Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Autres      (6080 témoignages)

Préc.

Suiv.

Elle ne veut pas me dire je ne t'aime plus

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 07/12/10 | Mis en ligne le 02/05/12
Mail  
| 152 lectures | ratingStar_249709_1ratingStar_249709_2ratingStar_249709_3ratingStar_249709_4
Bonjour David. J'espère que tu vas bien, moi ça commence à aller, vider mon sac sur ce site m'a fait du bien. Je voudrais te dire d'abord, qu'ici tu n'as absolument pas à te justifier. On est là pour recevoir la parole de l'autre sans jugement. Tu sais moi aussi mon ex m'a pas mal fait espérer ; il a rompu et n'a cessé de me donner des signes d'espoir, hésitant entre moi, sa liberté et une autre femme, plus pratique (elle l'adore et accepte d'être avec lui, lui fait à manger, son ménage etc tout en lui permettant de garder un statut de célibataire… c'est d'ailleurs en train de foirer puisqu'elle attend quand même quelque chose qu'il n'est pas prêt à lui donner, ou peut-être à l'usure…). Je ne suis pas sûre qu'il s'agisse de manipulation, somme toute on est que des êtres humains et tous et toutes, on fait que ce qu'on peut, et tout le monde essaye d'être heureux sans trop faire souffrir les autres ; je suis même certaine qu'il souffre aussi, il essaye à sa manière de faire ce qui est bien pour lui. À moi de faire de même. On peut en revanche, face à quelqu'un qui est perdu, se poser et dire "ton attitude me fait souffrir, tu n'est pas en mesure de faire un choix et d'arrêter de me plomber la vie, soit, alors j'arrête moi, si un jour tu veux revenir et que je suis encore célibataire à ce moment-là, tu auras ta chance au même titre que nimporte qui." on ne peut bien sûr faire ça que quand on est sûr de pouvoir assumer son propos. Pendant 6 mois j'ai espéré comme une dingue, j'avais envie de mourir… pour que ça s'arrête. Ce trouble, ces incertitudes, ce questionnement permanent. J'oscillait entre rage, colère et tristesse infinie. Et tu sais quoi, quand j'ai commencé à y voir plus clair, j'ai commencé à percevoir la douleur de mes enfants, je n'avais pas compris, dans mon desespoir à quel point ils s'étaient attachés à lui. Pour situer le contexte, ils ont un père plus que défaillant et ils ont vraiment cru en mon nouvel ami, le seul que j'ai eu depuis que je suis divorcée. J'ai vu récemment que ma fille avait mis la photo de son chien en écran d'accuei de son téléphone !!! Et là tu vois je ne suis plus très sûre d'avoir envie de recommencer quoi que ce soit avec quelqu'un qui rique de jouer au yoyo avec le coeur de mes gosses. Le mien c'est pas grave, j'ai 34 ans, c'est le risque et j'ai de toutes façons choisi d'être une amoureuse éperdue et passionnée, je le serai toujours et je souffrirai sûrement encore quelque fois. Mais eux, je peux pas me permettre qu'ils se reposent sur quelqu'un qui tient pas la route. Et qu'il le fasse exprès ou pas, c'est pas la question. Je ne suis pas en mesure de te dire des "tu devrais ou il faudrait que tu", nous sommes tous capables de discerner ce qui se fait ou pas, ce qui nous convient ou pas. Nous pouvons à peu près contrôler nos actions mais difficile d'agir sur ce que nous ressentons. Je peux tout à fait imaginer ce que tu ressens. Moi, mon coeur a sombré au fond de poitrine il y a 6 mois et depuis j'ai l'impression de m'écrouler en moi-même. Et je brûle d'amour, de désir et de douleur mêlés. Et c'est injuste, c'est tellement injuste, je suis en colère, je n'ai pas mérité ça et pourtant, Dieu, qu'il me manque. Et au fond je constate que c'est ce foutu espoir de justice qui me fait mal, mais il n'y a pas de justice dans en amour. Et on avait beau me dire "c'est un con, ferme lui la porte, il en vaut pas la peine, etc", ça change rien, on peut rationnaliser autant qu'on veut, la douleur c'est la douleur et point barre. Je commence à en voir le bout néammoins et ce que je sais, c'est que dans quelque mois, tout ce qui restera, c'est la question de savoir si moi-même, je réussis à rester juste, si j'arrive à garder une ligne de conduite ou si je deviens une garce. Encore une fois, je ne sais que te conseiller, je ne peux que te proposer des parallèles avec mon histoire dont tu peux prendre et jeter ce que tu veux. T'es dans tes chaussures à toi et le chemin c'est toi qui va devoir le marcher. Le bonheur résiste… Bien à toi. Lilly.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


249709
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La remontee, ca a l'air de prendre la bonne tournure!

image

Bonjour betty, bonjour à toutes… En fait, ça se passe beaucoup mieux depuis quelques jours. Je vous mets un extrait de ce que j'a écrit ailleurs, avant de partir chez le kiné. Le torticolis est parti. "Il y a plusieurs mois de celà, j'ai fait...Lire la suite

Separation et culpabilite (enfants) - divorce

image

Je suis un peu dans cette situation également, nous vivons en couple depuis 4 ans et nous avons une petite fille de 3 ans, notre relation c'est dégradé depuis septembre 2012 (la cause = mes beaux parents) mon homme préfère écoute son père qui...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages