Histoire vécue Amour - Couple > Coup de foudre      (2712 témoignages)

Préc.

Suiv.

Pourquoi ne pas mourir ? la vie est vaine

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 19/09/10 | Mis en ligne le 07/05/12
Mail  
| 141 lectures | ratingStar_251741_1ratingStar_251741_2ratingStar_251741_3ratingStar_251741_4
Oui, il y a des périodes de la vie où l'on se pose ces questions et puis, un jour on ouvre les yeux et on remarque un sourire, on ouvre les oreilles et on entend une parole amicale… et peu a peu tout doucement, la vie retrouve ses couleurs. Si on a de la chance et qu'on tombe amoureuse, (amoureux) si on ose le montrer et que c'est réciproque alors, on remet toutes ces interrogations à plus tard… et on profite de l'instant présent… Puisque tu as repris tes études (quel niveau ? ) regarde autour de toi, il y a peut-être quelqu'un qui te regarde et n'ose pas… Qu'est-ce que tu risques ? PS, Mon fils était "au fond du gouffre" il y a quelques mois (prise de risque, hôpital…) il vient de nous présenter une copine dont il a l'air très amoureux, elle aussi retrouve le sourire grâce à lui… Si tu savais comme cela nous fait du bien de le voir enfin heureux… Arrives-tu à parler à tes parents ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


251741
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

L'amour m'a tue.. - relations amoureuses

image

Bonjour tout le monde, je viens ici parlé car dans la vrai vie, je parle a personne, je reste enfermé sur moi même, dans ma chambre, sur mon ordinateur.. Bon bref… Y'a 1 jours ma copine a mi un terme a notre histoire qui a duré 2ans7mois.. J'ai...Lire la suite

Que puis je esperer ? - relations amoureuses

image

Voilà je vous explique mon histoire, il y a un an, une fille de mon sport (athlétisme) m'a abordé par facebook, on a commencé par parler et tout, puis je ne sais plus comment s'est venu mais l'on a échangé nos numéros, on s'est alors assez...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages