Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Autres      (6080 témoignages)

Préc.

Suiv.

Redevenu célibataire et pourtant heureux !

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 2483 lectures | ratingStar_13425_1ratingStar_13425_2ratingStar_13425_3ratingStar_13425_4

Il y a quelques années encore, j'étais comme on dit "dépendant affectivement" de ma femme et de mes enfants et me retrouver seul, je n'y pensais même pas. Je crois que ça me faisait très peur car je n'avais jamais vraiment vécu seul. Pourtant c'est arrivé et il a bien fallu que je m'y fasse. Il a fallu du temps aussi pour je vois les côtés positifs du célibat, l'indépendance, la liberté, et plus seulement les inconvénients, la solitude en particulier. Mais j'y suis arrivé et maintenant je ne suis plus dépendant de personne et je ne me sens pas non plus responsable de qui que ce soit hormis de moi et de mes enfants. Je ne demande à personne de faire mon bonheur parce que je m'en charge, on est jamais si bien servi que par soi même, et je ne me sens pas non plus le devoir de faire le bonheur de la femme qui partage ma vie maintenant, c'est son affaire à elle aussi, elle est adulte.

Et tout ça crée entre nous une relation d'égalité où chacun connaît les limites à ne pas franchir et les besoins de l'autre d'une part mais aussi ses propres besoins et limites et y répond lui même. On partage quoi alors ? L'amour et puis la vie à deux, et même à trois maintenant, on essaie de se faire plaisir mutuellement parce qu'on s'aime et qu'on tient à notre couple mais on ne transigera pas sur les points importants pour nous parce qu'on a pas peur de se retrouver seul et on est prêt à se séparer si un jour il y a plus de malheur que de bonheur à vivre ensemble. Mais il ne faut pas confondre être malheureux avec quelqu'un et être malheureux à cause de quelqu'un. Si ma femme me maltraite, je peux dire que je suis malheureux à cause d'elle et la quitter mais si mon problème c'est que je m'ennuie dans ma vie alors je ne peux pas dire que c'est sa faute. C'est bien la mienne si je ne fais pas ce qu'il faut pour agrémenter ma vie et la quitter ne résoudra rien, au contraire. Sur le même principe, combien de femme reprochent à leur mari de n'être pas assez présent à la maison alors qu'en réalité c'est elles qui sont trop présentes à la maison, coincées entre les gosses et le ménage. Elles en veulent à leur mari alors que si elles se trouvaient des activités en dehors de la maison, elles seraient bien plus heureuses dans leur vie et dans leur couple. Donc on peut faire les deux, on peut être soi même, s'occuper de soi, et vivre en couple, ça veut dire s'occuper de l'autre sans pour autant s'oublier soi. Mais pour vivre ça dans la sérénité, il ne faut pas avoir peur de vivre seul non plus. Il ne faut pas être dépendant ou se sentir au contraire responsable et prisonnier de celui qui est dépendant. Sinon c'est plus du couple libre, c'est du couple obligé, et on le vit mal. Paradoxalement, pour avoir envie de rester, il faut se sentir libre de partir, sinon on reste par devoir ou bien par dépendance et non plus par envie, et ça gâche tout.

Donc d'après ce que tu dis ben, je crois que ton ami a envie de se retrouver lui même parce qu'il sent que tu es dépendante et qu'il se sent obligé d'être avec toi alors qu'il voudrait en avoir envie librement sans que rien ne l'y force, parce qu'il t'aime tout simplement. De ton côté, tu pourrais essayer d'apprendre à vivre seule, en rechercher les bon côtés et puis les vivre bien, pour ne plus avoir ce besoin pressant de vivre à deux. Et quand tu dis que tu pourrais bien toi même ta fatiguer et aller voir ailleurs, ça ne doit pas le rassurer. Il pourrait même se dire "finalement, ce qu'elle veut c'est vivre à deux, peu importe avec qui. Et moi la dedans, je suis là pour boucher un trou, ou est-ce qu'elle m'aime ? ". Tu comprends ben ? Je vais te dire une chose ben, si je veux vivre avec ma chérie, c'est parce que je l'aime elle et pas une autre, mais si un jour on se sépare, alors je reprendrai le célibat et très franchement je ne chercherai pas à refaire ma vie coute que coute. Si je rencontre quelqu'un un jour qui me donne envie de vivre avec elle, je dirai pourquoi pas, mais sinon je vivrai seul et très heureux. Et elle pareil, enfin je crois, c'est peut-être aussi une question d'âge. Vouloir fonder un couple et une famille, c'est légitime mais quand ce désir passe en premier, on peut se demander effectivement si on vient pas boucher un trou, faute de mieux et jusqu'à temps qu'on se fasse dégager pour céder la place à un autre, un mieux. Pas top comme sentiment, n'est-ce pas ? Tu dis que tu as besoin d'être rassurée, je crois que ton ami en a besoin aussi, mais pas pour les mêmes choses. Tu en penses quoi ?

Amicalement.
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


13425
b
Moi aussi !
32 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La remontee, ca a l'air de prendre la bonne tournure!

image

Bonjour betty, bonjour à toutes… En fait, ça se passe beaucoup mieux depuis quelques jours. Je vous mets un extrait de ce que j'a écrit ailleurs, avant de partir chez le kiné. Le torticolis est parti. "Il y a plusieurs mois de celà, j'ai fait...Lire la suite

Separation et culpabilite (enfants) - divorce

image

Je suis un peu dans cette situation également, nous vivons en couple depuis 4 ans et nous avons une petite fille de 3 ans, notre relation c'est dégradé depuis septembre 2012 (la cause = mes beaux parents) mon homme préfère écoute son père qui...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages