Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Autres      (6080 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment accepter l'inaceptable...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 12/06/11 | Mis en ligne le 05/04/12
Mail  
| 126 lectures | ratingStar_237264_1ratingStar_237264_2ratingStar_237264_3ratingStar_237264_4
Bonjour à tous, C'est mon premier message sur ce forum (suite à pas mal de lecture de fil de discussion) , merci pour votre acceuil que j'espère chaleureux et votre indulgence. Mon histoire n'a rien d'original : après 10 ans de mariage et un enfant, mon ex (j'anticipe mais cela fait partie de ma 'thérapie" et moi avons pris la décision de nous séparer. Rien d'original, nous ne nous entendions plus - mais finalement la situation était vivable - et elle a trouvé un partenaire qui correspondait mieux à ses attentes ce qui a "précipité les choses" sans en être la raison. J'ai mis 2 mois à digérer la nouvelle car je ne m'y attendais pas. Cela a été pour moi un désaveux de ce que j'étais. Pour être honnête elle avait débutée son cheminement intellectuelle bien avant moi. Ensuite 6 mois pour accepter cette situation : apprendre le désamour, retrouver un minimum d'estime de soit, accepter de pardonner (mais y a-t-il pardonner car sur le fond il n'y a pas de coupable) , être fier de mon passé et de notre histoire… Faire des bêtise aussi : comme tous les hommes (enfin je crois) j'ai cherché à me soulager dans des relations purement physique… Je suis allé aussi loin que possible dans la démarche. Pour m'apercevoir que cela ne m'apportait rien (pour moi). Au moins cela a été une aide pour que la confiance en soit revienne. En effet, j'ai été d'une fidélité sans faille et l'idée même d'aller avec d'autre que mon ex était un défi en soit. J'ai fait des démarches de rencontres sur Internet qui ont bien évidement été des échecs patents : pour diverses raisons (financière entre autre) , nous n'avons entamer la procédure de divorce ce qui semble être pour les femmes sur ces sites une tare irrémédiable. J'en suis venu à faire des statistiques pour me remonter le moral : 265 messages envoyés, 47 messages répondus, 28 refus. Finalement au grès de discussion sur Internet (hors France ou ma situation me bannissait de fait) , je me suis tissé un réseau "d'amies" virtuelless qui ont eu, à ma grande surprise, la grâce à mes yeux de m'aider sans demander quoique ce soit en retour et avec lesquels j'ai développé des relations amicales simples et normales : la normalité fait du bien de temps à autre. Bien sûr je raccourcis l'écrémage dantesque que j'ai du réalisé pour en arriver jusque là. Rien n'est parfait, je ne vais pas encore parfaitement bien mais je voudrais partager ici un autre aspect de ma démarche. Ce que je m'apprête à dire va probablement faire bondir… Merci de lire et de comprendre avant de critiquer. Le nouvel ami de mon ex étant lui même en situation de divorce, assez tôt (6 mois environ) la question de leur rencontre s'est posé. A cette époque leur relation était platonique. J'ai accepté l'idée qu'ils puissent se voir à la maison. Mon principe était de me dire que mon malheur ne signifiait pas forcément qu'ils devaient eux, être malheureux. Nul doute qu'en agissant de la sorte, je me suis surexposé à ma propre souffrance. Un bien pour un mal, mon échappatoire a été de me plonger dans la connaissance (psychologie, sociologie…) pour trouver un moyen d'accepter. Je suis aujourd'hui dans une approche intellectuelle très proche du taoisme. Cette situation se prolonge jusqu'à aujourd'hui. Ils dorment notamment environ 1 soir sur 2 ensemble chez nous (puisque nous vivons toujours sous le même toit avec mon ex). Je dois avouer que cette démarche vue comme destructrice au premier abord m'a forcer à trouver une posture pour "accepter l'inacceptable". Je n'ai aucune fierté à m'étendre ici sur ce qui peut paraître pour une auto flagellation. Avec le recul (sic) je crois que cela m'a permis de me découvrir une capacité d'acceptation et d'auto critique que je ne soupçonnais pas. Je suis capable de regarder ce qui m'arrive sans peur ou angoisse - en paix. Je ne prétends pas que cela s'applique à tous. C'est juste le fruit de mon histoire et j'ai souhaité le partager. Et par la même avoir votre sentiment pour m'aider à progresser encore. Si aujourd'hui je suis en paix avec ma séparation, il n'en est rien de deux questions connexes : - Comment vivre bien la découverte de l'incertitude de la vie seul : nos amis était NOS amis. Je me sens aujourd'hui très seul car je ne souhaites pas leur proposer de choisir entre moi et mon ex… J'accepte cette solitude forcée avec relativement de calme - comme on accepte une angoisse - mais je n'ai pas une sérénité parfaite sur la question. Avez-vous des expériences sur ce thème de l'acceptation du futur incertain ? Bien sûr je cherche à tisser un nouveau réseau d'amis mais cela ne se fait pas à la vitesse de la lumière et je dois accepter l'idée d'une vie "solitaire" pour un certain temps. Mon fils m'aide de toute façon à supporter cela mais il ne peut être la seule échappatoire. - Existe-t-il des personnes plus intéressé par ce que je suis (un type qui va plutôt bien dans sa tête et qui se sent près à regarder de l'avant et refaire sa vie) plutôt que ce que je parais (un type en cours de divorce aux méthodes pour le moins effrayantes pour le commun des mortels - auxquel factuellement personne ne donnerais sa chance) ? Je suis une personne très honnête et je ne conçois pas de ne pas l'être dans une relation personnelle. Comment concilier cela avec une nouvelle rencontre qui ne se fera que si j'accepte de mentir sur ma situation personnelle ? Est-ce que l'on peut construire sur un mensonge ou dois-je attendre - comme on me l'a déjà dit - que mon divorce soit prononcé + 1 ou 2 ans avant d'avoir de nouveau un profil 'vendable' sur les sites de rencontres ? Naturellement timide, le champ de la rencontre fortuite n'est pas vraiment celui ou j'excelle : -). Merci pour votre attention et vos témoignages / commentaires. A très bientôt. Peace. JipE.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


237264
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La remontee, ca a l'air de prendre la bonne tournure!

image

Bonjour betty, bonjour à toutes… En fait, ça se passe beaucoup mieux depuis quelques jours. Je vous mets un extrait de ce que j'a écrit ailleurs, avant de partir chez le kiné. Le torticolis est parti. "Il y a plusieurs mois de celà, j'ai fait...Lire la suite

Separation et culpabilite (enfants) - divorce

image

Je suis un peu dans cette situation également, nous vivons en couple depuis 4 ans et nous avons une petite fille de 3 ans, notre relation c'est dégradé depuis septembre 2012 (la cause = mes beaux parents) mon homme préfère écoute son père qui...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages