Histoire vécue Amour - Couple > Disputes      (4984 témoignages)

Préc.

Suiv.

Concours d'écriture. strawberry.

Témoignage d'internaute trouvé sur momes - 02/08/11 | Mis en ligne le 11/05/12
Mail  
| 136 lectures | ratingStar_253732_1ratingStar_253732_2ratingStar_253732_3ratingStar_253732_4
~ BONJOUR EST BIENVENUE SUR CE TOPIC ! ~ C'est moi qui continue le topic [Concours d'écriture] de Strawberry, car elle même est participante. Voilà comment se déroulera le concours : A chaque manche, je vous donnerais 3 thèmes, et vous choisirez. Si aucun ne vous convient, vous aurez 1 bonus, que vous utiliserez à votre guise, Mais il n'est valide qu'une seule fois. Le bonus sera que je vous donnerais 2 autre thèmes , et là vous aurez l'obligation de choisir entre ces deux. Pour la première manche, les trois thèmes seront : -Peur. -Amour. -Humour. Comme la dit sur son topic Strawberry. Si j'en donnais un autre, ceux qui avaient déjà commencer… Les participantes : -Strawberry- Bueno's. Pfu. L0uL0u. Kritter. Jury : Zane. Weezy. Celui qui s'occupera de trouver le plus de fautes possible : Il faut donc qu'il soit bon en Français : -Pfu. -L0uL0u-is-back. Adel0unette. Voilà. En suite, il y aura des règles. -Pas d'insultes. - Pas de tricherie, c'est à dire pas de google . -Le texte doit-être de VOUS et non pas d'une histoire à la dernière page de Livre, bd's. -Si vous êtes la pour floodez, ce topic n'est pas pour vous. -Le texte ne doit pas être court, il doit être convenable. -Le jury enlèvera des points pour les fautes d'orthographe. A vous d'essayaient que le texte soit 'clair' le moins confus possible, sinon, quelques point seront enlevaient. Voilà, j'espère que vous pourrez vous divertir avec la suite du concours de Strawberry. Merci de déposer vos inscriptions sur ce topic. PS : Les manches seront notés sur 20. Le jury et moi même allons décidés du barème et vous transmettre cet info le plus vite possible. Les inscriptions sont terminés vous avez jusqu'au Vendredi 12 août pour déposées vos textes. Les textes : -Strawberry- Un vampire dans ma cave. Moi, Laura Blender, et ma soeur Cindy, ne savions pas que le lendemain allais être un jour très très spéciale. Tous commença lorsque nous décidions d'aller aider notre maman à trier le linge sale dans le salon. Nous avons trier jusqu'a 21H50.A ce moment précis, nous entendions des bruit sourd… -BOUM BOUM BOUM ! Ce fut la peur de notre vie. Et cela recommença : -BOOM BOOM BOOM ! C'était trop mystèrieux pour que je ne m'arrête la . La nuit fus très longue et je ne réussi a m'endormir que peu de temps avant que mon reveil ne sonne. Toute la journée, je repensa au bruit sourd et inéxpliqué de la veille. J'étais décidé, ce soir j'irais voir ce qui ce passe dans ma cave. Ce ne fut qu'a 17H que je dis a ma soeur que nous allons y aller. Pendant les deux heures qui suivent elle me supplia pour ne pas y aller : -Nôus n'allons pas y aller, hein, tu rigolais non ? Ou encore. -S'il te plait, je t'en supplie ! N'y vas pas, et en tout cas je n'y irais pas. Mais elle accepta. Je trouve que ma soeur est facile a convaincre parfois même avec gentillesse. Le dîner me donna de l'énérgie pour descendre les 16 marche qui me sépare de la vérité. Mon beau-père ne fis que parler de son entreprise. Ma mère s'énèrva et cria sur mon beau père car il se ventais trop. Et ça y est, un dispute en plus. Ça les occupera un moment. Pendant ce temps, j'allais m'équiper de tout ce dont j'aurais besoin : Lampe torche, loupe, couteau suisse, caméra et couverture noire. Et ma soeur fis de même. Lorsque nous finissions de nous préparer, ma mère nous appela. -Les fille, s'il vous plait aller chércher votre beau père, car il est parti a pied, essayez de le ratraper a vélo. Nous emfourchâme nos vélo a la recherche de Tom. Nous fîmes 1 kilomètre et demi pour le rattraper. Il monta sur mon vélo après l'avoir convaincu de revenir a la maison. Je monta sur le porte bagage et nous retournions a la maison. Cette fois si, nous somme décidée, nous allons dans la cave ! Bueno's. J'ai peur du futur, peur de mon avenir. Je ne sais pas quoi faire. Je panique. Peur de me retrouver à la rue avec c'te foutue crise. C'te crise de m. Erde. Chaque jour je ne cesse de penser, que je ne serais pas à la rue. Puis j'ai peur de lui. Je n'en peux plus ma vie ne tient qu'à la peur. Je suis pas logique. Je ne suis qu'une c. Onne de meyrde ? Franchement tu veux savoir, je n'arrive plus à vivre, je ne vis plus. A cause de c'te foutue peur. Avoir peur de ça encore ça va. Mais mes vrais problèmes, y avez-vous pensé ? Peur de c'te foutue vie. Peur de mourir. Ok, ok c'est rien. Mais j'me sens mal. La peur ? J'en pleure d'avance… Mais pourquoi n'ai-je que ce foutu mot dans ma foutue bouche ? Mystère, mystère. J'me vois déjà alcoolique, fumeuse de pétard alors que j'ai promis de ne jamais en prendre. Comme Amy Whinehouse. Vous savez la morte là ! Avec une voix sublime. Bref j'ai peur pour ma santé aussi. Mourir d'un cancer des poumons. Demain mourir. Impossible ? Impossible n'est pas français n'oublie pas, même pour les trucs comme ça. Ah & au fait jamais dire jamais ? Tu t'es contredit deux fois. Je ris. HA HA HA ! Bref je suis une fille qui fait de l'humour alors que c'est une grosse sans vie vivant dans la peur. Un monde de fou. Et tu me dis ça à peine maintenant ? Je ris, je ris. Et puis j'me vois mourir d'un tsunami. Ouaaaaaaah j'ai trop d'imagination. J'espère changer, enfin JE VAIS CHANGER (Waaaaaaaaaaah j'ai le temps de changer, non ? Pfu. Le Ciel pleure de désolation, le Ciel crie de ses visions. Il revêtit son habit de deuil qu'il ne veut plus quitter, loin, très loin dans le Grand Nord en hiver afin que ses habitants hors du commun, libres et en plein accord avec ce qui les entoure aient un minimum de recul par rapport au monde moderne d'où, malgré les motoneiges troquées contre les traîneaux, ils restent sauvés et savent encore délecter les présents les plus hivernaux au monde du tout-puissant autour d'un feu, de rires et d'amour. Le Ciel nous aime tous, veut que nous agissions dignement avec nos confrères et nous le démontre en nous offrant le plus beau spectacle estival chaque année, pour que nous, hommes, nous émouvions autour d'une magie venue d'ailleurs et prenions exemple sur ces âmes, pour que notre chagrin laisse place au bonheur simple que nous ne pouvons savourer par notre propre volonté, victime de la société actuelle où notre propre plaisir compte plus que celui de notre prochain, où l'abondance a trop d'importance. Le Ciel fait preuve de clémence et essaie d'être un entremetteur valable, déployant mille et un efforts qui n'aboutissent pas, seuls ceux relativement éloignés de nos terres malsaines préservent leurs valeurs morales. Le Ciel continue encore de pleurer, pleure-t-il pur ou pleure-t-il acide ? Ce moyen de paiement malodorant et tâchant, qui, pourtant, rempli d'estime par le monde entier, tue et change. N'a-t-il pas encore fait ses preuves de nuisibilité quant à la fraternité des uns et des autres, quant à la bleuté du Ciel et la sainteté de notre environnement ? Peu importe les obstacles, humains ou matériels, quand nous désirons. Trop d'obstinée achève. Nous nous imposons des frontières, qui, selon notre morale, derrière celles-ci, nous devons nous résoudre à ne pas aimer et attaquer. Il y avait 1 chance sur 20 milliards pour que des centaines de millions d'hommes se battent et peuplent la terre de cette façon et pas d'une autre, nous sommes "chanceux" . Chanceux de la misère dans lesquels vivent, chanceux des mères qui voient ceux qu'elles aiment partir pour ne peut-être plus jamais revenir, chanceux de la facilité avec laquelle nous arrivons à ce que le règne animal étouffe, chanceux d'avoir pu être dotés d'une telle intelligence dont nous faisons mauvaise utilisation. Le hasard a été méprisant. Le Ciel s'est arrêté de pleurer. Peut-être a-t-il lu ce texte et s'est-il rendu compte que l'on pense à lui parfois, et que l'on pense aussi à l'objet de son malheur. Le Ciel a l'air ému par ceci témoignant que l'égocentrisme est parfois mis à l'écart ; sa longue cape grise qui l'orne tristement depuis quelques jours s'en est allée. "Homo homini lupus eit" . L0uL0u. Certains t'ont fait pleurer, princesse. Je ne suis pas mieux que ceux-là, sûrement. Beaucoup t'ont fait rire. Je crois que moi aussi j'y parviens. Il y a des jours comme ça où je te regarde, des jours comme ça où le simple fait d'être près de toi rassasie tous mes sens. Tu m'éblouis bien sûr, par ta prestance, et le son de ton rire est la plus douce des musiques. Et puis il y a ce parfum entêtant, enivrant, naturel, qui m'obsède lorsqu'il est là, qui me manque quand je ne le retrouve pas. C'est si simple, de revivre, aussi simple que de toucher ta peau. Et ta bouche a le goût de ces matins parfaits, où l'on se réveille près de l'être aimé. Et c'est toujours le cas, puisque chaque jours je me réveille près de toi, et je suis l'homme le plus heureux du monde. Qu'espérer de mieux que cet amour si total, si accomplissant ? Je sais te lire, tu sais me dire, d'un regard, sans même une parole, depuis le départ. Cette rencontre si banale, ce sourire complice échangé au cours de cette soirée tellement anodine et pourtant tout sauf ordinaire, crois-tu qu'un jour nous les oublierons ? Tu es là, toi, chaque jour, et en toi il y a aussi cette jeune fille timide que je rencontrais il y a 10 ans, si douce mais pourtant si vivante, et il y a aussi celle que tu seras dans 10 ans, toujours aussi épanouie et toujours aussi belle. Parfois j'ai peur. Peur de ne pas pouvoir te combler, de ne pas te suffir, de n'être qu'un homme finalement, un de ceux que l'on jette après usage. Cette peur irationnelle entretient sûrement notre flamme, puisque tant que j'ai peur je veux te conquérir sans cesse, que chaque fois que je te conquiers je t'aime un peu plus, et j'ai de plus en plus peur de te perdre tant cette perte me serait fatale. J'ai fait des erreurs surement, j'ai failli te perdre déjà peut-être, sans même m'en rendre compte. Mais tu es toujours là, présente, parfaite, vivante. Et tout paraît si facile. Sans accroc presque. Sans à-coups. Ni trop lent, ni trop rapide, on avance, main dans la main. Je crois que finalement quand on aime, on accomplit forcément quelque chose : on triomphe du temps, ennemi du reste du monde, en en faisant un compagnon. Pourquoi, en effet, avoir peur de vieillir, quand on sait que le chemin sera agréable, que l'on ne sera pas seul ? J'ai toujours eu peur de la solitude, alors près de toi, je n'ai plus peur de rien ni de personne. On a grandi ensemble, tu sais, mais on se plaît toujours autant je crois. Nous n'avons plus seize ans, et pourtant, dans nos mots d'amour, dans nos sourires il reste cet arrière-goût sucré d'adolescence, cette jolie innocence et cette force des rêves en commun. Tu es le plus beau rêve de ma vie, la seule et unique merveille de mon monde, celle qui est arrivée sans vraiment trop que je n'y croie, ma parcelle de bonheur. Je ne pourrai vieillir qu'avec toi, je ne saurai vivre avec personne d'autre que toi. Jamais je ne lâcherai ta main, je sais que tu tiendras toujours la mienne, que ces sentiments si forts qui nous unissent vont au delà de tout. Dans tes yeux, je me vois différent, beau, désirable. A mes yeux tu restes la plus belle, celle qui brille au milieu d'une foule de visages et de corps sans noms. Je veux vieillir à tes côtés, avoir des enfants avec toi parce qu'ils te ressembleront, te voir changer et t'aimer toujours, te dire je t'aime et te regarder me le dire en retour. Je veux faire éclater notre bonheur aux yeux de tous ces gens qui se moquent mais qui au fond nous envient. Je veux te faire danser encore et encore sur ces vieilles chansons romantiques et niaises, juste parce que tu aimes ça. Je veux… Je te veux toi. Rien que toi, seulement toi, pour toujours. Je n'ai plus de mot, déjà, plus assez de mot pour décrire tout ce que je ressens, tout ce que j'ai toujours ressenti depuis le début de "nous deux". Certains t'ont fait pleurer, princesse. Beaucoup t'ont fait rire. Mais pourtant ce soir mon amour, c'est juste toi et moi, et je te le demande, veux-tu m'épouser ? Kritter. L'amour, la chose la plus absurde au monde, il en est raconté au monde des absurdités. Cendrillon et le prince charmant ? Trop romantique. Imaginons plutôt Cendrillon rencontre le prince charmant, mais il couche avec sa méchante marâtre s'étant transformé en une bimbo, plus réaliste, non ? Roméo & Juliette ? Trop antique, trop raffiné. Arrêtons de se voiler la face, les hommes sont infidèles. Et Hop. Mais, nous toutes, raffolons des histoires à l'eau de rose, c'est une réalité, les amours impossibles, les amours tout simplement nous font rêver, nous en avons toutes envie. Malheureusement, ce n'est pas la réalité. L'amour qui existe maintenant, c'est juste cette chaleur qui rayonne, cette lumière dans l'âme et dans les yeux. Quand on est amoureux c'est aussi regarder l'autre avec les yeux du coeur et les yeux de l'âme, la parole peut mentir, mais le regard ne ment pas… Mais ai-je une interprétation de l'amour trop douce ? Trop brutale ? Personne ne peut le savoir, car l'amour, c'est l'amour et ça restera toujours un phénomène sans réponse. Valentine, 11 ans. La correctrice de : -Strawberry- sera Pfu. La correctrice de Bueno's et Pfu sera L0ul0u-is-back. La correctrice de Kritter, L0ul0u-is-back sera adel0unette. Le barème : Les fautes d'orthographe enlèveront : Les confusions enlèveront : La ponctuation enlèvera : Si la longueur du textes et trop court : L'originalité : Si le texte est inspiré d'un autre : Le suspens, si votre texte est trop ennuyeux et tous :
  Lire la suite de la discussion sur forum.momes.net


253732
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je vie au travers d'un homme qui n'est pas honnete - histoires d'amour

image

Bonsoir, voila 3 ans bientôt que je suis en couple avec mon copain. On habite ensemble depuis 1 an, nous sommes complice amoureux, on étais bassé sur la confiance et le ''on ce dit tout'' .. Mais voila, au début que l'on c mis ensembles il allais...Lire la suite

Totalement perdu... me quitte-t-elle ? - affaires de couples

image

Bonjour/bonsoir tout le monde. C'est la première fois que je fais un sujet sur Doctissimo, et je ne pensais pas en arriver là un jour. J'ai rencontré une fille sur le net il y a plusieurs mois, et on s'est mis ensemble ; c'était une relation un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages