Histoire vécue Amour - Couple > Disputes      (4984 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il m'est arrivé à peu de choses près la même histoire.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 73 lectures | ratingStar_278143_1ratingStar_278143_2ratingStar_278143_3ratingStar_278143_4
Bonjour Tintinabulles, Je suis ton histoire depuis le début car elle ressemble étrangement à la mienne et comme je ne suis pas très présente sur le site, je ne réponds que maintenant. Il m'est arrivé à peu de choses près la même histoire. Au bout de 20 ans de mariage, deux enfants mon mari m'annonce qu'il ne peut plus vivre ainsi, qu'il a besoin de "prendre l'air", de vivre autre chose. Cela faisait à peu près deux ans aussi que nous avions traversé une crise mais depuis, même si je le voyais pas toujours un peu tendu par moment, je pensais que cela était passé. Quelle ne fut donc pas ma surprise et ma stupeur quand il m'a dit vouloir partir, vivre autre chose… Comme toi au début, j'étais complètement abasourdie, ko et pleurait même au bureau. Moi aussi j'ai été confrontée à ses contradictions, son instabilité, ses revirements de situation (en gros il est parti de la maison, revenu, reparti etc… cela plusieurs fois pendant 6 mois). Je n'arrivais pas non plus à discuter avec lui, il fallait que je provoque les discussions et forcément, comme ce que je lui disais ne lui plaisait pas ou qu'il ne voulait pas l'entendre, on finissait par se disputer et il repartait. Au début j'ai vraiment été mal mais à un moment donné tu comprends que de toute façon, quoi que tu fasses rien ne change et alors tu fais un choix, soit tu continues à te détruire, soit tu relèves la tête même si c'est dur et que tu souffres, et alors là tu commences à voir les choses autrement, tu commences à penser à toi un peu plus et l'éclaircit arrive petit à petit. Je ne te dis pas que tu trouves forcément la solution pour ton couple mais, toi, tu commences à réaliser qu'il faut te prendre en main car c'est une question de survie. J'ai donc été voir un psy qui m'a enlevé toute la culpabilité que je pouvais ressentir depuis cette période (je pensais que j'avais mal fait certaines choses, que j'aurais pu faire ceci ou cela). Il m'a confirmé qu'en fait c'est bien mon mari qui ne savait plus où il en était, qu'il y avait de la paranoia dans son comportement et qu'il devrait lui aussi essayer de voir quelqu'un. Il n'a jamais voulu mais depuis je me sens beaucoup mieux, ne culpabilise plus. J'essaie de vivre sans me soucier de ce qu'il peut penser, en étant moi même et cela va beaucoup mieux. C'est toujours moi qui provoque les discussions car il n'aime pas aborder ces sujets et aujourd'hui rien n'est résolu mais je lui dit réellement ce que je pense de son attitude, son comportement, ce que je ressens mais tout en restant calme ce qui n'était pas le cas avant car tout de suite nos conversations partaient "en live". Nous ne sommes pas encore "sortis de l'auberge" car entre nous rien n'est réglé. Il ne sait toujours pas ce qu'il veut, n'est pas capable de me dire s'il veut rester avec moi ou non. Tout ce qu'il me dit c'est "je ne sais pas, l'important pour l'instant est de vendre la maison". Par moment, il tente un rapprochement, de refaire l'amour (nous dormons toujours dans la même chambre) mais je reste ferme et lui ai dit que tant que je saurais pas ce qu'il attend de moi, ce qu'il veut, tant que je ne reprendrai pas confiance en lui, je ne pourrai avoir à nouveau de désir pour lui et ne pourrai envisager de refaire l'amour avec lui, c'est une question de confiance et de sentir que l'autre vous aime. Donc, c'est vrai nous vivons plus côte à côte et en bonne entente qu'autre chose. Mais l'atmosphère est détendue et je sais dorénavant ce que je veux ou ne veux plus. Mon mari est détendu aussi avec moi. Je ne sais toujours pas où l'on va mais j'ai gagné en confiance en moi et en lui montrant que je peux aussi vivre sans lui. Maintenant, pour qu'il se décide, peut-être faudrait-il un électrochoc ? Le psy me dit de ne pas hésiter à rencontrer des amis (es) , à les faire venir à la maison pour que peut-être il me voit différemment. De toute façon, si ça continue ainsi, je sais maintenant que ce sera moi qui finirait par mettre un terme à notre relation car je ne pourrai pas éternellement continuer à vivre ainsi avec quelqu'un qui ne sait pas s'il m'aime encore ou non, j'ai fait ce que je pouvais mais s'il n'y met pas un peu du sien, je ne peux pas tout faire non plus. Et, à force de souffrir, à un moment donné, on se dit qu'on sera obligé d'en passer par là et on commence à faire son deuil de son histoire. Et, tout du moins pour moi, une fois que l'on commence à en faire le deuil, on accepte de moi en moins les revirements de situation, ou les comportements "ambigüs". Voilà pour ma petite histoire, je ne sais pas si j'ai été très claire. En conclusion, ta souffrance est normale est légitime mais si tu lâches un peu prise, tu verras les choses différemment. Bon courage à toi et dis toi bien qu'effectivement tu passes un mauvais cap mais que tu sortiras la tête de l'eau toi aussi.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


278143
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je vie au travers d'un homme qui n'est pas honnete - histoires d'amour

image

Bonsoir, voila 3 ans bientôt que je suis en couple avec mon copain. On habite ensemble depuis 1 an, nous sommes complice amoureux, on étais bassé sur la confiance et le ''on ce dit tout'' .. Mais voila, au début que l'on c mis ensembles il allais...Lire la suite

Totalement perdu... me quitte-t-elle ? - affaires de couples

image

Bonjour/bonsoir tout le monde. C'est la première fois que je fais un sujet sur Doctissimo, et je ne pensais pas en arriver là un jour. J'ai rencontré une fille sur le net il y a plusieurs mois, et on s'est mis ensemble ; c'était une relation un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages