Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Autres      (6080 témoignages)

Préc.

Suiv.

1) c'est facile d'être fidèle quanto n'aime sincèrement quelqu'un.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 154 lectures | ratingStar_273932_1ratingStar_273932_2ratingStar_273932_3ratingStar_273932_4
**************************************** Bonjour je reprends juste sur cette phrase… en rouge. POur moi ne pas être infidèle n'est pas du tout une question de "sainteté" mais plutôt : 1) C'est facile d'être fidèle quanto n'aime sincèrement quelqu'un. En tout cas oru moi en 14 ans et malgré bien des déceptions dans le couple, cela n'a absolument jamais été une "contrainte" ou une sorte de dévotion, ou sacrifice. 2) c'est aussi et surtout une question de "principe". Le respect est uen valeur ou non pour l'individu en question. Ma parole est engagée dans le mariage. J'ai "promis", je l'ai fait devant témoin, j'ai signé. Il n'y a pas de tergiversation possible de la même façon que s'il s'agissait de témoigner à un procès, ou de respecter les termes d'un contrat de travail. J'ai souvent changé de société, mais je n'ai jamais bossé au black en douce dans une autre société. Quant ça ne me donnait plus satisfaction, j'ai démissioné et je suis passé en toute "légalité" à autre chose. Je peux être "instatisfaite" longtemps… mais tant que je suis "engagée" je vais au bout de cet engagement. Et comme de nos jours un divorce peut-être prononcé en 3 mois… je ne vois aucune espèce d'obligation de sacrifice "saint" à rester marié quant on est insatisfait. A ce jour je n'ai que 37 ans, je ne peux pas te promettre que je serais fidèle à tout jamais, je ne suis pas Madame Irma. Mais fondamentalement, je pense que je le serais… Je place la fidèlité à un niveau d'engagement qui n'est sans doute pas visiblement le même que beaucoup de mes contemporains, y compris mon ex-mari. Mais dans mon système de pensées et dans mon éducation, être infidèle est placé au même niveau d'interdits que : voler, ou avoir des rapports incestueux ou que sais-je encore. Nous avons tous notre échelle de valeur fonction de notre éducation, de notre culture, de nos religions, mais aussi de notre vécu. Fille d'un menteur invétéré, ayant vu ma mère souffrir de l'infidélité … euh des infidélités de mon père… j'ai cette notion en dégout. D'autres que moi cserait peut petre plus tolérants sur l'infidélité mais ne supporterais pas l'alcoolisme ou d'autres choses… Dans notre rapport à la fidèlité il y a aussi certainement beaucoup de NOS histoires personnelles, de la psychogénéalogie en quelque sorte… Dzerrière l'infidélité il y aussi des notiosn associées : le mensonge, la trahison qui ont des raisonnances qui vont amplifier aussi la façon dont on perçoit les choses. Mais pour résumer, être fidèle ne relève pas de la sainteté en tout cas dans mon esprit. Bien à toi.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


273932
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La remontee, ca a l'air de prendre la bonne tournure!

image

Bonjour betty, bonjour à toutes… En fait, ça se passe beaucoup mieux depuis quelques jours. Je vous mets un extrait de ce que j'a écrit ailleurs, avant de partir chez le kiné. Le torticolis est parti. "Il y a plusieurs mois de celà, j'ai fait...Lire la suite

Separation et culpabilite (enfants) - divorce

image

Je suis un peu dans cette situation également, nous vivons en couple depuis 4 ans et nous avons une petite fille de 3 ans, notre relation c'est dégradé depuis septembre 2012 (la cause = mes beaux parents) mon homme préfère écoute son père qui...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages