Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Autres      (6080 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ne peux pas être ce qu'il m'est impossible d'être

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 244 lectures | ratingStar_277782_1ratingStar_277782_2ratingStar_277782_3ratingStar_277782_4
Sylvie. J'avais lu je t'avais répondu mais quand j'ai vu l'heure qu'il était pour te répondre, j'ai tout effacé tellement je me suis sentie ridicule de dire tout ça surtout que j'avais l'impression de me justifier par rapport à mes enfants : alors tout ce que je peux te dire c'est que je suis travailleur handicapé et que j'étais soignée déjà avant d'avoir mes enfants et que donc, mes enfants connaissent leur mère avec son problème de santé et ont dû "faire avec". Je ne peux pas être ce qu'il m'est impossible d'être : j'ai des problèmes psychologiques et je dois les accepter, c'est plus intelligent pour moi que de se lamenter et se dire : pourquoi j'ai pas eu une meilleure santé ? Pourquoi mes parents m'ont fait tout ce mal ? Le mal est fait et justement j'ai envie de réagir par rapport à tout ça. Aller de l'avant c'est aussi s'accepter avec son handicap au lieu d'en avoir honte comme j'en avais honte avant. Alors je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, je sais que c'est important pour les enfants que la maman soit forte mais face à une maladie, la maman ne choisit pas, elle subit. Je peux m'occuper de mes enfants à condition que je ne lache plus mes médicaments quant à mes problèmes de coeur, ils sont constants depuis mon divorce et même dans le mariage je n'étais pas heureuse en amour alors tu sais, j'ai appris à vivre avec ce mal être tout en m'occupant de mes enfants. Si je n'ai pas répondu aujourd'hui c'est parce que j'ai décidé de ne plus être sur l'ordi du matin au soir car je n'avance en rien sinon à raconter ma vie. En fait, je suis tellement d'accord avec ce qu'à dit honey : AGIR PLUTOT QUE DE REFLECHIR que c'est ce que j'ai fais aujourd'hui. Pour commencer j'ai arrangé mon salon et l'ai balayé+ la cuisine aussi et je suis allée sur l'ordi voir les offres d'emploi, j'en ai trouvé une correspondant à un travailleur handicapé alors j'ai envoyé ma candidature par l'anpe sur l'ordi. J'aurai la réponse en sms sur mon portable demain. Pour moi c'est une bonne "chose" de faite. J'avais aussi acheté une mini serre de jardin pour mon grand balcon que je n'avais toujours pas "vissée". À part que ça ne visse pas bien, elle est presque à mettre au balcon. Le soir j'ai encore fait tourner une machine que je vais accrocher après. C'est tout ce que j'ai fais en dehors du repas du soir pour mes filles et moi mais comme on me l'a dit : FAIS AU FUR ET A MESURE COMME TU PEUX. N'ESSAIE PAS DE VOULOIR EN FAIRE DE TROP SINON TU T'ENERVE DE NE PAS L'AVOIR FAIT. Et c'est vrai je suis aussi d'accord avec cela. Je ne peux pas faire plus que ma santé me le permet mais c'est COMME ça et honey m'avait dit aussi que je dois faire comme je peux et je veux sans me soucier de ce que pensent les gens et leur médisance, là aussi je suis d'accord avec elle. Sylvie. Ne t'en fais pas pour moi pour cet homme marié même si j'en parle encore, il est déjà loin, plus dans mon coeur, j'ai cru l'aimer comme dit honey je l'ai aimé parce qu'il me disait qu'il m'aimait et que j'étais belle et que c'est le rôle des femmes de vouloir rendre heureux les hommes. Alors comme je suis froissée de ce qu'il m'a dit : il trouve cela normal de coucher avec les belles nanas ça prouve que ce ne sera pas un mec fidèle je n'ai donc rien à faire avec lui ni à le vouloir et en plus je n'ai rien perdu ! C'est aussi simple que cela ! Le tout est de se donner une raison de le quitter. Elle est suffisante pour moi. Les bons souvenirs sont derrière et pas utiles pour moi car ce qui compte à mes yeux C'EST LE RESULTAT et le résultat avec lui c'est : infidèle jusqu'au cou donc très peu pour moi ! Affaire classée ! T'en fais pas je lui ai dit. Je ne vois pas de quelle bonne porte tu me parles pour être bien avec mon père car tu as peut-être eu une mauvaise mère et un bon père mais moi mon père était pire que ma mère et franchement je n'ai rien à lui dire : s'il nous a aimés, il nous a aimé mal et ça je ne peux pas lui pardonner : il a dit un jour à ma mère que je ferai la pute plus tard alors désolée mais tu ne peux pas m'aider dans tous les domaines. En plus, il a dit quand je faisais le permis : ils me le donneront pas. Je l'ai répété au psy qui s'est faché : il m'a dit, vous savez, votre père devrait parfois se taire ! Oui SYLVIE mon père fait partie du poison qui rend toutes les possibilités de réussites IMPOSSIBLES ALORS SI JE VEUX REUSSIR LE RESTANT DE MA VIE IL FAUT QUE JE COMPOSE SANS LUI ET PEUT ETRE AUSSI SANS MA MERE AINSI QUE SANS MA SOEUR. Ils bouzillent mon mental par leur mauvaise langue alors s'il te plait, ne me parle plus d'eux. Je en leur doit rien, ils m'ont détruit la santé. Je suis en vie grâce à la psychiatrie, les médicaments, les thérapeutes qui m'ont aidée là bas et après, à l'extérieur, le suivi. Je n'ai pas besoin de mes parents j'ai besoin que de mes enfants et de les voir heureuses et grâce à cet homme marié, je me dis qu'ils ne sont pas tous pourris comme mon père les hommes, donc c'est du positif dans une histoire négative mais arrete de t'en faire pour moi, je ne vais pas si mal que ça et quand j'ai vraiment besoin de savoir quelque chose je pose la question à honey qui est là. Line à raison honey aussi : faut pas toujours ressasser le passé, il y a un moment où faut savoir oublier et chez les psys qui changent tout le temps, c'est nul car on fait que reparler c'est pour cela aussi que je n'y vais plus. Je suis saturée. Et j'estime que j'en ai assez vu et je sais que à chaque rupture amoureuse je fais une mini dépression en repensant à mon divorce et à celui de mes parents et d'ailleurs quand j'ai dit cela au psy il m'a regardé d'un air ahuri (il se disait : comment elle a fait en si peu de temps pour découvrir cela) ben oui, je réfléchis trop c'est vrai mais des fois je réfléchis bien et ça me permet d'avancer vite et de boucler vite mes histoires malgré ma fragilité nerveuse. Tant mieux car je n'aime pas m'embarrasser d'une vie médiocre. Depuis que je suis divorcée, je suis peut-être difficile mais je m'en fiche je sais ce que je veux et je pense que si je suis comme je suis je peux avoir la même chose que moi, ce n'est pas se surestimer mais savoir ce que l'on vaut et vouloir la même chose que soit. Si je ne trouve pas c'est pas grave, c'est que peut-être je suis destinée à rester seule. Voilà ma philosophie. Pour l'instant mon seul soucis par rapport aux hommes c'est que je vois des infidèles partout ou alors je me dis : et s'ils ne l'étaient pas ? J'ai un doute sur leur fidélité mais c'est normal après ce que je viens de vivre. C'est comme après un homme violent, on a peur de lui et des fois des autres hommes. Mais en ce moment je suis seule et même dans mon coeur et moi qui disait que j'ai besoin d'aimer quelqu'un je constate que je supporte très bien le fait de n'aimer personne et que personne ne m'aime. Ça ne me perturbe pas plus que ça et je ne suis pas dans l'urgence d'aimer comme il fût un temps. (après ma liaison avec cet homme marié) je dirais que je suis sur la voie de la guérison et que c'est ce qu'il me fallait. Là je veux me consacrer à mon travail comme mes filles vont à l'école et ne rentrent pas le midi, j'ai plus le temps maintenant. Et comme dit ma chère honey, je dois penser au présent, pas au passé ni au futur et au printemps qui va arriver et … vivre tout simplement. Là aussi je suis d'accord avec elle. Alors gros bisous à toutes.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


277782
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La remontee, ca a l'air de prendre la bonne tournure!

image

Bonjour betty, bonjour à toutes… En fait, ça se passe beaucoup mieux depuis quelques jours. Je vous mets un extrait de ce que j'a écrit ailleurs, avant de partir chez le kiné. Le torticolis est parti. "Il y a plusieurs mois de celà, j'ai fait...Lire la suite

Separation et culpabilite (enfants) - divorce

image

Je suis un peu dans cette situation également, nous vivons en couple depuis 4 ans et nous avons une petite fille de 3 ans, notre relation c'est dégradé depuis septembre 2012 (la cause = mes beaux parents) mon homme préfère écoute son père qui...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages