Histoire vécue Amour - Couple > Célibat      (2240 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ne comprends pas mais je n'arrive pas à trouver l'amour

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 410 lectures | ratingStar_217507_1ratingStar_217507_2ratingStar_217507_3ratingStar_217507_4

27 ans, bientôt 28. 27 ans. Et toujours seule. C'est bien simple, à part mon tout 1er copain (j'avais 17 ans) je n'ai JAMAIS VECU de relation sérieuse. Pourquoi ? Mais qu'est-ce qui ne va pas chez moi bon sang ? A part des histoires à la noix (qui durent au maximum 1 ou 2 mois) sans lendemain, rien. Il ne se passe jamais rien. Je ne suis pourtant loin d'être repoussante (d'après mes proches) , plutôt battante, ouverte et sociable, de l'humour et l'envie de vivre. L'autre problème, c'est que je n'attire que les hommes déjà pris. Soit mariés, soit en concubinage, soit avec des enfants. Parfois les trois à la fois. Pourquoi est-ce toujours le même scénario qui se reproduit ? Vous allez me répondre : "tu n'as qu'a pas aller vers ces gens là ! " C'est bien gentil. Mais quand quelqu'un me plait, regarder si il y a déjà un "engagement" sur sa main gauche est la 1ère chose que je fais. S'il n'y a rien je ne peux pas le deviner. Alors, j'y vais, doucement, je tente. Et puis si la personne me plait, je décide de la revoir. Jusqu'au jour où j'apprend (de moi même, d'un de ses proches ou de lui au bout d'un certain temps) : "ah oui, au fait, je voulais quand même te préciser, je suis déjà engager avec quelqu'un. Tu comprends, j'ai une copine depuis quelques années" Ah oui ? Alors qu'est-ce que tu es venu faire dans ma vie ? Pourquoi tu es venu me chercher ? Tu ne l'aime plus ta copine ? Réponse en coup de poignard : "si bien sûr ! " Alors je suis qui moi la dedans ? Je suis QUOI plutôt ? … Je suis juste une nana de passage. Un jouet. Un éventuel divertissement. Une pauvre poire qui aura espérer un moment pouvoir véritablement plaire à quelqu'un et espérer continuer avec cette personne. C'est ce qu'il se passe en ce moment. Je vous explique rapidement. Je connais quelqu'un depuis quelques mois. Je l'ai rencontré au travail. Dès la 1ère rencontre nous avons ressenti tous les deux quelque chose de TRES FORT. Une attirance mutuelle immédiate. Une chaleur, une sorte d'alchimie qui a fait que même si l'on se trouvait en plein rush à ce moment là, le reste du monde n'existait plus. On se parlait, se frôlait et à chaque regard c'est comme la foudre nous tombait dessus. Nous avons ce jours là et les jours suivant discuté de pleins de choses, de tout, de rien. Nous avons rit et refait le monde, tous deux transportés sur un petit nuage. Seulement, quelques temps après, quelqu'un de plus renseigné que moi n'a pas tardé à me dire : "laisse tomber. Il n'est pas marié mais il a déjà quelqu'un et un enfant en bas-âge."… Le choc. Le vide. Et une immense déception que j'ai vécu comme un poignard qui vous transperce le coeur. Une discussion s'imposait. Nous sommes aller diner ensemble. Et je lui ai dit que j'étais au courant. Il était hors de question que je recommence les erreurs du passé. Un homme marié ou déjà "pris" avec des enfants. J'ai eu ma dose. Nous avons terminé de manger. J'ai clos le débat. Il était acablé. La tête baissée. Il ne disait plus rien. Il titillais la dernière feuille de salade qui restait dans son assiette, et m'a dit que je lui avait fait mal en lui annoncant çela. Ce n'était pas mon intention. Et même s'il m'a sorti plusieurs fois que ça n'allait pas bien avec sa compagne, je ne veux plus être la maîtresse, la dernière roue du carosse, je ne veux plus pleurer pendant des heures pendant qu'il vit sa petite vie tranquille avec sa famille, en me demandant s'il pense à moi. Je ne veux plus vivre dans l'ombre de sa femme. Je ne veux plus entendre "faut que je la rappelle", et le voir s'eclipser pendant 1/4 d'heure. Tout cela. C'est tout cela que je lui ai dit. J'ai été honnête, et je voulais me protéger. Il a dit qu'il comprenait et respectait ma décision. Certes sage. Mais son visage perdu disait le contraire. On est repartis chacun de notre côté, aussi triste l'un que l'autre… Heureusement que je n'ai pas été jusqu'à coucher avec, me disais-je… Ca aurait été encore pire, mon Dieu. Mais… On s'est revus. Ces derniers jours. Malgré ma démarche, mes paroles amicales et une grande réserve, nous nous sommes retrouvé comme la 1ère fois. En le revoyant j'avais l'impression de revivre. On se souriait constament, échangeait des regards plein de tendresse et d'affection. Rien que nous frôler nous rendait éléctrique. Nous avons passé le reste de la journée ensemble. Il est tout ce que j'aime. Il m'a donné de la tendresse, de l'affection, a été au petit soin pour moi, comme jamais aucun mec ne l'a été auparavant. Et tenez vous bien, j'ai même eu droit à un petit cadeau. Le 1er cadeau reçu d'un homme en 27 ans. Si si. En 27 ans. Ca vous fait rire mais c'est vrai. Je vous assure. Et puis j'ai craqué. Oui. Parce que j'en ai marre de vivre une vie de none et toujours tout m'interdire. Oui. Ca contredit tous mes principes. Mais quand on a bientôt la trentaine et qu'on s'apercoit que le temps passe, on veut profiter… Des petits moments de bonheur qui s'offre à nous. Parce que j'en ai marre de rentrer seule chez moi. De me coucher seule, de me réveiller seule le matin. De ne jamais avoir un 'ti texto en partant ou rentrant du travail. De regarder les autres couples s'aimer, s'installer ensemble et être heureux. Je n'en peux plus de tout ça. On a dormi ensemble et fait des calins toute la journée et toute la nuit. Il m'a demandé, (imploré) : "tu accepteras de me revoir ? Quand ? … J'ai beaucoup de travail dans les deux jours à venir, mais ne t'inquiète pas de t'appelle" m'a t-il dit. Il m'embrasse, les mains, le cou, partout, n'arrive pas à se détacher puis je m'arrache pour qu'il parte et n'arrive pas en retard. C'était lundi matin. Là, 22. Nous sommes jeudi soir. Et je n'ai aucune nouvelle. Qu'ai-je fais ? Qu'ai je dis ? Qu'a t-il pas aimé d'un seul coup chez moi ? Je retourne ces questions dans ma tête encore et toujours depuis lundi soir, sans arrêt. J'attend, j'attend… et rien. Je coupe mon portable… pour ne plus attendre… et le rallume 2h tard en espérant un message. Mais RIEN. Et je pleure… et je me dis que je me suis encore faite avoir. Qu'il s'est bien foutu de moi. Qu'il a juste sauté cette petite nana pas trop bête et assez appétissante. Oui. J'ai été bien stupide tiens, d'avoir espérer que cet homme s'interesse à moi et d'espérer une suite, si petite qu'elle soit. D'y avoir cru. Pfff. Pauvre imbécile que je suis. Je suis nulle. Je râte tout. Je les fait fuire… et suis incapable de les garder près de moi. Je demande même parfois si je ne suis pas victime d'un mauvais sort, pour que toutes ces histoires me fassent autant souffrir et se termine sur RIEN. En tous cas, merci de m'avoir lu jusqu'au bout les filles. Vous avez eu du courage (ce fut long, mais j'avais besoin d'évacuer mon chagrin) Je n'attends pas paticulièrement de réponse mais si l'un d'entre vous peut m'aider, m'orienter, me conseiller voire m'éclairer, ou vit peut-être la même chose qui sait, j'accepte vos réponses avec plaisir. 20h58. Toujours aucune nouvelle. Je me sens perdue… Et seule.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


217507
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pourquoi j'ai plus de mal avec les francaises ? - relations amoureuses

image

Bonjour à vous tous. Voilà, depuis mes premiers émois à l'âge de 18 ou 19 ans jusqu'à maintenant (32 ans) , je n'ai eu que des relations de courte durée (mon record 3 mois) , quant au nombre, je me souviens qu'il y a quelques années, j'avais...Lire la suite

Serait-ce le debut d'1 belle histoire ? votre avis - coup de foudre et passion amoureuse

image

Bonsoir, C'est avec le coeur un peu lourd que je vous écris ce soir. Je ne savais pas si je devais créer un nouveau post, alors je vous dis tout ici, au moins, c'est regroupé. Je me suis inscrite sur le forum, il y a quelques jours seulement, et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages