Histoire vécue Amour - Couple > Disputes      (4984 témoignages)

Préc.

Suiv.

Bf de 4 ans et sur le point de tout plaquer même si je l'aime

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 91 lectures | ratingStar_260533_1ratingStar_260533_2ratingStar_260533_3ratingStar_260533_4
Ambreaubin, j'espère que ce que je vais te raconter va te rassurer. En lisant ton post je ne peux que réagir. Tout ce que tu racontes est presque mot pour mot ce que j'ai vécu avec ma belle fille jusqu'à il y a encore peu de temps. Je l'ai connue à 3 ans. Elle était seule avec son papa depuis quelques mois, en garde alternée, sa maman étant partie avec son nouveau prétendant et ayant imposé ce fonctionnement. Donc, j'ai eu également droit à tout ce que tu racontes. Mensonges pour semer la zizanie, pleurs accusant mon fils de l'avoir tapée, irruption dans notre lit la nuit, etc. En plus j'ai eu droit à la mère qui, car elle était justement sa mère, se permettait de régenter notre vie à distance quand elle ne se payait pas une visite des lieux quand elle avait "oublié" un truc ou venait chercher sa fille. Quand nous avons commencé à vivre ensemble (vu le départ difficile -on testait les w-e puis les vacances- on a un peu attendu) il a fallu que je continue de me battre contre cette petite pour montrer que j'avais ma place dans cette maison (et mon fils aussi, car elle ne se génait pas pour lui dire que la maison était à elle et à papa pas à lui). Il a aussi fallu qu'avec mon homme on revoie son éducation. La laisser faire tout ce qu'elle voulait allait bien quand on n'était pas tous sous le même toit, mais une fois la décision prise de nous installer il a vite fallu rectifier le tir car devant les pleurs de mon fils qui trouvait injuste qu'elle fasse tout ce qu'elle veut et que lui soit puni. Cela a pris beaucoup de temps. En parallèle il m'a fallu convaincre mon homme que non je n'étais pas jalouse de son passé, ou de l'affection qu'il avait pour sa fille, mais que vraiment j'avais une place à défendre. Nous avons vu un thérapeute de couple pour nous aider. Pendant ma grossesse. On n'a parlé que d'elle, ses problèmes, ses difficultés, et de sa mère biensûr. On a continué de gérer les coups de sa mère, essayer de nous tenir à notre décision de loger tout le monde à la même enseigne. Malgré tout, et avec l'aide de la mère qui voyant qu'on progressait ne s'est pas génée pour me faire passer pour celle qui avait brisé leur ménage, on en a bavé. Ceci dit on a tenu. Parce qu'on s'aime je pense. Et pourtant que c'est difficile. Ça l'est toujours. Seulement depuis l'année dernière, le papa a réalisé beaucoup de choses. Les scènes et disputes entre nous de plus en plus violentes, mon intention de me protéger et protéger mes fils face à cette "menace" ont aidé je pense. Il a commencé à écouter un peu, à observer les attitudes de sa fille à constater qu'effectivement c'est elle qui avait mis un coup de pied à mon fiston et qui venait nous voir en pleurant, qu'elle mentait à son papa prétendant que j'étais méchante avec elle en refusant de la nourrir ou coiffer… Il s'est réveillé. Réveil salutaire. Mais douloureux car ça a été très difficile d'admettre à quel point il avait pu louper ces détails qui faisaient toute la différence, et puis douloureux pour notre couple. Car toutes les disputes et moments ou il m'a reproché de la jalousie, ou de détester sa fille, ou d'être dure etc. Ont forcément laissé des traces. Mais on tient. On cherche des solutions, et on espère tenir le bon bout. Devant les tentatives de manipulation de la mère et de la fille, il est en pleine réflexion et se demande s'il devrait abandonner la garde alternée. Je ne pense pas que ce soit la solution (pourtant ce serait la facilité pour moi… enfin débarrassée ! ) car au fond je sais que cette petite est victime de ce système dans lequel on est, en grande partie à cause de l'ex qui pensait pouvoir jouer la famille idéale avec mon homme tout en ayant le sien… une grande malade. Bref. Tout cela pour te dire que tu n'es pas seule, que c'est un effort permanent, mais que finalement, après bientôt 4 ans je suis toujours là. J'aime mon homme, et je ne veux pas le perdre. On est proche de l'équilibre, même si tout est fragile et qu'un rien peut nous faire basculer dans la crise. Mais en tout cas je sais aujourd'hui qu'il me comprend enfin (il lui a fallu du temps mais vaut mieux tard que jamais) cf son post demandant aux BM de lui expliquer. Et qu'il est déterminé à nous défendre, nous la famille, plutot que nous demander de nous sacrifier pour l'amour de sa fille qui la pauvre n'est avec nous qu'une semaine sur deux… Une question avant de finir. Les tiens, comment vivent ils tout ça ? Pense à bien leur en parler. Mon fiston voit tout ce qui se passe, et parfois quand je lui dit qu'il a le droit de m'en parler et de me dire si ça ne va pas, il est déconcertant de réalisme. Je te laisse, mes petits (et ma BF) m'attendent. Parle à ton homme, répète lui ce que tu ressens, et il finira par l'entendre… le mien l'a bien fait récemment… (il y a quelques mois). Courage, vraiment.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


260533
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je vie au travers d'un homme qui n'est pas honnete - histoires d'amour

image

Bonsoir, voila 3 ans bientôt que je suis en couple avec mon copain. On habite ensemble depuis 1 an, nous sommes complice amoureux, on étais bassé sur la confiance et le ''on ce dit tout'' .. Mais voila, au début que l'on c mis ensembles il allais...Lire la suite

Totalement perdu... me quitte-t-elle ? - affaires de couples

image

Bonjour/bonsoir tout le monde. C'est la première fois que je fais un sujet sur Doctissimo, et je ne pensais pas en arriver là un jour. J'ai rencontré une fille sur le net il y a plusieurs mois, et on s'est mis ensemble ; c'était une relation un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages