Histoire vécue Amour - Couple > Aventures - Infidélité      (15762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Vivre une infidélité est un événement bouleversant

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1735 lectures | ratingStar_23531_1ratingStar_23531_2ratingStar_23531_3ratingStar_23531_4

Vivre une infidélité est un événement bouleversant. Pour moi c'est une véritable meurtrissure, insupportable. C'est une douleur cruelle, qui nous mène à nous remettre en cause. Quand je dis nous, c'est autant soi même que l'autre ou le couple. On a l'impression qu'on ne pourra jamais surmonter sa peine. Notre vie est ébranlée, Notre quotidien est bouleversé. On est anéanti physiquement et mentalement par la douleur, On va devoir passer par un douloureux travail intérieur. Réflexions sur soi et sur l'autre. Il y aura un avant et un après, parce que rien ne sera plus pareil. Notre passé seffondre et notre avenir est bouleversé.

Celui qui vit une infidélité passe successivement différentes phases, comme pour l'annonce d'une mort il y a d'abord le choc. Suite au choc, une foule de questions surgissent.

On se demande comment cela a pu arriver. Pourquoi c'est arrivé, quels ont été les éléments déclencheurs.

Il y a quelques temps la vie nous un peu malmené. Mutation pour lun, licenciement pour lautre. Tous les deux ayant peur de lavenir. Finalement, j'ai décidé de reprendre mes études dinfirmières afin dassurer un emploi sur dans mon foyer. Ces études et les déménagements successifs ont certainement contribué à notre éloignement.

Il a eu laudace de me dire que cétait de ma faute sil mavait trompé. Il ma reproché de se sentir délaisser, que je ne répondais plus à ces attentes. Je me suis sentie donc à posteriori coupable de ne pas avoir été plus proche de lui à chaque instants.

J'essaye de refaire l'histoire dans ma tête. Suis-je en cause ? Pourquoi a- t-il agit de la sorte. Et puis le plus difficile à supporter c'est que trop souvent il y a eut mensonge. Je me sent trahie, bafouée, trompée, c'est le mot juste. Je me sent salie.

L'introduction d'une tierce personne dans notre intimité a eu pour effet, de ne plus me sentir en sécurité. J'ai perdu tous mes repères. La confiance en l'autre disparaît d'un seul coup.

L'infidélité à beau être avouée par l'autre, cela ne lui enlève pas son pouvoir destructeur.

Le pire pour moi c'est que je n'arrive pas à trouver ce que j'ai fait de mal pour quil ait continué à me tromper même lorsquil a su que javais découvert sa liaison. La première fois, j'ai accepté cela comme une conséquence de mes incapacités à être une bonne épouse. Je me posais sans cesse la question : qu'ai-je fait ou pas fait, pour quil en arrive là.

Je voulais comprendre. Comprendre quoi ? Parce que finalement il n'y a rien à comprendre.

Les premiers temps j'ai eu très mal, ma douleur était presque insoutenable. Commence alors une période où je cherche à "retrouver" mon mari et me retrouver moi même. Cest une période angoissante, car on a peur. On ne reconnaît plus les traits de son visage, son regard, ses mimiques,… On se sent dépossédé de cet amour. J'ai peur également de moi, de mes émotions, de mes réactions, de mes doutes, de mon avenir, et de notre avenir comme couple. Cest une période de grande vulnérabilité, j'ai un grand besoin de compréhension, et damour. Un besoin de confiance et de stabilité. Bref tout ce que je n'ai plus, ce que je viens de perdre et tout ce dont on a le plus besoin à ce moment là.

Bien sur je passais plusieurs heures à pleurer chaque semaine. Ce n'est pas volontaire, mes larmes viennent spontanément à mes yeux et je me vide de mon eau. On dit que les larmes lavent l'âme, et bien je peux vous dire que la mienne a été plus que lavée.

Nous avons très souvent des disputes interminables. J'ai dans la tête mille images. Je pose mille questions :

Bien entendu je n'ai pas souvent de réponse ou alors des réponses auxquelles je narrive pas à croire pas. Il dit quil a choisi de rester avec moi et les enfants parce que je suis sa femme, quil maime et ne veut pas nous perdre.

Bref tout e qui devrait me rassurer, je n'en crois pas la moitié. Mon imagination me peint un autre tableau. Mon ego est blessé à mort. Ayant passé la quarantaine, dans mon miroir, je me voit vieille, laide, finie. Il n'y a plus aucun espoir de me sentir séduisante. La bonne nouvelle dans cette histoire cest que j'ai perdu 13 kilos. Cela ne me fait pas de mal, j'ai eu tendance à me laisser un peu aller ces dernières années.

De temps en temps, j'ai la sensation que les choses vont mieux mais j'ai limpression de me tromper sans cesse. Parce que à chaque fois que je reprend un peu confiance, son attitude parfois me surprend. Je lui demande de me parler, vraiment me parler. Pas de la pluie et du beau temps mais de nous. Il semble incapable de mouvrir son cur. Le fait de mavoir dit une fois quil a choisi de rester avec moi et tente de se passer delle devrait, selon lui, me suffire. Ce quil ne comprend pas cest que j'ai besoin dêtre rassurée en permanence sur son amour et quil devrait essayer dapaiser mes craintes par des démonstrations damour, comme mécrire une belle lettre, menvoyer des fleurs, me préparer quelques soirées romantiques, redoubler de petites attentions, de tendresse, découte, dêtre proche de moi dune manière générale. Pour que je puisse de nouveau, me dire : il maime finalement. Point .

Au lieu de cela, il se tait et fait comme si rien ne s'était passé, pratique la politique de l'autruche en espérant que le temps effacera tout, mais cest une erreur. Bien au contraire, son silence ne fait que renforcer mes questions, mes doutes. Mon imagination est maintenant très fertile, à la limite de la paranoïa.

Après des semaines de bataille, de hauts et de bas toujours plus bas, je me sens détruite. Je nexiste plus. Mes émotions me rongent. L'angoisse, la tristesse, la colère, la haine, ont un effet dévastateur sur moi. J'ai une sensibilité accrue à tous les détails, les souvenirs évocateurs provoquent des larmes. Je passe par des moments où je suis dans le néant, d'autres où je reprend espoir. J'ai l'impression de marcher dans le désert.

Cela fait maintenant plusieurs mois que je vis ce yoyo. Je ne sais plus vers qui me tourner pour atténuer mes souffrances et éclairer mes incertitudes. Déjà au mois daoût lan dernier, je sentais son éloignement. Je navais pas encore compris quil me tenait éloigné parce quil avait déjà lautre. Je me suis alors connectée sur un forum de psychologie. Il ma été nécessaire d'exprimer mes émotions, mon chagrin et mon désarroi. Les garder pour moi est un poids trop lourd à porter. Là j'y ai rencontré beaucoup de femmes vivant la même chose que moi, et j'ai commencé a me sentir moins seule. Je partageais ma douleur, et essayais d'aider les autres aussi. J'y ai rencontré aussi des hommes, en période de crise. Ceux qui avaient des désirs envers d'autres femmes que la leur. J'ai beaucoup échangé avec eux aussi pour comprendre ce qui leur passait par la tête. Tous avaient le même discours, ils avait un désir envers quelqu'un, ils en étaient conscients et ils savaient les conséquences que cela pouvait engendrer.

Ce qui me perturbait beaucoup c'est que mon mari me disait tout à fait l'inverse. Il n'avait jamais pensé aux conséquences. Il disait se sentir coupable, mais il ne pouvait pas sen passer, il avait des sentiments pour lautre, ce nétait pas quune histoire de sexe .

Pour moi qui n'avait rien fait, la culpabilité me rongeait, je me sentais coupable de ne pas avoir fait ce quil fallait, de ne pas avoir été plus présente, de navoir pas su ce quil fallait dire, de ne pas avoir su ou pu montrer mon amour suffisamment.

Un jour sur ce même forum j'ai échangé avec une femme dont l'histoire était identique à la mienne. Son mari sest pris pour Ken et est allé aimer sa barbie. Finalement il lui est revenu, lui demandant pardon. Elle a finit par accepter que ce ne fut quune erreur dans leur parcours. Cependant sa confiance en lui a été très longue à revenir. Aujourdhui encore, 10 ans après sa trahison, elle a parfois encore des doutes.

Mon médecin ma prescrit un anti-dépresseur un peu plus fort qui semble faire son effet. Mon thérapeute me conseille dapprendre à prendre mon autonomie au sein de mon couple, à vivre pour moi et de me laisser du temps avant de prendre une décision qui pourrait être définitive et irrémédiable. Lun et lautre dise quil faut du temps pour se remettre dune histoire pareille. Mais combien de temps vais-je encore souffrir ? Quand verrais-je la fin du tunnel ? Reverrais-je le soleil un jour ?

Aujourdhui, il a décidé de faire un break pour le week-end. Notre dernière dispute, qui remonte à jeudi semble lui faire croire que nous narriverons pas à sortir de cette histoire.

Le fait quil se retrouve tout seul 2 jours peut le faire réfléchir. Effectivement depuis la découverte de son infidélité, j'ai essayé danalyser mes fautes et je men suis ouverte à lui, reconnaissant certains torts. Mais lui a tendance à moins se remettre en question. Doù mon questionnement, mes doutes quant à ses intentions.

Sil en est arrivé à me tromper cest certainement que quelque chose dans notre couple ne fonctionnait plus. Or il semble quaujourdhui, il veuille continuer comme avant mais à mon sens cela est impossible. Le avant devait avoir quelque chose qui nallait pas puisquil est allé voir ailleurs. Donc le avant ne peut pas revenir. Il faut que nous arrivions à envisager notre couple en éliminant tous les facteurs qui lont usé : Routine sexuelle, disparition progressive de la passion, distance émotionnelle entre nous. Le quotidien a tué notre énergie. Plus besoin de séduire lautre puisque lui ou moi étions une cause acquise. Faire lamour devenait une habitude, les désirs aussi devenaient linéaires et tendres. Tendres comme pouvaient lêtre les petits baisers avant daller travailler. Sans passion. Demain et après-demain étaient identiques. La tendresse était encore présente mais pour le reste, le facteur surprise avait disparu. Et cette sensation, que jusquà notre mort, les jours se ressembleraient.

Jaime mon mari et je ne veux pas le perdre. Cest avec lui que j'ai toujours voulu finir mes vieux jours. Mais le plus important, dans cette histoire, cest que j'ai perdu mon ami. Celui sur qui je pouvais compter, qui me soutenait, sur qui je pouvais me reposer et pleurer si besoin. Celui avec qui j'ai toujours tout partagé. J'ai perdu mon confident. Comment le retrouver ?

Aujourdhui, si je veux sauver mon couple, je dois trouver la force de pardonner. Oublier est impossible. Cest comme une tache d'encre sur une feuille blanche qui ne la laissera plus jamais intacte. Désormais la trace restera même avec du détachant, une auréole en laissera le stigmate ; le souvenir douloureux.

Et pourtant, je crois, quil est possible de vivre confortablement dans une maison dont les papiers peints, la peinture, ne sont plus immaculés.

Je ne sais pas si nous avons un avenir en commun ou du moins si un jour il ny aura plus de doute quant à sa fidélité. Je laime mais parfois je le déteste. Parfois, non souvent, je limagine avec lautre et la, la colère monte et je lui en veux. Il dit regretter mais jamais il ne dit ce quil ressent depuis quil ma été infidèle ni ses sentiments envers moi.

Les seules fois où il dit je taime cest quand je le pousse dans ses retranchements comme la fois où je lui ai demandé de partir ou celle, où moi je suis partie. Ou alors après un câlin, je lui disait je taime et lui me répondait moi aussi. Mais depuis sa liaison, il narrive plus à me le dire spontanément. Alors, lorsque le peu de fois il le dit, est-il vraiment sincère ?

Malgré mes efforts, je narrive pas à oublier. La blessure est là béante. Je voudrais ne plus avoir de sentiments pour lui. Les choses seraient bien plus simples. Je me rends compte aujourdhui que la vie est bien compliquée. Nous sommes si complexes dans nos émotions et nos sentiments. Comme dit mon mari, il faut laisser le temps faire son uvre, pour panser nos plaies. Mais en attendant quest-ce que je déguste !

Pour pardonner, je dois faire le deuil de cette blessure, mais comment y arriver quand le manque de confiance mempoisonne la vie et quil ne cherche pas à me rassurer ?
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


23531
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour, infidelite, besoin d'aide - relations amoureuses

image

Salut ! Je vous explique mon cas, je ne sais pas quoi faire.. Je sors avec un mec depuis 1an, une relation sérieuse, je sais qu'il m'aime beaucoup mais avant de sortir avec j'aimais déjà un autre garçon, fin', on peut dire que j'avais des...Lire la suite

Je vais les petier les rotules - fidelite – infidelite

image

Tu ne peux lui demander une telle chose car il serait foutu de le faire et de t'en rendre responsable au cas où. . De plus, attends toi à une demande d'accueil. Si tu es contente ainsi, si rien ne t'emmerde dans cette relation, que demande le...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages