Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Autres      (6080 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ne regrette pas d'avoir divorcé

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 751 lectures | ratingStar_65913_1ratingStar_65913_2ratingStar_65913_3ratingStar_65913_4

Lorsque j'ai quitté mon ex, j'ai fait peur à ces hommes là qui se sont mis à me fuir comme la peste craignant que leurs femmes m'imitent. Et comme elles préfèrent avoir la paix chez elles, elles ne me contactent plus du tout. Mis à part une qui vraiment comme une soeur et qui brave tout le monde.

Ceci dit, je respecte leur façon de fonctionner. Perso, je n'ai pas voulu de divorce pour fautes. Notamment pour mes enfants (adultes) qui ont déjà assez souffert de voir le comportement de leur père (chaque fois, ils étaient au courant de l'infidélité de leur père avant moi). Ils continuent de le cotoyer parce que… c'est leur père. Et tant mieux, du reste. Comme m'a dit ma fille "j'aime mon père parce que c'est mon père mais je déteste l'être humain qu'il est". J'ai voulu aussi protéger les membres de ma famille qui adoraient mon ex et qui ont été horriblement choqué par ma décision de partir. Personne ne s'y attendait car je ne me confiais jamais à personne. Je faisais comme si tout allait bien. J'ai pris une décision que j'ai complètement assumé. Certes, mon ex en est le déclencheur mais c'est moi qui ai rompu en deux temps trois mouvements. Je me voyais mal demander des témoignages aux ami pour qui aujourd'hui je suis une paria pour ne pas être restée dans le rang des éternelles coccues (30 ans m'ont suffit ! ). Encore moins à ma famille ou bien à mes enfants.

Comme mon ex ne voulait pas divorcer, j'ai du faire une demande seule pour acceptation du principe de la rupture. Mon avocate l'a poussé à bout pour qu'il accepte, le jour de la (non) conciliation, le menaçant de balancer toutes les preuves de ses multiples infidélités. Il s'est couché. Dans le cas contraire, j'aurai attendu 2 ans puisque la nouvelle loi de 2005 venait de passer.

Aujourd'hui, 4 ans après, je ne regrette absolument pas. Dieu sait si j'étais hors de moi mais j'ai décidé de mettre mon égo dans ma poche. Et puis, le fait de divorcer assez rapidement en recommençant tout à zéro (je suis partie sans rien) , m'a permis de retrouver une grande sérénité et de ne répondre à aucune des mesquineries de mon ex. Mes enfants et ma famille ont donc, eux aussi, retrouvé assez rapidement un bon équilibre.

Divorcer parce que la vie à deux est devenue impossible, oui. Divorcer en se vengeant et en voulant à tout prix faire mal à l'autre pour lui donner une bonne leçon de vie, non. On ne change personne. Soit, l'infidèle s'en fout complètement (comme le cas que tu connais nouvelletimide) , soit l'infidèle continue sa route en évitant soigneusement de se remarier (concubinage officieux). Mais cela ne change en rien son comportement. Un porc reste un porc. Un porc a le droit de voir ses enfants (sous certaines conditions lorsqu'il y a des faits graves). Un porc a le droit d'avoir des amis qui lui ressemblent…

Aujourd'hui, j'ai des amis qui me ressemblent et cela a complètement changé ma vie (en mieux).
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


65913
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La remontee, ca a l'air de prendre la bonne tournure!

image

Bonjour betty, bonjour à toutes… En fait, ça se passe beaucoup mieux depuis quelques jours. Je vous mets un extrait de ce que j'a écrit ailleurs, avant de partir chez le kiné. Le torticolis est parti. "Il y a plusieurs mois de celà, j'ai fait...Lire la suite

Separation et culpabilite (enfants) - divorce

image

Je suis un peu dans cette situation également, nous vivons en couple depuis 4 ans et nous avons une petite fille de 3 ans, notre relation c'est dégradé depuis septembre 2012 (la cause = mes beaux parents) mon homme préfère écoute son père qui...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages