Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Autres      (6080 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mettre fin aux scénarios répétitifs

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies 44 ans
Mail  
| 698 lectures | ratingStar_122736_1ratingStar_122736_2ratingStar_122736_3ratingStar_122736_4

Les scénarios répétitifs, je connais… toujours les mêmes personnes sur ma route. Hommes ou femmes. Les hommes alcooliques, abandonniques, mal dans leurs baskets… Les femmes, paumées, en demande affectif incommensurable… Je connais ? J'ai connu, devrais-je dire ! Il y a un an et demi, j'ai demandé le divorce et j'ai retrouvé mon amour d'enfance qui était différent du schéma jusque là vécu. Mais je n'étais pas prête et nous avons rompu. Il y avait trop de questions, je me sentais déboussolée, c'était trop à l'opposé de ce que j'avais connu jusque là. Trop d'amour face à l'instabilité passée, trop de sédentarité face au conflit passé. Mes repères étaient chamboulés. Depuis, je suis allée voir un psy. Deux fois. J'avais déjà suivi une analyse il y a quelques années pour tenter de comprendre une enfance douloureuse. Ma vie a été constellée de questions-réponses et d'analyses diverses. Ce psy ne m'a rien apporté. Et j'ai décidé de prendre les choses en mains, avec une approche différente. J'avais contacté l'an dernier une sophrologue qui pratiquait l'hypnose ériksonnienne avec PNL. Je me suis mise à nouveau en relation avec elle. Depuis, grand bouleversement et je ne suis pas la seule à m'en rendre compte. Toutes les trois semaines, je vais la voir. Nous parlons et selon le moment, elle me fait évacuer mes émotions fortes liées au passé et qui se reproduisent (de moins en moins souvent ceci dit ! ) ou elle me fait faire de la relaxation pour que mon corps expulse toute la somatisation qui en découle. Je déprogramme toutes les habitudes anciennes pour en intégrer de nouvelles à ma vie actuelle. Et je peux vous assurer que je ne me comporte plus de la même façon par rapport aux événements. Un exemple : Je ne savais pas dire non. Ni à mes enfants, ni aux étrangers. Je me devais de toujours répondre présente face à une situation où l'autre semblait demandeur. Depuis environ un mois, un NON est un NON. Et je le dis en regardant bien la personne, sans baisser les yeux, sans me sentir COUPABLE. Parce que j 'ai appris à savoir quels étaient mes envies et mes besoins propres. Autre chose : pour plaire, j'étais prête à me renier. A ne pas dire à l'être aimé ce que je pensais réellement, de peur de ne plus être aimée de lui. C'est la pire erreur ! Je suis toujours en contact avec mon dernier conjoint et je dis ce que je pense, gentiment, posément, mais je le dis et je n'ai plus peur de son regard car, paradoxalement, je le sens de plus en plus bienveillant à mon égard. Mon ex mari est toujours dans sa négativité, sa noirceur mais je ne suis plus son esclave, ni son punching ball affectif car je n'ai plus aucune résonance avec lui. Ce qui lui appartient n'est pas à moi, je ne suis plus fusionnelle et ne reçois plus ses mauvaises ondes. Chacun a sa façon de s'en sortir, personnellement, j'ai choisi celle-ci. Et même si parfois, j'ai des moments de blues, je sais que je vais vers la lumière parce que j'ai compris qu'elle brillait en moi…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


122736
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La remontee, ca a l'air de prendre la bonne tournure!

image

Bonjour betty, bonjour à toutes… En fait, ça se passe beaucoup mieux depuis quelques jours. Je vous mets un extrait de ce que j'a écrit ailleurs, avant de partir chez le kiné. Le torticolis est parti. "Il y a plusieurs mois de celà, j'ai fait...Lire la suite

Separation et culpabilite (enfants) - divorce

image

Je suis un peu dans cette situation également, nous vivons en couple depuis 4 ans et nous avons une petite fille de 3 ans, notre relation c'est dégradé depuis septembre 2012 (la cause = mes beaux parents) mon homme préfère écoute son père qui...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages