Histoire vécue Amour - Couple > Belle histoire d'amour      (3232 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une folle histoire d' amour interdite

Témoignage d'internaute trouvé sur elle - 09/06/11 | Mis en ligne le 13/05/12
Mail  
| 199 lectures | ratingStar_254568_1ratingStar_254568_2ratingStar_254568_3ratingStar_254568_4
J'avais 15 ans et lui 22 ans ; il nous avait suffit d'un seul regard pour comprendre qu'on s'etait tombé amoureux… j'ai rencontré jean alors que je n'était qu'une collégienne ; et lui un jeune homme bien mur dans sa tete ; c'est ma meilleure amie qui nous avait présenté. On s'est tres vite compris qu'on se plaisait mutuellement. Un jour au college j'ai dit a ma meilleure amie que si elle voyait Jean de bien vouloir lui passer le bonjour ; chose qu'elle a faite sans tarder et le lendemain même il s'est pointé a mon college ; j'était dans tous mes états et surtout amoureuse. On a discuté et il me disait que j'étais belle mais il n'a pas précipité les choses ; on avait juste discuté juste en bon copain. Comme c'était la fin de l'année scolaire j'étais plus a l'extérieur du collège qu'à l'intérieur et le lendemain je l'attendais avec impatience et il est venu ; on est allé se promener et c'est là qu'il m'a embrassé je me suis laissée tenté par ses levres et par ses bras qui m'entouraient ; j'étais aux anges et je me disais que ça pouvait exister une telle émotion ? Et c'est a ce même moment qu'il me disait que dans 2 mois il partait faire son service militaire a 10000km de moi ; l'impensable mais bon on avait encore 2 mois. . Mon histoire comme ça semble bien facile mais il y avait un mais. J'avais un pere qui était tres stricte et surveillait mes fréquentation et surtout hors de question d'avoir un petit ami. J'aimais jean en secret de mon pere. Le lieu de rencontre se faisait a mon college mais comme je vous disait comme c'était la fin de l'année scolaire ça voulait dire aussi début de vacances et surtout difficile de se voir. Jean savait que j'avais tres peur de mon pere alors il me respectait. Alors on s'orgarnisait des fois des rendez-vous clandestins je pretestais a mon pere un anniversaire d'une copine ; il était tres difficile de me laisser y aller mais il m'autorisait quand même. Alors j'allais retrouver mon amoureux ou on passait des heures a nous serrer dans nos bras à nous embrasser. Des fois il venait me retrouver dans mon quartier ; car lui il habitait a 12 km de chez moi ; d'où moi dès que je le voyais de loin j'accourrai le retrouver et on se jetait dans nos bras juste le temps d'un baiser car j'avais une peur bleue que mon pere nous apercoive ; et je le regardait partir le coeur brisé. On se voyait a une fete de quartier ; lors d'un match de foot ; on était pas foot mais c'était le seul moyen pour pouvoir se voir. Un jour on était en voiture avec mon pere on sortait d'une promenade dans mon quartier et j'ai apercu jean qui descendait a pied avec quelques amis ; j'ai cru que mon coeur allait s'arretait. A leur niveau je n'ai pu m'empecher me retourner pour lui faire des signes de la main ; car on avait appris a dire je t'aime dans le langage des signes ; je crois que dans un laps de temps j'avais oublié mon pere ; puis quelques metres plus loin j'ai demander a mon pere s'il voulais bien me laisser chez ma cousine qui habitait sur le trajet ; il m'a laisser et j'ai attendu jean arrivé ; mon coeur n'arretait pas de tambouriner dans ma poitrine quand je l'ai retrouver ; juste le temps d'une étreinte ; d' un baiser et on se déchirait le coeur a notre séparation. 2 merveilleux mois ont passés comme ça dans le secret et a l'abris des indiscrets dans la peur d'un père qui découvre tout de notre histoire surtout d'avec un homme de 22 ans.2 mois de passion et de romantisme. Puis le jour j s'approchait et moi je me rendais compte qu'a ce moment la que ça allait être terrible ; je ne voulais pas être séparé de lui ; je ne voulais pas qu'il s'en aille a 10000km de moi ; et le soir dans ma chambe je pleurais, j'avais peur de ne pouvoir lui dire au revoir de ne pouvoir l'embrasser et de ne pouvoir le serrer dans mes bras avant qu'il ne parte. Mais la encore j'ai tourné mon pere en bourrique lui faisant croire que ma meilleur amie m'invitait chez elle un apres midi ; elle qui a bien joué le jeu ; et elle qui habitait à côté de chez lui ça nous arrangeait. J'ai été le retrouver et on a passé ainsi notre dernier apres midi notre derniere escapade notre derniere étreinte ; nos derniers regards ; nos derniers baisers ; on s'est longuement regarder ; carresser nos visages ; on s'est longuement enlassé. Il m'a dit : quand je retournerai de mon service je te jure et fais la promesse de tout dire a ton père que je t'aime." sur le coup j'ai eu peur. Notre séparation a été une déchirure on arretait pas de pleurer et lui il me disait : je viens de te rencontrer et voila que je te quitte déja".On s'est promis de s'écrire de longues lettres enflammées. Le jour de son dépard j'ai pleuré ; de chez moi j'avais la vue sur l'aéroport et j'ai regarder son avion partir et je sentais mon coeur qui mourrait. Ça allait être ainsi durant 11 mois. J'ai attendu sa premiere lettre avec impatience je guettais tous les jours le facteur et dès que j'ai recu sa premiere lettre je l'ai serrai tres fort sur mon coeur et je me suis enfermer dans ma chambre pour la lire et la relire et lui repondre. Je recevais regulierement ses lettres et moi je l'envoyai regulierement. Nos lettres étaient parsemées de petits coeurs ; beaucoup de mot d'amour ; de baisers de photos et de nos parfum. Et ça a été ainsi durant 10 mois. Puis un jour une de ses lettres atterrissait dans les mains a mon père. Un militaire de 22 ans qui correspondait avec sa fille de 15 ans et demi ; mon dieu que de scandale. Mon pére m'a fait une lecon de moral ; sur ce que c'est d'être d'avec un homme de 22 ans ; chez nous le sexe était tabou on en parlait jamais mais pas besoin de me faire un dessin pour me faire comprendre ce qu'il voulait dire. Il me disait que les militaires passaient leur temps a courir d'autres femmes surtout lui a 22ans. Et moi je lui disais que j'aimais jean bien avant qu'il parte mais que je n'ai rien dis de peur que lui découvre et arrete tous ça. Mais malheureusement je devais tout arreter et tout de suite. Je respectai beaucoup mon père et j'avais beaucoup de tendresse pour lui que je l'ai écouté. J'ai envoyer ma derniere lettre alors qu'il ne restait a jean Qu'UN mois a tenir UN mois pour nous retrouver. Dans cette derniere lettre je mettais fin a notre relation ; que mon pere ne voulait pas qu'on soit ensemble que son age me faisait peur, mon coeur était en mille morceaux. Quand ma lettre est arrivée a Jean je crois que le ciel lui est tombé sur la tête ; que c'était la fin d'un rêve pour lui. Il m'a téléphoné pour avoir plus d'explications et je ne lui ai rien donné je lui ai juste dis ça devait finir c'est tout. Il m'a demander si j'avais quelqu'un d'autre et je ne lui ai rien répondu. A son retour de son service militaire il est venu me retrouvé a mon college ; mon coeur est sorti de ma poitrine je voulais lui serrer dans mes bras et lui dire pardonne moi mais je ne savais pas pourquoi je ne l'ai pas fait. Il voulait savoir si je sortais avec quelqu'un d'autre, je ne lui ai rien répondu, je voulu juste qu'il s'en aille, je voulais juste qu'il me prenne dans ses bras pour une derniere fois. Ainsi des mois des années ont passés, on s'est perdu de vues et il n'il y a pas un moment qui passe ou je ne pense pas a lui. J'ai rencontrer mon mari 4 ans plus tard avec qui j'ai 3 merveilleux enfants je me suis installé a 10000km de mon ile de naissance ; mais pas un moment où Jean a quitter mon esprit. Je me suis toujours dite et si j'avais tenue tete a mon père ; à quoi ressemblerait notre vie aujourd'hui. 20 ans ont passé ainsi ; et récemment je l'ai retrouvé grâce à internet. Il m'a dit qu'il s'était marié et divorcé qu'il vit avec une femme et je sait qu'il vit a quelques kilometres de ma ville ; il me dit chaque jour qu'il a souffert de notre séparation ; qu'il pense encore a moi qu'il ne m'a jamais oubilé. On reste en contacte tous les jours et croyais moi nos sentiments sont intactes mais la vie est beaucoup plus compliquée qu'elle ne l'a été 20 ans en arrière. J'aime mon mari et pour rien au monde je ne le quitterai pour pouvoir vivre une histoire d'amour d'adolescence ; mais je peux vous dire que chaque jour qui passe je ne cesse de penser à jean. Jean voudrait me voir mais moi je me refuse toute rencontre pour ne pas nuire a mon mariage et ça jean l'a bien comprise et le respecte.
  Lire la suite de la discussion sur elle.fr


254568
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je voudrais quitter mon copain mais j'ai peur de le detruire - histoires d'amour

image

Bonjour, Cela fait maintenant cinq ans que je suis avec mon copain. La première année était magnifique mais les quatre suivante ce sont beaucoup détériorés. Notre histoire est longue et compliqué alors je vais faire court. À la fin de la...Lire la suite

Je l'aime...... m'aime-t-elle? - affaires de couples

image

Bonjours, récemment j'ai un ami qui a décidé de me présenter a une amie parce qu'il trouve que l'on a beaucoup de point en commun. Alors il y a quelques jours, il a commencer une discussion sur Face Book ou il a ajouter cette fille et moi même....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages