Histoire vécue Amour - Couple > Coup de foudre      (2712 témoignages)

Préc.

Suiv.

Coup de foudre quand on est déjà en couple

Témoignage d'internaute trouvé sur polyamour
Mail  
| 3005 lectures | ratingStar_15_1ratingStar_15_2ratingStar_15_3ratingStar_15_4

Bonsoir,

Je poste un nouveau sujet ici pour parler de ce que certains appellent le "coup de foudre". Je sais que ce n'est pas forcément au coeur de la problématique du polyamour, mais en un sens, si on considère qu'on peut vivre un coup de foudre en étant déjà amoureux (se) de quelqu'un par ailleurs, et si on considère de plus que le sujet de ce forum est aussi l'amour, je me dis que le sujet n'est pas totalement déplacé…

J'espère que vous pourrez m'aider et/ou apporter vos témoignages.

J'ai ressenti il y a un peu plus d'un an ce qu'on appelle communément un "coup de foudre", vis-à-vis de quelqu'un que je voyais alors pour la première fois.

Je n'entends pas par là que je suis tombée amoureuse de lui, je ne peux même pas savoir si je le suis aujourd'hui, car je le connais très peu.

Mais j'ai eu ce trouble immédiat, à la seconde où je l'ai vu. Je devais passer environ une heure avec lui (enfin, nous n'étions pas seuls) et je n'arrêtais pas de me répéter "ne le regarde pas, ne le regarde pas" parce que j'avais peur de perdre totalement mes moyens si je le regardais dans les yeux, et que dans le contexte où nous étions, j'avais plutôt intérêt à me concentrer… peut-être aussi que j'avais peur, inconsciemment, qu'il lise mon trouble dans mes yeux, et que cela me gênait.

Je n'ai jamais vécu cela auparavant. Je suis toujours tombée amoureuse de gens que je côtoyais déjà beaucoup (depuis 1 an grand minimum) , et même ceux par qui j'ai "seulement" été attirée, je les fréquentais toujours depuis un bon moment (en général plusieurs mois) lorsque cela arrivait.

Après ce premier contact, j'ai immédiatement considéré, malgré la force de l'attirance que je ressentais, que ce n'était qu'une attirance passagère, que ça me passerait.

J'ai accepté ce sentiment, sans pour autant en faire grand cas. Oui, j'étais persuadée que c'était passager. J'en ai même parlé à un ami, comme ça, sans trop prendre la chose au sérieux, et il m'a dit "ah oui, c'est une histoire de phéromones".

Aujourd'hui, plus d'un an après, j'ai des sentiments de plus en plus forts pour cet homme. Nous ne nous sommes vus que 6 ou 7 fois en tout (je sais, ça peut paraître assez dingue…) , je ne le connais pour ainsi dire pas du tout.

J'ai eu l'occasion de discuter avec lui deux fois (je veux dire, en-dehors du cadre où nous nous voyons habituellement) , il a l'air gentil mais je ne peux pas vraiment me rendre compte de sa personnalité comme ça.

Tout ce que je sais, c'est que sa présence me ravit, que je donnerais beaucoup pour simplement le voir (lorsque je sais où le trouver, je vais jusqu'à passer discrètement - du moins j'essaye - devant l'endroit où il se trouve, dans l'espoir de l'apercevoir par une fenêtre ou dans l'entrebâillement d'une porte… enfin, si mon emploi du temps le permet, car je ne chamboule pas tout mon emploi du temps exprès pour cela non plus, même s'il m'est arrivé de faire un détour en rentrant chez moi pour passer devant l'un des bâtiments où il travaille, dans le fol espoir de le croiser, ce qui ne s'est jamais produit et me fait en général perdre une quinzaine de minutes…). C'est un peu comme une drogue. Lorsque je le vois, même si cela consiste juste à l'apercevoir de loin une ou deux minutes, je deviens euphorique.

Lorsque je suis en sa présence, je me sens vraiment dans un autre état, et ça n'a rien à voir avec les simples attirances que j'ai pu avoir pour d'autres gens (il m'est arrivé plusieurs fois d'avoir une attirance pour quelqu'un, et à chaque fois j'ai très bien fait la différence entre l'attirance, et ce que j'appelle l'Amour ; là, je ne peux pas jurer que je suis Amoureuse, mais c'est bien plus fort qu'une "simple" attirance).

C'est plutôt un état agréable. Du coup j'aime être en sa présence, je recherche sa présence, même si j'ai beaucoup de mal à me concentrer dans ces circonstances. J'aimerais le connaître mieux, j'en ai vraiment envie. Cela me désole de ne rien savoir de lui.

En fait, je me sens totalement subjuguée. Et en même temps, l'autre fois, je l'ai regardé attentivement (enfin, pas trop j'espère, il ne faudrait pas qu'il l'ait remarqué et que ça l'ait gêné ! ) : physiquement, il n'a vraiment rien de "spécial". Il est mince mais peut-être un peu trop : il n'a pas le corps d'un sportif. Bon, il a les yeux bleus… :-) mais à part ça, je ne lui vois aucune qualité particulière que je ne pourrai déceler chez un autre. Il n'a même pas de comportement charmeur ou dragueur, cette façon d'être qu'ont certaines de mes connaissances (dont un ami sur qui j'ai bien craqué à une époque). Il me paraît juste "gentil". Normal, quoi.

Certes, au niveau scolaire, il a plutôt connu un parcours de surdoué (du moins au-dessus de la moyenne dirons-nous, et ce si mes sources sont exactes). Mais moi aussi j'étais en avance à l'école, bien que n'étant pas arrivée à son niveau. Ce serait ça qui m'impressionne tant ? J'en ai rencontrés d'autres comme lui alors, je n'en suis pas sûre.

Et puis dans l'ensemble, il ressemble juste à quelqu'un de "normal" ; je m'en rends compte, et pourtant je suis subjuguée…

Je ne prétends pas pour autant l'Aimer, car comme je le disais plus haut, je considère que je ne peux pas être certaine de mon Amour pour quelqu'un que je connais à peine. Mais la passion que je ressens semble de plus en plus favorable à la naissance d'un Amour, fut-il unilatéral…

Mon ami (pour ceux qui ne le savent pas, je vis avec lui depuis 6 ans) trouve que je suis un peu frappadingue et que j'accorde trop d'importance à ces sentiments.

Pourtant, je ne peux pas m'empêcher d'éprouver des sentiments très forts, que l'homme dont je vous parle soit présent ou non, d'ailleurs (il me suffit de voir son visage dans ma tête, et je deviens à moitié euphorique…). Je veux bien croire qu'il y ait une part de cristallisation (mais je crois qu'il y en a au début de toute histoire qui comporte une attirance, quelle que soit la nature de cette attirance).

Mais quand même, est-ce que je suis folle ? Déraisonnable ?

Je cherche un moyen de créer une discussion avec cet homme, et ce n'est pas évident dans le cadre où nous évoluons. Je ne souhaite pas le laisser "filer" comme cela et le regretter toute ma vie. Même si les sentiments que j'éprouve ne sont pas réciproques, il pourrait devenir un ami, je ne demande pas mieux, et je serais très heureuse qu'il le devienne.

La seule chose qui me fait peur, c'est de le perdre de vue, de ne plus avoir de ses nouvelles… et si je ne fais rien, c'est ce qui va arriver dans quelques mois, car nous ne serons probablement plus appelés à nous revoir.

J'aimerais savoir ce que vous en pensez.

Parce que je ne le connais pas, devrais-je laisser tomber ?

Alors que j'éprouve des sentiments très intenses, je ne devrais pas y accorder d'importance ? Alors que ces sentiments me rendent plus heureuse que je ne l'étais déjà ?

Bien sûr il y a un revers à la médaille : je commence à avoir besoin d'exprimer mes sentiments, de dire à cet homme ce que je ressens, même si ce n'est pas réciproque. D'où mon souhait de nouer un dialogue, même si je ne sais pas comment faire ; pour moi, C'EST important.

Cela compte pour ma tranquillité d'esprit ; le statu quo n'est plus satisfaisant. Le pire pour moi, c'est de ne pas savoir ; et surtout de me dire que je pourrais très bien ne jamais le revoir si je n'agis pas…

Est-ce que j'ai tort d'accorder de l'importance à tout cela ?

Je vous rassure, je n'ai pas pour autant arrêté de vivre non plus !

Je n'occupe pas 100% de mon temps à penser à lui, loin de là. Très loin de là ! (et heureusement d'ailleurs car ça m'empêcherait de travailler, de dormir et de faire plein d'autres choses…).

Si vous avez des témoignages, cela m'aiderait car je n'ai jamais vécu de "coup de foudre" auparavant, et pour tout vous dire, j'étais persuadée que les gens exagéraient la chose et que cela n'existait pas… alors je me sens un peu perdue.

J'aimerais donc savoir : avez-vous déjà vécu un coup de foudre ? Celui-ci a-t-il déjà débouché sur un Amour (unilatéral ou bien réciproque) ?

Je remercie d'avance tous ceux qui auront le courage de lire ce long message en entier, et ceux qui pourront me fournir des conseils ou des témoignages.
  Lire la suite de la discussion sur polyamour.info


15
b
Moi aussi !
8 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par Lachichoune | le 03/08/10 à 18:38

Sa tombe bien jai deja ressenti ce genre de chose , sa peut arrivé , mais étant donner que tu as quelqun sa serai bete de le faire souffrir , pour une personne que tu ne connais pas . Si tu veux garder ta relation nessay pas de le connaitre d'avantage , sa te fera souffrir et douté de tes sentiments envers la personne avec qui tu es , Mais si tu veux du nouveau et que tu es prete à prendre le risque , fonce , mais reflechi quand meme à ce que tu veux vraiment .

Histoires vécues sur le même thème

L'amour m'a tue.. - relations amoureuses

image

Bonjour tout le monde, je viens ici parlé car dans la vrai vie, je parle a personne, je reste enfermé sur moi même, dans ma chambre, sur mon ordinateur.. Bon bref… Y'a 1 jours ma copine a mi un terme a notre histoire qui a duré 2ans7mois.. J'ai...Lire la suite

Que puis je esperer ? - relations amoureuses

image

Voilà je vous explique mon histoire, il y a un an, une fille de mon sport (athlétisme) m'a abordé par facebook, on a commencé par parler et tout, puis je ne sais plus comment s'est venu mais l'on a échangé nos numéros, on s'est alors assez...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages