Histoire vécue Amour - Couple > Disputes      (4984 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bafouée et délaissée

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 705 lectures | ratingStar_105349_1ratingStar_105349_2ratingStar_105349_3ratingStar_105349_4

Le jour de mes 23 ans, j'ai rencontré un garçon. Il me semblait merveilleux. Coup de foudre réciproque… Malgré son travail qui l'engageait aux quatre coins de la france et 200 km de distance de son domicile au mien, il venait me voir tous les WE, quitte à faire 700 km pour venir me voir, il m'appellait 10 fois par jour, sans parler des textos.

Un mois après notre rencontre, je tombe enceinte accidentellement. Il est prêt à le garder, je ne peux pas. Je préparais mon concours d'allocation recherche pour mon doctorat de droit, je m'étais tellement battue pour réussir mes études.

Le jour de mon IVG, il est là sans être là, je ne comprends pas, s'ensuit un mois de conflit, le choc émotionnel post-IVG, si j'avais su ce qui m'attendait.

Notre relation continue sa route. Mais parfois, des mots, des gestes qui fusent, qui trahissent un aspect d'égoisme, d'irrespect, je me défends, je suis une fille au caractère volcanique, ce n'est rien encore.

Une nuit de septembre, son meilleur ami (mon voisin d'en face, chez qui je l'ai rencontré) le réveille. Je sors ma tête par la fénêtre, je me fais agréssée verbalement gratuitement et injustement. Mon ami ne m'a pas défendu… Je me suis sentie seule et sans soutien. Malgré les circonstances de l'amitié, j'aurai aimé que mon homme me défende et rétablisse ma dignité.

Rien, son ami ne me présente aucune excuse, il me dénigre quand je le croise dans la rue, mon ami a continué à entretenir des relations normalisées avec ce garçon comme si de rien n'était… Je vous laisse imaginer le nombre de disputes incalculables qu'il y a eu, à chaque WE où il venait me voir, que son ami l'appelait, et qu'il me laissait en plan, seule, je vous dispense des détails…

Cette histoire a été source de différends pendant des mois, il ne comprenait pas ma souffrance de le voir indifférent aux méchancetés de son ami qui ne se génait pas de me dénigrer auprès de mon copain.

Et la goutte d'eau qui a fait déborder le vase : son absence de soutien lors du décès de mon grand père.

Il n'a pas compris ma peine, ma douleur. Je le saoulais, je lui prenais la tête, il avait besoin de souffler…

Les we de nos rencontres se sont espacés, on se disputait souvent au téléphone. J'ai voulu rompre des centaines de fois, il ne voulait pas. Je lui ai demandé de prendre conscience de son égoisme et de son incapacité à être présent lorsque j'avais besoin de lui.

Je sais me disait-il, cela ne l'empêchait pas de rester chez lui pour faire de la moto avec un nouveau pote (qui lui a bien monté la tête) , pendant que moi, je me vidais psychologiquement et physiquement (je dormais toute la journée, Perte de 6kg).

Je lui prenais trop la tête…

Le 24 mars, je décide de rompre, il est d'accord. Il me relance, je cède, il recommence. Au plus bas de ma forme, je décide de partir seule en turquie. Me ressourcer, reprendre forme. Il apprend mon départ, il panique, il m'en veut, il décide de rompre.

Je suis partie le 20 avril. Les deux premiers et deux derniers jours de mon séjour, il m'appelle en Turquie. Que fais tu ? Est ce que tu te fais draguer ?

Il m'appelle le jour de mes 24 ans, le jour de nos un an, il décide de me quitter, je ne peux pas te donner ce dont tu as besoin dit-il !!

Je lui demande de me promettre de ne plus me rappeler, de ne plus revenir vers moi, il refuse.

Je décide de changer mon numéro. Mon coeur saigne, mais je suis libérée, plus obnubilée par mon téléphone (300 euros de facture mensuelle, pour toutes ces disputes interminables).

Je lui écris un dernier mail pour lui vider mon coeur, il me répond séchement, lol.

Je croyais que tout était fini, que j'allais faire mon deuil, mais une semaine plus tard, je découvre une nouvelle facette de sa personnalité.

Mon voisin d'en face (un autre, le colocataire du premier et meilleur ami des deux) m'attrape et me relate une soi disant rumeur d'homosexualité que j'aurais fait courir à son sujet via mon ex. J'ai eu mal, parallèlement je m'en suis pris plein le grade par ce fameux voisin.

Voilà mon histoire, 5 mois de bonheur, 7 mois de descente aux enfers, 6 kg de perdus, 4 mois de travail perdu sur ma thèse et je croyais qu'il m'aimait, lol.

J'ai été longue mais je veux vous dire à vous amis virtuels que je ne laisserais pas son souvenir me détruire. La vie m'a donné toutes les potentialités pour réussir et personne ne mérite que je me détruise pour elle.

J'ai décide de reconstruire ce qu'il a brisé en moi, grâce à un psy, il a tout perdu, le meilleur reste à venir pour moi.

Mon amour, il ne l'a pas mérité et il ne retrouvera plus personne comme moi,
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


105349
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je vie au travers d'un homme qui n'est pas honnete - histoires d'amour

image

Bonsoir, voila 3 ans bientôt que je suis en couple avec mon copain. On habite ensemble depuis 1 an, nous sommes complice amoureux, on étais bassé sur la confiance et le ''on ce dit tout'' .. Mais voila, au début que l'on c mis ensembles il allais...Lire la suite

Totalement perdu... me quitte-t-elle ? - affaires de couples

image

Bonjour/bonsoir tout le monde. C'est la première fois que je fais un sujet sur Doctissimo, et je ne pensais pas en arriver là un jour. J'ai rencontré une fille sur le net il y a plusieurs mois, et on s'est mis ensemble ; c'était une relation un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages