Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Autres      (6080 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma femme et ma belle fille sont fusionnelles

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 31/05/11 | Mis en ligne le 31/03/12
Mail  
| 176 lectures | ratingStar_235031_1ratingStar_235031_2ratingStar_235031_3ratingStar_235031_4
Bonjour à tous, Apparemment il n'y a que les filles ici… Etrange ! Désolé d'attaquer par la vulgarité, mais j'ai été profondément choqué par les propos de Korcalchonlou qui a répondu à lunuelle, le 5 mai 2011. Choqué par ce mépris et cette vulgarité agressive envers son prochain (homme ou femme, on s'en tape ! ). Je ne peux que vous présenter mon histoire, afin que vous puissiez vous faire une opinion objective sur les comportements humains. Nous sommes tous dans le même panier. Je suis persuadé qu'il y a autant d'hommes (tous pourris) que de femmes (toutes pourries) qui commettent des erreurs. Par l'ignorance ! Mais au fond de lui-même, l'humain est bon. Au fond de nous-mêmes, nous sommes bons. Et, je me répète certainement, nous pouvons reprocher plein de choses à tout un chacun, mais restons dignes dans notre expression. Bon, voici mon histoire… Elle est très simple mon histoire… très simple, mais pathétique. Famille recomposée depuis 2007. Tous les deux une cinquantaine, avec ce que l'on appelle "le vécu" . Ma femme (avec foufoune, sic Korcalchonlou) divorcée et fille unique, vivant seule avec sa fille unique depuis 1989 (quelques aventures avec les mecs à "couilles" , sic Korcalchonlou) , bien entourée par ses parents, dont elle n'acceptait nullement ne serait-ce qu'une moindre ingérence dans sa vie, alors qu'elle leur devait tout son confort matériel. Moi ("sans couilles" bien entendu…, un dernier clin d'oeil à Korcalchonlou) un divorcé après 24 ans de vie commune, vivant indépendamment depuis 2005 et sans contraintes familiales majeures (ma fille et mon fils, tous les deux en couple, se débrouillant assez bien). Nous nous somme rencontrés il y a hm… ben…, quatre ans. Mis à part notre attirance immédiate réciproque avec ma femme, très rapidement, une relation affective forte s'est installée également entre ma belle fille et moi (elle, étudiante, en couple, mais vivant chez nous). A préciser tout de même qu'ayant perdu ma fille cadette un an et demi auparavant (même âge que ma belle fille) , j'étais certainement en quête d'une présence disparue. Quant à elle, n'ayant plus aucune relation avec son Papa depuis plusieurs années, elle retrouvait, sans aucun doute, une présence paternelle tant espérée. Avec ma femme donc, très rapidement, nous avons décidé de vivre "une vraie vie" et je me suis installé chez elle. Deux mois plus tard elle a exprimé son désir de nous unir par les liens du mariage, ce que nous avons réalisé. Sa fille m'acceptait et je renonçais à mon appartement de fonction qui, de toute façon, restait inoccupé et presque vide depuis une belle lurette. Nos enfants (mon fils et la fille de ma femme) ont fait leur connaissance quelques semaines avant notre mariage. Une "connaissance approfondie" , puisqu'un an après ils se sont mariés également, fichant en l'air leurs couples respectifs. Franchement mal à l'aise au début face à cette relation-union, j'ai fini par l'accepter, alors que ma femme, ravie, nous imaginait déjà entourés de nos futurs petits enfants. Ma belle fille est partie vivre chez mon fils (800 km) et ma femme a déclaré sa première déprime. Des coups de fil journaliers innombrables (aussi bien l'une que l'autre) , des heures passées sur MSN, n'ont pas suffi à colmater la déchirure. Ma femme était en manque de sa fille et ma belle fille était en manque de sa Maman. Nous avons une relation fusionnelle, me disait-elle. Effectivement, elle était fusionnelle. Le souci, c'est… qu'elle reste toujours fusionnelle. Alors…, je fais rapidos maintenant car je m'étale et finalement l'info devient confuse. Nos enfants se sont séparés et ont divorcé au bout d'un an de vie commune, à cause de mon fils "baltringue" (expression de ma femme). Ma belle fille a (re) trouvé un nouveau compagnon. Un jour (quatre mois après la séparation d'avec mon fils) , elle est venue chez nous et nous nous sommes accrochés (grave ! ) , elle et moi. "Maintenant casse-toi d'ici connard" m'a-t-elle dit. En fait, tous les malheurs qui lui arrivaient, étaient causés par mon fils, "baltringue" ajoutais ma femme. Je ne vivais plus chez nous, je vivais chez elles. Après le départ de ma belle fille, tous nos copains ont su que je n'étais qu' "un abruti qui foutait le bordel dans la famille" . Beaucoup m'ont tourné le dos, ne voulant plus me voir, pour ne pas me "casser la gueule" . Certains, peut-être plus lucides, m'ont demandé ma version. Ils sont devenus mes amis. J'aimais (je pense que je l'aime encore) ma femme. Je suis resté à la maison durant dix mois. Quel "con" , hein… ? Eh ben vouiii. Quand on n'a pas de recule, un grain de sable suffi pour faire l'office de montagne, n'est-ce pas ? Bref, au bout de ces dix mois j'ai loué un studio et me suis dit : "ça va s'arranger" . Mais que ne ni non point. Et pourtant… Ma femme veut bien que je vienne manger à la maison (chez elle). Ma femme veut bien (elle me le répète sans cesse) faire mes lessives et le repassage (pourquoi ? Je peux me démerder tout seul, non ? ). Ma femme souhaite que l'on promène nos chiens ensemble, mais quand elle le souhaite. Ma femme veut bien… quand ça la prend. Mais… et quand ça me prend… ? Et bien j'suis un mec sans c… (sic). Voilà… exprimez-vous, conseillez-moi, que ferriez-vous à ma place. Mon fils me dit : "c'est dur, je te comprends, je suis avec toi, mais je n'ai pas de conseil à te donner" . Ma fille est frustrée car elle a beaucoup d'affection pour ma femme, mais elle me dit quasi la même chose : "c'est votre affaire, réglez-là intelligemment" . Et vous, que me dites-vous ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


235031
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La remontee, ca a l'air de prendre la bonne tournure!

image

Bonjour betty, bonjour à toutes… En fait, ça se passe beaucoup mieux depuis quelques jours. Je vous mets un extrait de ce que j'a écrit ailleurs, avant de partir chez le kiné. Le torticolis est parti. "Il y a plusieurs mois de celà, j'ai fait...Lire la suite

Separation et culpabilite (enfants) - divorce

image

Je suis un peu dans cette situation également, nous vivons en couple depuis 4 ans et nous avons une petite fille de 3 ans, notre relation c'est dégradé depuis septembre 2012 (la cause = mes beaux parents) mon homme préfère écoute son père qui...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages