pas assez parfaite pour être ta princesse. Pourtant, c'est toi qui m'as dit que tu me voyais un peu comme un modèle. Alors c'est bien cela, un modèle inaccessible et donc attirant. Je suis attirante parce que je suis inaccessible, seulement quand je le deviens accessible, je ne suis plus qu'un vulgaire jouet qu'on jette.

Je ne devrais pas être en colère à cause de ça, je ne devrais pas t'aimer.

Je me sens trahie, leurrée, bernée, dupée …

Tu t'es bien amusé, tu t'es bien servi de moi pour rehausser ton égo !

Et tu reviens dans ma vie comme si de rien n'était, en prenant de mes nouvelles comme si tu avais toujours été mon ami, comme si j'avais besoin de toi, comme si mon couple avait besoin de toi. Comme une idiote je t'ai répondu, je t'ai demandé Si je pouvais t'appeler ce soir, je me suis dit qu'il fallait que je te dise que je voulais que tu disparaisses de ma vie, tu me fais trop souffrir, je culpabilise déjà d'éprouver quelque chose pour toi, je ne veux pas en plus culpabiliser de prendre la place de mon copain en devenant ton amie. Enfin, même s'il n'y a jamais rien eu de physique entre nous, je serai incapable d'entreprendre une quelconque amitié avec toi.

Je ne sais pas au final si je vais t'appeler, je ne sais plus quoi faire.

J'ai tenté d'en parler à cette amie qui a essayé de t'appeler l'autre fois, mais elle aussi a des problèmes dans son couple, qui la submergent. D'autre part, je ne peux pas lui en parler à lui, je le ferais trop souffrir. Quant à toi, je ne sais plus si je peux te parler ou pas, car, à chaque fois que je te parle, ça se termine par une nouvelle étape de douleur et déception.

Et personne pour m'aider…

Si mon ex a espéré un jour que je souffre plus que lui lorsque je l'ai quitté, il sera ravi de savoir que c'est le cas.

213767
nb
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages
Les derniers appels à témoins