Histoire vécue Amour - Couple > Célibat      (2240 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je souffre d'un bien être personnel

Témoignage d'internaute trouvé sur teemix
Mail  
| 873 lectures | ratingStar_46773_1ratingStar_46773_2ratingStar_46773_3ratingStar_46773_4

Bonjour à tous,

J'écris sur ce forum pour la 1ere fois, (Merci encore au site).

Je me permet donc de poster mes confessions pour d'une part avoir vos réactions, et d'une autre part, sûrement, vider mon sac si remplit.

En deux mots, je suis un jeune homme approchant la 20aine, parent marié, 3 soeurs. Je suis un jeune homme d'assez bonne humeur, j'aime me divertir, apprendre, parler, débattre.

Je suis un meneur de groupe, et j'ai un caractère assez fort.

Depuis quelques temps, je sens un malaise au fond de moi même.

Je n'ai plus connus une situation pareille depuis 3ans. (il y a 3ans, j'ai connu une déception amoureuse, je n'ai jamais pu oublier la fille, et cesser de lui avouer mes sentiments, et elle en profitait lorsqu'elle avait besoin de réconfort ou de conseil. Elle a été le seul amour de ma vie… Depuis j'ai eu plusieurs relations qui nauront jamais duré 2mois et cela a perturbé ma vie (l'échec avec la fille) , mais pas que d'un point négatif, grâce à elle j'ai pu me rendre compte que j'étais trop vulnérable, et j'ai pu donc fortifier mon caractère, arrangez mes défaut de couple (jalousie, étouffement de ma partenaire, ect) ).

Enfin la, n'est plus trop mon problème, j'ai essayer malgré tout de passer au dessus, et de l'oublier (même s'il m'arrive encore de prendre contact avec elle, j'avoue que le simple prononcement de son prénom me perturbe et qu'il m'arrive de relire nos lettres). Je suis célibataire depuis bientôt 8mois. Peut-être cela explique mon attachement à elle ?

Depuis quelque temps donc, je n'arrive plus à dormir en même temps que tout le monde, je ne me couche pas avant 8h du matin et évite le contact avec mes proches, je sens un malaise, un dégoût de tout, je ne mange plus souvent. Je vois juste mes amis pour boire un verre, passez du bon temps, mais j'ai une certaine amertume.

Je me rend compte, que je m'offre de trop aux gens, à mes amis surtout. J'ai toujours été la pour tous le monde, toujours donné le meilleur de moi-même pour mes amis et depuis ces vacances, je me rend compte que j'en donne peut-être de trop, et ne recevant pas grand chose en retour. Je me sens inutile, seul.

Je me demande, ou j'en suis maintenant dans ma vie. Je n'ai pas à me plaindre, je poursuis ma vie comme je lentends, ne manque de presque rien, mais il y a cette chose au fond de moi que je n'arrive pas à comprendre.

Je voudrais juste savoir quel est mon problème pour trouver une solution, mais même cela je n'arrive pas à le faire. Peut-être grâce à une aide d'un professionnel je pourrais mieux comprendre ? , mais je n'ai pas envie de raconter ma vie à un inconnu qui me jugera, je préfère rester d'une certaine façon anonyme.

Peut-être, ai-je simplement peur de la réponse q'un pro pourrait me donner ? , enfin je n'en sais plus trop.

Tellement de questions passent dans ma tête, et être démunit devant ce problème qui se passe en moi, me blesse tellement.

Je suis une personne à fleur de peau malgré mon caractère fort. Je fonctionne beaucoup avec mes sentiments malgré ma "carcasse d'homme"

Je n'arrive plus à m'amuser comme avant, n'arrive plus à profiter du moment et analyse presque tout, les gens, leurs paroles, leurs gestes.

J'ai pris la décision de prendre plus de temps pour moi, que ce soit d'un point de vue vestimentaire ou même de l'écoute de moi-même. Mais rien ne change, enfin je ne sais pas quoi faire pour aller mieux, ou pour comprendre ce qui ne va pas au fond.

J'essaye de m'éloigner de mon groupe d'amis qui le ressent. Mais j'ai eu une saturation des gens, de leur hypocrisie, de leur double jeu et de leur différente facette. Je ne suis pas la personne la plus sincère au monde, mais je n'aime pas qu'on me double. Mente, m'invente des ? Choses et la pire chose qu'on profite de moi ou de ma gentillesse.

Je pense que j'ai toujours fonctionné avec les amis depuis quelque mois (que je suis seul) , et voilà que quand je me trouve seul je me sens handicapé, il me manque quelque chose. Beaucoup on une vie à part, une copine, une activité ou une chose semblable, pour "s'occuper".

Mais depuis 2ans, à part mes études, et mon travail dans le milieu de la nuit, je n'ai rien. Ne pensez pas que je ne fais quhiberner chez moi pas deux personnes sont à l'extérieur autant que moi. Mais il est vrai que depuis un bout de temps, je ne mamuse presque plus, peut-être trop de travail et trop de pression, Enfin je me sens vivre avec mes amis donc il n'y as pas de problème, mais quand ils ne sont pas la, je ne supporte pas rester chez moi avec des parents qui n'ont rien avoir avec moi, ils ont construit leur idée sur des bases qui ne sont pas les mêmes que les miennes, mais j'ai appris à grandir avec donc je ne pense pas que cela me pose trop de problème.

Je pense juste avoir besoin d'une épaule sur laquelle me reposer, mais je ne la trouve pas. Je sais que les amis sont importants, mais je n'arrive pas à leur avouer mon problème qui n'a ni queue ni tête. Côtés demoiselles, les seuls personnes qui s'offrent à moi ne sont pas assez mature à mon goût. Même si cela peut paraître très prétentieux de ma part, je un ras le bol de tout recommencer à zéro, de devoir "faire l'éducation" de mes partenaires, de leur dire qu'il y a des choses à ne pas faire, à ne pas dire, malgré la situation, malgré l'état.

Servir de prof ou de papa m'insupporte.

Je cherche toujours et encore ma double qui pourra m'aider lors de ce genre de problème, je me demande peut-être si finalement ce n'est pas juste un pont sur lequel je passe et que bientôt ce sera finit, quand j'aurais passé ce "pont" et trouve cette fille…

Mais pourquoi me mettrais-je dans de tel état pour si peu ? Je pense bien vivre mon célibat, je ne suis pas un chien en chaleur, et j'aime jouer de ma liberté.

Enfin, est-ce que cette situation qui me parait si insurmontable est normale ? Je me sens frustré de ne pas pouvoir répondre à cette question. Ne suis-je peut-être pas assez adulte pour comprendre ?

Pour finir, J'espère avoir été assez clair, et ne pas en avoir raconté de trop sans pour autant être précis. Si je peux répondre à quels questions que se soit en plus, faite le moi savoir.

Je vous remercie d'avance pour vos réponses.

Bien à vous,

Ps : Orthographe imparfaite, je le sais… Sorry !
  Lire la suite de la discussion sur teemix


46773
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pourquoi j'ai plus de mal avec les francaises ? - relations amoureuses

image

Bonjour à vous tous. Voilà, depuis mes premiers émois à l'âge de 18 ou 19 ans jusqu'à maintenant (32 ans) , je n'ai eu que des relations de courte durée (mon record 3 mois) , quant au nombre, je me souviens qu'il y a quelques années, j'avais...Lire la suite

Serait-ce le debut d'1 belle histoire ? votre avis - coup de foudre et passion amoureuse

image

Bonsoir, C'est avec le coeur un peu lourd que je vous écris ce soir. Je ne savais pas si je devais créer un nouveau post, alors je vous dis tout ici, au moins, c'est regroupé. Je me suis inscrite sur le forum, il y a quelques jours seulement, et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages