Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Autres      (6080 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai enfin réussi à divorcer mais ce n'est pas fini !

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 563 lectures | ratingStar_200119_1ratingStar_200119_2ratingStar_200119_3ratingStar_200119_4

Dire que ça prend du temps d'ouvrir les yeux, assez longtemps pour s'épuiser mentalement, affectivement, financièrement et physiquement. Etre manipulé (e) , c'est se mettre en danger en tout et pour tout. Voici mon expérience, si elle peut servir, tant mieux. 18 ans de mariage, deux enfants. Mari avec un métier prestigieux et des revenus importants. Moi avec des principes à la con dans ce cas-là (fidélité, partage, écoute, patience et espoir) qui m'ont amenée progressivement à lâcher mes activités (emploi et/ou doctorat) pour devenir femme au foyer sans revenus. Le budget qui m'était alloué pour vivre était limité, les loisirs ont disparu et la vie sexuelle a disparu progressivement. Lorsque je me suis imaginée vieillir dans ce contexte de "non-vie", je me suis brutalement réveillée car, à 48 ans, j'ai encore des années devant moi. L'an passé j'ai réussi à divorcer, ce qui représentait la quatrième tentative, les trois autres ayant échoué pour cause de pression à la fois sur moi et sur les enfants. Mais cette fois, j'ai tenu bon. Qu'est-ce que ça coûte cette liberté ? Très très cher. Aujourd'hui je n'ai plus de maison et non plus les moyens d'en acheter une… MAIS ma liberté m'a donné un emploi, youpie ! Et mon réseau d'amitiés est toujours aussi beau et m'apporte du réconfort. Mon ex-conjoint, qui a nos deux enfants pour quelques mois avec lui, est évidemment fou furieux de ce divorce. Agressivité verbale, rancune, accusations, retournement d'informations, rétention d'informations concernant nos enfants, refus de téléphoner, refus de reconnaître mon autorité parentale, tous les moyens sont bons pour se venger. Mais je crois qu'il n'y a aucun regret. Quand on a réussi à quitter un tel bain de souffrance mentale, on n'a certes pas envie d'y retourner. Au contraire. Il me reste encore à faire respecter mes droits de maman. Je me donne comme objectif d'assainir la situation en faisant appel à la justice s'il le faut, car la seule chose que craignent les manipulateurs, c'est la loi, froide, indifférente, impartiale.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


200119
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La remontee, ca a l'air de prendre la bonne tournure!

image

Bonjour betty, bonjour à toutes… En fait, ça se passe beaucoup mieux depuis quelques jours. Je vous mets un extrait de ce que j'a écrit ailleurs, avant de partir chez le kiné. Le torticolis est parti. "Il y a plusieurs mois de celà, j'ai fait...Lire la suite

Separation et culpabilite (enfants) - divorce

image

Je suis un peu dans cette situation également, nous vivons en couple depuis 4 ans et nous avons une petite fille de 3 ans, notre relation c'est dégradé depuis septembre 2012 (la cause = mes beaux parents) mon homme préfère écoute son père qui...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages